Observation du développement humain durable et de la lutte contre la pauvreté (ODHD/LCP) : Un rapport d’information sur le développement humain

0

Cette cérémonie a débuté par les allocutions du Directeur du Pnud-Mali, Boubou Dramane Camara, qui n’a pas manqué de dire sa satisfaction à l’égard des efforts fournis par l’Observation du développement humain durable et de la lutte contre la pauvreté (ODHD/LCP) en produisant ce rapport. Après lui, le Ministre de la Solidarité, de l’action humanitaire et de la reconstruction du Nord, Hamadou Konaté, a pris la parole pour dire que cette étude (le Rapport)est une analyse des mécanismes de gouvernance socioéconomique, politique et sécuritaire et  leurs effets de 1991 à nos jours notamment en ce qui concerne l’avènement de la crise de 2012, tente d’identifier et analyser les types de résilience adoptés par les agents économiques pour faire face à la crise politique et sécuritaire, et de formuler les recommandations permettant d’améliorer la gouvernance économique, sociale, sécuritaire.

Le Directeur général de l’ODHD/LCP, Zoumana B. Fofana, a fait une présentation sommaire du rapport. Selon lui, ce rapport est un document, qui cadre avec la politique nationale de sécurité intérieure et de protection civile adoptée par le gouvernement du Mali en 2010, s’inscrit dans cette logique et repose sur deux concepts fondamentaux, à savoir : le concept de sécurité humaine (se délivrer de la peur et se prémunir contre le besoin) ; le concept de gouvernement partagé, de la sécurité et de la paix qui, tout en reconnaissant à l’Etat un rôle moteur de conception, d’orientation, d’impulsion et de coordination en matière de sécurité, privilégie la définition et la coordination des rôles et responsabilités de tous.

Le rapport national sur le développement humain comprend 180 pages avec comme thème : « Gouvernance socioéconomique, politique, sécuritaire et résilience à la crise 2012 au Mali : Enjeux et perspectives ». En plus, un Sketch sur le titre dudit Rapport a été présenté par le groupe «gnogolon» en langue Française avant la remise officielle des copies du Rapport aux autorités compétentes.

L’ODHD/LCP constitue aujourd’hui une référence dans le domaine de la recherche sur le développement humain durable et de la lutte contre la pauvreté tant au Mali que dans la sous-région. Il joue un rôle central dans le dispositif de préparation et suivi-évaluation du CSCRP et des OMD, et contribue également à la compréhension de la pauvreté et à l’appropriation de la démarche DHD au Mali…

Seydou Karamoko KONÉ

 

=============

 

8ème session du Conseil d’Administration de l’ODHD/LCP

2012-2017 sous le signe de la lutte contre la pauvreté

L’Observatoire du développement humain durable et de la Lutte contre la pauvreté (Odhd/Lcp) a tenu, jeudi 29 janvier 2015, sa 8ème session du Conseil d’Administration dans la salle de Conférence de l’institution. Cette cérémonie a enregistré la présence de Samba Ahmidou Baby, secrétaire général du Ministère de la Solidarité, de l’action humanitaire et de la reconstruction du Nord; des administrateurs, les Représentant des Partenaires techniques et financiers ainsi que le Directeur général de l’Odhd/Lcp Zoumana Bassirou Fofana.

Elle était consacrée à l’examen du rapport d’activités de l’année 2014 ; du rapport financier exécuté en 2014 et aussi du budget en prévision en 2015 ; et du programme de travail 2015 de l’Odhd/Lcp. D’entrée de jeu, le Représentant du Ministre Samba A. Baby non moins, Président du conseil, a déclaré: « comptant sur votre esprit critique et votre professionnalisme, je vous exhorte à formuler des recommandations pertinentes susceptibles d’améliorer la gestion de l’Observation et de contribuer à l’atteinte des objectif qui lui sont assignés ». Selon lui, les objectifs de Développement humain durable et de lutte contre la pauvreté constituent un volet important dans la mise en œuvre du Cadre stratégique pour la croissance et la réduction de la pauvreté pour la période 2012-2017, du programme de relance économique pour le développement du Mali (Pred) et l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le développement.

En outre, le budget provisionnel pour l’année 2014 était au total de 890 795 653 (Huit cent quatre vingt dix millions sept cent quatre vingt mille six cent cinquante trois Francs Cfa. La part de l’Etat était de 65.02% soit (579 201 000) F Cfa, celle du Pnud s’élevait à 22,45% soit (200 000 000) F Cfa, l’Unicef  7,06% qui égale (62 848 653) F Cfa. Le montant reçu dans le cadre du Financement des dépenses humanitaires du Mtash donnait 5,25% (46 746 000 F Cfa), et enfin les ressources propres de l’Odhd/Lcp, 0,22% soit 2 000 000 F Cfa.

A préciser que ces ressources ont été affectées pour l’essentiel aux études et recherches, à la promotion du développement humain durable (DHD), au suivi du CSCRP (Cadre stratégique pour la croissance et la réduction de la pauvreté) et des OMD (Objectifs du Millénaire pour le développement), au renforcement des capacités, à la mise en œuvre du plan de communication, aux investissements et au fonctionnement.

Seydou Karamoko KONÉ

Commentaires via Facebook :

PARTAGER