Etabli dans ses droits : Ce qu’IBK tient à cœur

8

L’ancien président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, évincé à la suite du putsch du 18 août 2020, a été mis dans ses droits. Il effectuera une visite de remerciement dans plusieurs pays de la sous-région.

 

C’est une information du journal « La Lettre confidentielle du Mali ». Dans sa toute dernière parution, il dit en substance que l’ancien président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, a en projet « de se rendre dans plusieurs pays de la sous-région pour une visite de remerciements ».

S’il mettait son projet en exécution, IBK se rendra notamment en Côte d’Ivoire, en Guinée Conakry, au Sénégal, au Burkina Faso, au Niger, au Ghana, Guinée Bissau, Togo.

Au lendemain de son éviction du pouvoir le 18 août 2020, que certains chefs d’Etat de la Cédéao mandatés par l’institution sous-régionale, a condamné le coup d’Etat tout en apportant leurs soutiens sans faille à IBK.

Présidé en son temps par le président Nigérien, la Cédéao a demandé à IBK s’il souhaitait revenir au pouvoir, malgré le coup de force d’Assimi Goïta et autres. En vieux sage, l’ancien locataire de Koulouba a décliné l’offre de ses pairs. Aussi, lorsque qu’il fut mis en résidence surveillée et privé de visites, voire interdit de se soigner dans les structures de santé de son choix, c’est encore les chefs d’Etat de la Cédéao qui sont intervenus auprès des putschistes afin qu’ils revoient leur décision. La Cédéao, après s’être portée garant auprès des militaires,  Ladji Bourama a pu être admis à la clinique Pasteur, et rejoindre les Emirats arabes pour un traitement de plusieurs jours.

On se souvient que le président Alassane Dramane Ouattara, non content du coup de force, avait durcit les sanctions imposées au Mali par la Cédéao. Ado a grandement ouvert les portes de son pays au fils aîné du président IBK. Karim, en effet, a disparu depuis des radars le jour du coup d’Etat.

Ce serait maintenant le tour de son fils Boubacar Keita de connaître les mêmes restrictions qu’avaient été imposées à son père par les militaires. Mais, selon nos informations, un chef d’Etat de la sous-région a parlé avec les nouveaux maîtres de Bamako pour que le petit frère de Karim Keita puisse au moins rentrer en possession de son téléphone et recevoir certains proches dans la famille paternelle à Sébenicoro.

L’implication des chefs d’Etat de la Cédéao a permis à IBK de changer ce qui était prévu pour lui par les militaires. Donc effectuer une visite de remerciements dans ces pays n’est que rendre la monnaie du bien fait.

Quand est ce que l’ancien président prendra son bâton de pèlerin? Peut être après l’installation des membres de son cabinet qui ont été nommés il y a quelques semaines. Rappelons qu’il a été rétabli dans ses droits et bénéficiera de tous les avantages accordés à un ancien président du Mali.

Mohamed Keita

 

Commentaires via Facebook :

8 COMMENTAIRES

  1. Ce mal propre de IBK peut aller où il veut même s’établir à l’extérieur du Mali, personne n’a besoin de lui.
    Seulement il ne faut plus qu’il mette ses pattes dans notre avion présidentiel battant ” République du Mali ” c’est tout. Je pense qu’il a mangé tous ses droits et même les non-droits, c’est ce qui a contribué à la saignée du trésor public entrainant les difficultés financières que nous connaissons actuellement.
    D’ailleurs à quand son jugement car c’est lui le premier responsable de notre descente aux enfers. Le ridicule ne tue pas au Mali, IBK demande à lui mettre dans ses droits ? Bravo !

  2. S’il n’avait pas été chassé du pouvoir comme un mal propre les maliens se seraient cogné la tête contre un béton tant ibk a humilié les maliens avec son islam qu’il exhibe comme un esclave se vantant d’être enchaîné.

  3. Ce criminel n’a pas hesite une seconde a tirer a balles reelles sur des manifestants a mains nues.
    Seul au Mali les traitres sont honores..

  4. Doudouba: nous pensions que Boua le ventru IBK est a la disposition de la justice Malienne pour crimes contre l’humanite, crimes economiques et de sang? Nous sommes surpris de lire un article de ce genre, est-ce la verite ou du torchon, nous sommes tres inquiets car Boua le ventru IBK le Mande Zonkeba n’ a jamais mis quelqu’un dans ses droits, il a ete un pleureur de Charlie Hebdo, un tres grand voleur de denier public et un gros menteur!

  5. Ba NDaw: Mais nous pensions que Boua le ventru IBK est a la disposition de la justice Malienne pour crimes contre l’humanite, crimes economiques et de sang? Nous sommes surpris de lire un article de ce genre, est-ce la verite ou du torchon, nous sommes tres inquiets car Boua le ventru IBK n’ a jamais mis quelqu’un dans ses droits, il a ete un grand voleur de denier public et un gros menteur!

  6. kinguiranke’, il faut prendre tes medicaments!
    4 petits mois etaient largement suffisants pour demontrer qu’IBK EST MEILLEUR QUE SES TOMBEURS ET LA BANDE DE POLITICIENS VOYOUS QUI LES ACCOMPAGNE!
    DES AFFAME’S QUI SE BATTENT POUR DES POSTES!!! LE MALI EST LE CADET DE LEURS SOUCIS!!!! LE MONDE ENTIER EST FATIGUE’ DE LEUR MERDE! LES DESTABILISATEURS DU MALI SONT LES POLITICIENS MALIENS BASE’S A’ BAMAKO! QUELQUE CHOSE QUE MAMADOU L’IDIOT NE PEUT PAS COMPRENDRE CAR LE DOMAINE DE DEFINITION DE SA CAPACITE’ MENTALE TEND VERS MOINS L’INFINI!
    LE PROBLEME DU MALI EST A’ BAMAKO!!!!!

  7. Mais nous pensions que Boua le ventru IBK est a la disposition de la justice Malienne pour crimes contre l’humanite, crimes economiques et de sang? Nous sommes surpris de lire un article de ce genre, est-ce la verite ou du torchon, nous sommes tres inquiets car Boua le ventru IBK n’ a jamais mis quelqu’un dans ses droits, il a ete un grand voleur de denier public et un gros menteur!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here