Femmes et processus électoral : AJCAD-Mali outille les amazones de Ségou et de Bamako

0

L’Association des Jeunes pour la Citoyenneté et la Démocratie (AJCAD) a organisé un forum de deux jours précisément du mercredi 15 au jeudi 16 décembre 2021 à la maison des aînés. L’objectif de cette rencontre étaient d’outillés les femmes de Bamako et de Ségou sur les questions électorales et les réformes institutionnelles à travers des panels. Présidé par le ministre de la Refondation de l’Etat Ibrahim Ikassa Maïga, ce forum a enregistré également la présence Directrice exécutive de l’AJCAD Adam Dicko et de nombreux invités.

Il faut retenir que pendant deux jours les femmes de Bamako et de Ségou ont été édifiées sur plusieurs thématiques au cours de trois panels à savoir  femme et réformes politiques : Quel regard ? La participation politique des femmes : défis et recommandations et les réformes sectorielles : quels places et rôles pour les femmes.

Le ministre de la refondation de l’Etat a dans une interview indiqué que le gouvernement de transition a décidé de corriger toutes les inégalités qui frappent les franges de la population. Selon Ibrahim Ikassa Maïga, il y a une grande inégalité entre les femmes et les hommes et ce sont des phénomènes que les nouvelles politiques doivent créer. Il a confié que le cadre des Assises Nationales de la Refondation (ANR) est l’idéal pour pouvoir donner la parole à toutes les forces vives de la nation et faire des positions novatrices afin de rectifier ces inégalités. Pour lui, en corrigeant ces inégalités c’est le niveau de développement de notre Etat qui sera rehaussé. Il ne s’agira pas poursuit-il de cibler tel ou tel c’est toutes les inégalités qui seront corrigées y compris celles qui frappent la femme. « C’est pour cela, le processus de réforme globale en cours tiendra compte de ces imperfections et insuffisances pour les corriger pour le bien de notre Etat nouveau que nous voulons bâtir le Mali Kura », a-t-il déclaré. Et du ministre Ibrahim Ikassa Maïga, d’encourager cette idée des femmes de faire la promotion du leadership féministe.

De son côté, la directrice exécutive de l’AJCAD a souligné que les objectifs de ce forum est d’abord de rassembler les femmes de Bamako et Ségou pour qu’ensemble elles puissent réfléchir sur un document de positionnement des femmes par rapport aux réformes à venir. Selon Adam Dicko, le Mali est engagé dans un processus de refondation à travers les assises il est important que en tant que femme, ils aient des positions communes qui vont définir leurs participations et le rôle que les femmes doivent jouer dans la refondation. Elle a précisé que ces deux jours de travaux vont consister à analyser le projet de loi électorale qui a été adopté en conseil de ministres pour voir s’il y a des aspects positifs pour la promotion des femmes ou des choses à améliorer dans ce projet loi électorale. Mais également à analyser la constitution du Mali de 1992 voir si elle est sensible aux questions du genre. « Nous allons sortir de ce forum avec ce document de positionnement et mener des plaidoyers en l’endroit du Conseil National de Transition(CNT) par apport au projet de loi électorale et aussi à l’endroit des autorités de la transition notamment le ministère de la refondation sur tout ce qui est prévu pour les femmes par à la constitution », a-t-elle martelé. Avant d’ajouter qu’elle motive les femmes de Bamako et de Ségou pour la suite.

Alou Badra DOUMBIA                     

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here