Front anti-IBK : Vers la reprise des hostilités

12

Une importante délégation de la communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), conduite par l’ancien président du Nigeria, Goodluck Jonathan, est arrivée, mercredi 15 juillet, à Bamako. Objectif : décrisper la crise sociopolitique qui secoue le Mali depuis bientôt deux mois. Depuis son hôtel, la délégation a rencontré les représentants du Mouvement du 5 juin-RFP, de la majorité présidentielle, des délégués de la société civile, ainsi que les députés recalés par la Cour constitutionnelle.

Conformément aux points de revendication des contestataires, qui se résument en la démission du président, la nomination d’un Premier ministre pleins pouvoirs, la dissolution de la Cour constitutionnelle et de l’Assemblée nationale, la Mission, après avoir écouté presque toutes les parties, a proposé le maintien d’IBK dans les fonctions de président de la République. Elle a également décidé la recomposition de la Cour constitutionnelle, à raison de trois membres désignés par le Conseil supérieur de la magistrature, trois choisis par le président de la République parmi 5 à 7 personnes proposées par les forces vives.

Selon les explications de Choguel Kokalla Maïga, cette Cour constitutionnelle de six membres sera présidée par le  doyen d’âge. La Cour constitutionnelle nouvellement constituée de six membres statuera sur le règlement du contentieux né du deuxième tour des élections législatives. L’Assemblée nationale nouvellement reconstituée sera présidée par l’actuel président, s’il est confirmé par la Cour constitutionnelle, ou désignera son nouveau président, le cas échéant, qui choisira les trois membres restants de la Cour. La Cour constitutionnelle désignera son président définitif.

Enfin, la mission de la Cedeao a préconisé la formation  d’un gouvernement  d’union nationale, avec à sa tête un Premier ministre consensuel. Et c’est ce gouvernement qui sera chargé de situer les responsabilités dans les tueries du 10 juillet et engager les réformes administratives et institutionnelles nécessaires.

Dans un communiqué, le M5-RFP, qui dit avoir priorisé l’ouverture immédiate d’enquêtes judiciaires en vue de poursuites contre les auteurs, commanditaires et complices des tueries du 10 juillet ainsi que la libération de Soumaïla Cissé, chef de file de l’opposition, a rejeté en bloc les propositions de sortie de crise qui, à ses yeux, «sont des arrangements qui ne tiennent pas compte du contexte sociopolitique et des risques majeurs de la gouvernance d’IBK… et ne correspondent pas aux aspirations et attentes portées par le peuple malien. » Autre cause du rejet : ces propositions, ajoutent le mouvement dans son communiqué, « sont les mêmes que celles antérieurement formulées par IBK. »

Conséquence : tout en restant campé sur sa position initiale, qui est « la démission du président et de son régime », le M5 a appelé ses militants à demeurer mobilisés et déterminés, sans préciser la démarche à suivre. Comme quoi, les hostilités vont reprendre après le calme précaire qui a accompagné le séjour de la mission de réconciliation.

Bill Carson

Commentaires via Facebook :

12 COMMENTAIRES

  1. Que les gens comprennent qu’un President ne peut pas tuer son peuple et se reclamer President de ce peuple, IBK a depasse la ligne rouge et il doit partir c’est tre simple et tres clair, il a perdu toute legitimite et toute legalite, morallement il ne peut plus diriger ce pays.

  2. Y tampoco creo que ibk ha si culpable de arresto de cisse sino es otra forma de engañar al público para que tengan odio a ibk, por favor cuando vamos a despertar para buscar soluciones sin que haya muerte por medio es triste.

  3. …la revolution peulh en Guinee comme s ils y etaient les seuls a y vivre, rien de nouveau mon gars, la guinee vit ainsi des decenies deja….

    …LES DJIHADISTES DE L ISLAM ARABE, HYPOCRISIE PEULH, ETHOCENTRISME PEULH EN GUINEE AU SENEGAL EN GUINEE BISAO, AU NIGERIA AU BENIN AU BURKINA EN COTE D IVOIRE…

  4. Fin de la tutelle du Mali par la Communauté internationale, fin de embargo sur les armes imposé par des diplomates racistes

    Le Mali prend son destin en main, il n y aura ni gouvernement des Nations Unies ni premier ministre des Nations Unies au Mali, il aura une gestion des maliens pour le mali

  5. IBK à le mandat de la communauté internationale pour qui il a gouverné, le peuple malien prend juste son destin en main.

    • Il faut une convergence des luttes contre cette mafia de chefs de États, qui n a rien foutre des populations.

    • …la revolution peulh en Guinee comme s ils y etaient les seuls a y vivre, rien de nouveau mon gars, la guinee vit ainsi des decenies deja….

      …LES DJIHADISTES DE L ISLAM ARABE, HYPOCRISIE PEULH, ETHOCENTRISME PEULH EN GUINEE AU SENEGAL EN GUINEE BISAO, AU NIGERIA AU BENIN AU BURKINA EN COTE D IVOIRE…

    • Pour une mission de mediation entre qui et qui?????????????????????????????????????
      IBK est le president de la republique. Il ne doit pas accepter un jeu dangereux qui le mettra au meme pied d’egalite’ que les dirigeants du M-5 RFP qui n’ont aucun mandat du peuple malien!
      Les interventions africaines dans les conflits en Afrique tendent a’ creer d’autres problemes!
      IBK DOIT ECOUTER ATTENTIVEMENT LA FRANCE ET LES USA ET TRANCHER DE MANIERE RAPIDE ET FERME!
      CE SONT LES USA QUI ONT RESOLU LA CRISE AU LIBERIA!
      C’EST LE ROYAUME UNI QUI A RESOLU LA CRISE EN SIERRA LEONE!
      C’EST LA FRANCE QUI A RESOLU LA CRISE EN COTE D’IVOIRE!!!
      LES PAYS AFRICAINS ONT SOUVENT LEURS PROPRES AGENDAS QUI NE SONT PAS TOUJOURS COMPATIBLES AVEC L’AGENDA DU PAYS AFRICAIN QU’ILS VEULENT ” SAUVER”!!!!!
      PRESIDENT IBK, IL FAUT ABSOLUMENT AGIR TRES VITE, TRES FORT ET TRES FERME! N’ACCEPTEZ JAMAIS D’ETRE MIS AU MEME PIED D’EGALITE’ QUE LES DIRIGEANTS DU M5RFP!!!
      COMPOSEZ RAPIDEMENT VOTRE GOUVERNEMENT ET AVANCEZ! DEPUIS PLUS D’UN MOIS LE MALI N’A PAS DE GOUVERNEMENT!!!! LES CHOSES NE PEUVENT PAS RESTER AINSI! IL FAUT BIEN QUE LE MALI AVANCE!!!!

      • Un président qui tue son peuple est un sanguinaire,il doit démissionner, mais comme il n’a pas toutes ses facultés à cause de son orgueil et de son éloge bidon《Ma mère et mon père sont morts dans mes bras 》 depuis là bas, IBK a insulté tout le peuple ,car il a montré qu’il est banni par rapport à toutes les personnes qui ont voté pour lui, et comme aussi on le dit,si une balle perdue avait tué un descendant ou ascendant direct, tu n’allais pas parler comme ça. Quelqu’en soit la situation dès qu’il ya mort,la faute est attribuée au pouvoir exécutif, en Europe ou aux États-Unis, il y a pur, mais ni Macron, ni Trump même s’ils sont bourrés ne vont jamais dire aux forces de l’ordre de tirer sur les manifestants avec des balles réelles, mais c’est pas sa faute, c’est ces forces de l’ordre sans moral qui tuent ses propres frères, avant que tu sois porteur d’uniforme ,tu es citoyen d’abord, bravo IBK, tue tout le peuple et crée la République Moi d’abord et puis nous les Azawadiens viendront prendre le reste s’il plaît au bon Dieu.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here