Front social : le syndicat national des forestiers du Mali porté sur les fonts baptismaux

0

 Le syndicat national des forestiers du Mali (SYNAFOMA)  affilié à la Centrale démocratique des travailleurs du Mali  est fruit du premier congrès des agents  des eaux et forêts du Mali.

Le nouveau secrétaire général du SYNAFOMA, l’adjudant-chef, Alioune Keïta, était face à la presse ce mardi  pour éclairer la lanterne de l’opinion nationale sur les missions dudit syndicat. A peine créé, explique-t-il,  le SYNAFOMA a une dimension nationale avec  un bureau exécutif national et des comités régionaux  dans  toutes les régions du sud et du centre.  Pour lui, la création  de ce syndicat  se justifie par les énormes difficultés que les agents des eaux et forêts sont en train de rencontrer dans l’exercice de leur fonction régalienne.  Lesquelles, selon lui,  sont relatives à l’insuffisance de personnel, l’absence d’un statut  de nature législatif  pour les agents forestiers à cause de leur caractère paramilitaire, le manque de formation continue d’agents en cours de carrière…

Pour l’adjudant-chef Alouin Keïta, c’est autant  de manquement qui a motivé la mise en place du SYNAFOMA qui, selon lui, travaille « à assurer la défense et la promotion des intérêts moraux et matériels de ses membres de faire la promotion de profession forestier, à unir les différentes catégories de corps, à motiver l’émulation chez les travailleurs, d’accroitre  la productivité et à améliorer la qualité des produits ». Les membres du syndicat demandent aux autorités d’accorder une attention aux cris et aux sollicitations des agents forestiers  qui, selon  le syndicat,  sont entrain de subir une lourde tribu à cause de l’insécurité.   Ce corps paramilitaire a été maintes fois victimes des attaques souvent meurtrières depuis le déclenchement de la crise qui secoue le Mali depuis près d’une décennie.

Dans les prochains jours,  le nouveau bureau annonce qu’il va entamer une tournée à l’intérieur du pays  pour rencontrer ces membres.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here