Gestion des affaires de l’Etat : IBK pris en otage par Mahmoud Dicko et Ousmane Chérif Madani Haidara

87

Lors de la présentation des vœux de nouvel an au président de la république la semaine dernière à Koulouba, les leaders musulmans ont montré leur vrai visage en étalant leurs vraies intentions sur la gestion des affaires de la république. En témoigne leurs doléances inacceptables et leur réquisitoire cinglant sur le ministre du culte et des affaires religieuses. Une véritable menace pour la laïcité de la république et pour tous les démocrates sincères et convaincus.

Au lieu de se limiter aux présentations de vœux de paix, de bonheur, de santé, de prospérité et de succès au pays et au président de la république, les leaders musulmans, par la voix du président du Haut Conseil Islamique du Mali se sont tout attaqué aux fondements de la laïcité de la république. Du coup ni le président de la république et surtout le ministre du culte et des affaires religieuses n’ont été épargnés des critiques acerbes comme si le Mali est une république islamique.

En croire le président du HCIM, le département n’a pas une vision claire répondant aux aspirations des religieux musulmans. Il va jusqu’à pointer du doigt le ministre en charge du département d’agir seul sans concerter les consulter. « Depuis la création de ce département, nous ignorons le rôle et les orientations assignés. Or nul n’ignore la place et le poids de l’islam au Mali. Ce que nous ne comprenons pas du tout c’est lorsque nous avons soumis un document genre plan d’actions au ministre, il n’a pas daigné nous répondre. Et nous n’avons jamais compris cela et Monsieur le président, nous exigeons désormais que nous soyons associé à la gestion de ce département » a déclaré Mahmoud Dicko. Mais en réalité cette déclaration des leaders musulmans cache un véritable malaise c’est-à-dire une rivalité féroce entre eux surtout avec cette affaire d’Etat d’urgence.

En effet certains leaders musulmans voyaient cette décision du gouvernement comme une décision contre la tenue du Maouloud 2015. Et du coup ils y voient une main de leurs rivaux qui sont contre le Maouloud. Cela se traduit depuis quelques jours par la guerre des ondes dont se livrent les leaders musulmans par personnes interposées sur deux radios privées de la place. Si rien n’est fait pour freiner cette escalade verbale entre les partisans de Mahmoud Dicko jugés comme étant des radicaux et les partisans d’Ousmane Chérif Madani Haidara considérés comme des modérés, on risque d’assister à une confrontation sanglante voire meurtrière.

C’est dire qu’avec cette polémique inutile autour de la création et de sa gestion de ce département, le temps vient de donner raison à Zoumana Sacko et à Modibo Sidibé qui étaient farouchement opposés à cette création du département du culte et des affaires religieuses. Si le Mali est considéré comme 95% de musulmans, force est de reconnaitre que cela ne se vérifie pas dans la pratique. Faites un tour dans les bars et maquis du pays ! Le comble c’est que la majorité des maisons servant de bars, de passes et de maquis appartiennent aux soi-disant musulmans.

En tout état de cause les leaders musulmans doivent comprendre que le département du culte et des affaires religieuses n’a pas été crée pour la seule religion musulmane mais pour l’ensemble des religions confessionnelles reconnues par la constitution du 25 Février 1992.

Moussa Bamba

PARTAGER

87 COMMENTAIRES

  1. Salut MR BAMBA . un bon journaliste doit savoir comment exprime au affaires du l'État , arrête tes balivernes Anvers l'islam et leader des musulmans

  2. Ce qui est clair, nos pseudo leaders religieux musulmans vont trop dans leurs demarches pour un Maliba Meilleur. Ils ne sont pas moins escrocs que nos politicards et politi-chiens :mrgreen: .
    Chaque communaute confessionnelle a droit a ses paroles et propos et visions etc pour que le Maliba change et avance mais que ces cons imposent des dictats pour l’etat et le gouvernement c’est autre chose. Le Mali est Un pays Laic d’abord et surtout donc liberte et egalite doivent etre plus importantes quelque soit une majorite musulmane d’ailleurs tres liberale.
    Le respect commence des utres commence apr soi meme et je respecte sur le pied d’egalite ma religion qui est l’Islam oue le Christianisme, lr Judaisme, l’Indouisme, le Boudisme, l’Anemisme etc…. Voila la Chose et je le dirais qui veut l’entendre encore et encore. Nos leaders religieux musulmans, chretiens, animistes etc…les Vrais sont dans leur tranquilite d’esprit et prient pour tout le monde, le peuple malien sans des extravagances, voyeurisme, anarques, vols, abus, spectacles etc…..Ceux sont EUX qui ont MON PLUS GRAND RESPECT.
    Si ce n’etait des chefs vampires-mafieux de AOK, ATT et IBK, dailleurs que lui meme a ete une vraie cube maggi dans toutees ses sauces comme PM et President de l’Assemblee, qui ont bafoue le Maliba au profit de leurs clans et leurs interets personnels en faisant des pactes avec des groupes religieux Nous en Serions pas La AUJOURDHUI. Qui osait ces conneries de la sorte sous M.K et GMT (chapeau a ses 2 d’une maniere).
    Donc si Nous, le Peuple Nous ne Repreonons pas Control de Notre Maliba a Nous tous et toutes des mains et esprits de des malades-cameleons-profiteurs-arnaquers et voleurs, il serait trop tard tres bientot.

    A bon entendeur salut……

  3. La montée en puissance des leaders religieux s’explique par la déception de la population malienne par rapport à la gestion du pays par les “intellectuels” formés à l’occidental qui dirigent le pays et qui sont les responsable des partis politiques. En 1992 nous sommes paraît-il entrée en démocratie mais depuis le droit du citoyen malien n’a jamais été aussi violé. En terme de droit le seul acquis de 1991 est la liberté d’expression sinon tout le reste rien. On peut tout voler au citoyen, on peut même le tuer il n’aura pas justice alors qu’avant la démocratie -sans soutenir la dictature de Moussa- on a vu des cadres être condamner à mort pour détournement. Le citoyen malien voyant donc ses impôts, ses terres retourner, ne se sentant pas protéger par la justice a finit par tourner le dos aux hommes politiques et à regarder vers les religieux et ces derniers ont aujourd’hui largement les moyens de faire partir les politiciens. Au lieu d’éduquer le citoyen aux valeurs démocratiques, les hommes politiques les ont appris à voter contre de l’argent or l’agent les religieux l’ont et n’aurons aucun problème à se faire financer de l’étranger en vu de gagner en bonne et dû forme des élections démocratiques. Le pire est à venir.

  4. Ainsi on peut utiliser la religion pour éclairer nos politiques car les leaders connaissant les problèmes de la société peuvent apporter leur soutien à l’état.
    Mais aujourd’hui, le constat en est un autre car les guides se voyant remplir des stades veulent prendre les règnes du pouvoir étatique.
    Pour votre information, tous les pays ont un ministère de culte et autre donc va te faire foutre avec ton ignorance

  5. Le Sénégal est différent du Mali car les religieux ont un regard sur la gestion des affaires de l’état.
    Ils sont concertés et font des suggestions à l’état
    Mais le Mali n’a pas encore cette vision
    c’est le pouvoir actuel avec sa maturité associe les religieux pour avis leur avis car ceux ci sont beaucoup écoutés et connaissent le quotidien de la population.
    Avec ce qui vient de se passer, il est temps que les politiques dissocient les guides de leur prise de décision car ils se sont fait des ailes

  6. Comme les religieux ont un rôle d’éclaireur, ils peuvent donner leur avis sur certaines gestions de l’état mais ils ne peuvent pas influencer ces décisions.
    Il faut que nos politiques comprennent qu’il doivent arrêter de mêler les religieux dans leur politiques à travers leurs activités politiques.

  7. Ils m’ont pas d’impact dans la gestion étatique. C’est vrai qu’il ya eu des incompréhension sur l’état d’urgence mais on ne doit pas accorder aussi une grande importance aux propos de notre guide.

  8. Chacun a sa part de responsabilité dans la société il n’y a pas lieu de faire une comparaison
    Les leaders religieux ont pour rôle d’éducatif donc ils savent qu’ils ne peuvent pas s’ingérer dans les affaires de l’état.
    Arrêtez de créer tant polémiques à ce sujet. On n’en a assez

  9. Pour une paix durable les religieux maliens doivent sensibiliser le peuple au respect de l’autorité.
    IBK incarne les institution et l’autorité l’également élu .Et ne sommes nous pas en train de pécher si l’autorité est bafouée ❓ ❓ ❓ ❓
    Entre nous qui peut appliquer la charia dans ce 21ème siècle.

  10. «Cheikh Muhammed ibn ‘Abdil Wahhâb a dit dans “les six fondements”
    L’une des conditions de l’union parfaite consiste à écouter et obéir ceux qui détiennent l’autorité, fut-ce un esclave abyssin. Le Prophète expliqua clairement ce principe sur les divers plans de la législation. Par la suite, ce principe devint étrange pour la plupart des pseudo savants, que dire de la mise en application de ce principe. »

    • @Gabriel Obéir à ceux qui détiennent l’autorité VEUT DIRE OBÉIR AUX DIRIGEANTS DONT L’AUTORITÉ EST SPÉCIFIQUEMENT FONDÉE ET BASÉE SUR LA CHARIA, donc sur le MAUDIT coran et la sunna de MERDE sinon les musulmans ont le devoir CORANIQUE de combattre pour que la loi de leur Allah et de son SAUVAGE prophète ARABE soit imposée à TOUS

  11. L’imam Ismâ’îl ibn Muhammed Taymy (m.535) a dit :

    « Obéir aux dirigeants est une obligation, cela fait partie des traditions les plus exigées dans le Coran et la sunna. »

    • @Maoga Obéir aux dirigeants est une obligation VEUT DIRE OBÉIR AUX DIRIGEANTS DONT L’AUTORITÉ EST SPÉCIFIQUEMENT FONDÉE ET BASÉE SUR LA CHARIA, donc sur le MAUDIT coran et la sunna de MERDE

  12. C’est vraiment triste de voir que jusqu’à présent nous n’avons encore rien compris concernant la religion car celle-ci devrait nous unir plutôt que de nous diviser. Chacun à sa croyance et sa manière de manifester sa foi mais tout démontre que toutes ces croyances nous ramènent à un seul être: DIEU.
    Alors évitons tant bien que mal les querelles surtout des membres de la même religion. Que cette situation que nous observons en Asie en sunnite et chiite ne puisse pas aussi prendre pieds chez nous car nous n’en sortirons pas.
    Qu’ALLAH protège le Maliba!

  13. Moi je pense que dans cette histoire ceux qui n’ont vraiment rien compris sont les partisans souvent analphabètes de ces leaders religieux.
    Ils se lancent souvent dans des guerres sans même l’avis de leurs différents mentors et cela est vraiment dommage pour notre pays.

  14. Cette situation qui oppose nos différentes sensibilités religieuses est fort regrettable. Comment peut-on comprendre que des pratiques qui sont censées nous rapprocher de Dieu dans un premier temps et nous rapprocher entre citoyens. Que nos différents leaders religieux mettent un peu d’eau dans leur vin pour nous éviter d’autres crises après celle que nous connaissons déjà.

  15. Nos journalistes feraient mieux de travailler dans le sens de l’apaisement de l’information juste.
    Mais contrairement à cela,on les voit se battre pour créer la polémique autour de chaque petite histoire dans le seul but de vendre les journaux.
    Vivement une presse p;us consciencieuse dans notre pays.

  16. Les questions religieuses sont des choses que nous devons prendre avec beaucoup de précautions car nous sommes prêts à tout pour défendre nos divinités respectives selon nos croyances. C’est pourquoi nous devons modérer nos dires . *Allons-y voir de plus près les réalités centrafriquaines pour savoir le mal que peut faire un conflit religieux. Alors faisons attention à nos agissements.

  17. Les leaders religieux doivent se contenter de leur mission principale qui est d’offrir la nourriture spirituelle aux fidèles et s’écarter de la chose politique tant que celle-ci n’enfreint pas leur pratique. Ils ont un ministère qui leur est dédié en vue d’y exposer leurs préoccupations et les accompagner dans leur procession de foi et je crois qu’ils devraient s’en contenter.

  18. Je plains vraiment la presse malienne pour son manque de professionnalisme.
    En effet,la presse doit avoir pour mission d’informer le peuple et non le contraire.
    Mais c’est malheureusement ce à quoi nous assistons dans notre pays avec cette nouvelle génération de journalistes sans formation ni qualification.
    Le gouvernement doit donc prendre une décision pour réglementer ce milieu pour éviter à notre pays des dérives dues au manque de responsabilité de la presse.

  19. Il faut que nos leaders religieux sachent qu’ils peuvent être écoutés, grandi, honoré parce qu’ils sont nos guides et par respect pour l’être suprême. Mais ils doivent savoir que ce n’est pas qu’ils bénéficient de ses privilèges qu’ils doivent considérer que tout leur est permis. Et c’est à nos autorités chargées des cultes en l’occurrence le ministre Thierno de faire cette précision.

  20. Moi je pense qu’il n’y a aucun véritable problème entre ces deux personnalités religieuses.
    Ce sont souvent leurs adeptes qui se laissent aller et cette situation est entretenues par des radios privées qui voient là l’occasion d’augmenter leur leurs audiences.

  21. Moi je pense à mon humble avis que même si ces deux personnalités sont en conflit,ce sont nos journalistes qui doivent appeler leurs différents partisans à plus de responsabilités pour éviter un embrasement.
    Mais au lieu de cela,ils attisent la flamme à travers leurs organes pour satisfaire leur cupidité…

  22. Je crois que dans cette situation qui oppose nos politiques aux musulmans, l’accent doit être mis sur les principes de laïcité qui caractérise la vie de notre pays car jusqu’à preuve de contraire notre constitution est basée sur ce principe et en aucun cas elle ne devrait être violée. Il faut que le champ d’action de la religion soit clairement défini et celui de la politique aussi.

  23. Les dernières sorties de nos religieux ne sont pas du tout appréciable vu le message qu’ils véhiculent qui sont de nature à mettre à mal notre constitution, notre état et ses principes de laïcité. Il faut donc qu’on sache qu’avant de pratiquer telle ou telle religion; nous appartenons à une société régit par des lois que nous devons respecter. La religion doit avoir son champ d’action inclut dans celui de la société sans pour autant mettre à mal son existence.

  24. Dicko pense que leur département de tutelle n’a pas une orientation qui rime avec les préoccupations des religieux 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄
    Le ministère des cultes a bel et bien été mis sur pieds afin de répondre aux préoccupations des religieux et donc si Dicko estime qu’il y des défaillances; il n’a qu’a demander une audience avec le ministre afin qu’ils puissent s’expliquer; c’est aussi simple que ça.

  25. Une société sans religion est comme un vaisseau sans boussole. Effet, la religion a pour rôle d’éclairer l’homme sur ses origines et de lui assurer la protection divine et la béatitude. C’est évident que notre pays n’est pas en marge de cette pratique.
    Assurément si les hommes politiques sont plus écoutés que les politiques le témoignage qu’ont les citoyens pour leurs différentes religions et les lois prescrites par celles-ci. Et désobéir à ses dignitaires c’est désobéir à DIEU. Par conséquent, je souhaiterais que la politique soit aux politiciens et la religion aux religieux…

  26. Effectivement dans notre pays les dignitaires religieux sont plus écoutés que les politiques car les citoyens dans leurs pratiques religieux différents doivent respect et considérations à ceux-ci à causes des paroles prêchées. En plus, ces religieux doivent accompagner les politiques dans leurs missions. Il faut que chacun connaisse le rôle qui est le sien dans la société.

  27. La politique est avant tout un service rendu à la personne humaine, en tant qu’elle est garante du bien commun. Ce qui signifie qu’il n’appartient pas à la politique de décider si l’homme est religieux ou non ; elle doit garantir la vérité sur ce point. En effet dans le cadre du Mali, certes les hommes religieux sont très influents mais ceux-ci doivent accompagner par des conseils et des propositions avisées les hommes politiques dans leurs tâches.

  28. La religion est très importante dans la vie d’une nation voire primordiale. Evidemment que la société Malienne n’est pas en marge de cette réalité. Cependant, il est intéressant que chacun reste dans sa loge afin d’éviter les piétinements. Et comme ça, chacun saura reconnaître la place qui est la sienne.

  29. Pour ma part, le politique ne doit pas se mêler des activités religieuses et vice versa. Pour un pays comme le nôtre où parfois il arriverait que les religieux se mêlent un peu dans la politique, mais c’est dans le but d’interpeller ceux-ci sur certaines situations. Donc, je pense que chacun devrait jouer son rôle.

  30. Ce journaliste, ne mérite le nom Moussa vraiment, votre réponse est dans votre article. Quant tu dis :
    Faites un tour dans les bars et maquis du pays ! Le comble c’est que la majorité des maisons servant de bars, de passes et de maquis appartiennent aux soi-disant musulmans. Et c’est un soit disant musulman qui parle comme ça contre l’islam. C’est toujours comme ça ont ne parle pas que sur les autres. SVP ayez pitié de ce pays et son peuple.

  31. Puisse Allah nous pardonner tous, vous journalistes et nous vos lecteurs. Amin
    Imam HAIDARA n’a jamais été candidat à la présidence du HCIM, vérité vraie. Il y a une entente cordiale entre le Président Imam DICKO et le Cheick HAIDARA. L’observation du Maouloud ne peut être une discorde entre de si grand érudits quand on sait que ce n’est ni une forme d’adoration ni une pratique cultuelle. ”Sachons raison gardée” et ne fabriquons de divergences entre les adeptes.
    Nous sommes musulmans et nous avons l’obligation de dire ce que nous pensons bon pour une bonne gestion des affaires de la communauté n’en déplaise au grand politicien, quitte à un malien d’une autre confession religieuse en avoir une lecture différente; ça c’est la démocratie.

  32. oustaz HOUDOU KONE JE VOUS PRIE D'EVITER LES HOMMES DE PLUME.
    TRAVAILLER DIEU EST LE MAITRE DU JUGEMENT DERNIER.
    JE VOUS RAPPELLE QUE LES JOURNALISTES USENT DES TITRES QUI EXCITENT A LIRE LE DEVELOPPEMENT
    MERCI DE VOTRE COMPREHENSION

  33. oustaz HOUDOU KONE JE VOUS PRIE D'EVITER LES HOMMES DE PLUME.
    TRAVAILLER DIEU EST LE MAITRE DU JUGEMENT DERNIER.
    JE VOUS RAPPELLE QUE LES JOURNALISTES USENT DES TITRES QUI EXCITENT A LIRE LE DEVELOPPEMENT
    MERCI DE VOTRE COMPREHENSION

  34. Sans manquer du respect à qui que ce soit,les Maliens sont entrains de voir autrement les choses,dire que le mali est un pays à 95% musulman c’est mal connaitre le Mali et les Maliens,on se base sur quoi pour le dire?
    La laïcité veut dire que toutes les religions sont autorisées voir la constitution du Mali,si les musulmans doivent êtres impliqués dans la gestion des affaires de l’Etat et les autres confessions?
    De grâce chers Maliens ne cherchons pas de problèmes là où il n’y a pas, la politique et la religion font deux et ne sont pas similaires,je suis croyant pratiquant je sais ce que je dis.Si il y a rivalité entre deux Leaders c’est pour la religion ou la gestion des affaires du monde provisoire?
    Une fois plus ne jouons pas avec le Feu!!!

  35. Au Mali il faut surtout comprendre que ses leaders religieux ont toujours été l’emblème pour la paix, ils interviennent dans des moments compliqué et sont considérer comme des piliers de ce pays.
    Au Mali tout le monde à un rôle important à jouer et nul ne peut aller sans l’autre.

  36. Le président de la république sait où intervenir, ses personnes n’ont pas fait preuve de responsabilité.
    Mais c’est certainement des conflits politiques. Ses leaders religieux ne doivent en aucun cas se mêler de la politique, ceci est deux mondes différents.

  37. La religion occupe un grand rôle dans la gestion du Mali, mais au Mali il y a une grande différence entre la religion et la politique se sont deux mondes différents.
    Je ne suis pas sûre de cette information que nous apporte ce journaliste, certes les religieux interviennent dans la gestion du pays en leurs manières. Mais ces religieux n’ont aucun désir de gestion de ce pays.

  38. Dans une nation où la majeur partie de la population sont religieux et que ses populations apportent du respect et de la considération à cette religion il est important de considérer cet influence que la religion peut avoir. Alors le président ne doit même pas se permettre de mettre ses religieux en dehors de la gestion du pays.
    Cette ration depuis avant l’arrivée de la démocratie est là avec les maliens, les maliens ont un attachement fort à la religion. L’affection religieux ne dois pas être mêlé à la politique qui est tout à fait une autre réalité de vie diffèrent.
    La religion est bien différente de la politique

  39. Que les hommes religieux se tirent dessus est leur problème. Qu’ils cherchent à contrôler l’état par différents moyens est leur droit. Que fait cet état? jouer à cache et n’oublions pas que c’est le premier malien qui a donné l’initiative en commençant ses discours par des sourates et autres invocations.
    Mais le journaliste fait hors sujet en faisant allusion aux bars et autres. ça, c’est la liberté et pouvoir reste à chacun de decider de partir prendre un pot ou pas.

  40. Certes, la population malienne croire le plus aux religieux qu’aux politiques, mais la politique et la religion sont des domaines très différentes. Je pense que les religieux et les politiques doivent travailler ensemble car leurs objectifs plus ou moins commun restent la bonne marche du pays.

  41. IBK est loin d’adopté un comportement mou face à cette situation, le président de la république IBK est en train de gérer d’une manière plus sage et plus responsable la situation avec les religieux. J’encourage le président IBK a géré la situation de cette manière c’est ainsi qu’il pourra régler ce litige.

  42. J’ai remarqué que ce sont les journalistes qui sont en train de raconter toute sorte de baliverne dans cette affaire entre IBK et les religieux. La population malienne doit rester indifférente vis-à-vis des dits de la presse car, elle pour mission de déstabiliser ce pays.

  43. Je pense que nous devons plutôt appeler à l’apaisement, et au calme, le pays en ce moment n’a point besoin de cela. Vue crise dont traverse notre pays ce genre de désagrément doit être évité pour éviter d’autre problème inattendu.

  44. Je pense que le journaliste veux jeter de l’huile sur le feu, ce article est rediger le seul but d’inciter à la haine et faire à l’opinion nationale des balivernes. Le pays n’a point besoin de cela tout est bien qui finit bien, lors d’une rencontre entre le président IBK et le guide Haïdara le ourant à bien passé et les chose sont rentré dans l’ordre.

  45. Ce sont les journalistes qui empirent la situation. Ils transforme les dits du guide spirituelle à leur guise.La population malienne doit faire très attention à la presse malienne qui devenu comme un poisson pour la société de ce pays.

  46. J’invite tout le peuple malien à lire le sens de la laïcité.
    « La laïcité est une conception, une attitude ou une action qui accorde à chacun le droit et la liberté d’exister, de penser, de s’exprimer, de manifester mais en conformité avec l’ordre public. Elle comporte plusieurs aspects dont ceux religieux, culturels et juridiques. »

  47. #Vive l’islam
    #Vive le Christianisme
    #Vive la laïcité au Mali !!!
    #Vive le Mali un et indivisible !!!

  48. Dans cet article je remarque que le journaliste essaye de faire croire à l’opinion publique des balivernes. IBK est loin d’être sous le commandement des guides religieux. Les guide religieux ne sont point les seul au Mali plusieurs religions aussi sont sur le sol malien. Alor IBK est entrain de jouer purement et simplement la carte de l’apaisement.

  49. Le Mali est un pays laïc et non un pays islamique, quoi que vous ayez comme conviction. Ces leaders religieux ne doivent pas s’impliquer dans la politique, leurs places c’est dans la Mosquée et les lieux de cultes.

  50. En tant que citoyen lambda, selon mes constats, le président actuel ne pourra pas tout seul conduire ce bateau. Aidez le avec vos propositions, vos efforts, sans oubliez vos bénédictions. Je suis sûr que le Mali ira mieux, alors qu’Haidara et Dicko vise l’intérêt nationale avant toute chose.

  51. La population peut ne pas écouter les autorités, mais il suffit que les religieux ouvrent la bouche que les gens agissent à la seconde. Vous devez toujours avoir la main sur le cœur. Le locataire de Koulouba n’est pas le promoteur de ce pays. Ce pays nous appartienne tous. Raison pour laquelle vous devez toujours apporté vos contributions dans la balance de rétablissement de notre Maliba.

  52. Vu le lourd poids de la gestion du Mali, le chef de l’Etat ne pourra pas s’en sortir tout seul. Il a besoin de tous les fils du Mali uni et soudé à ses cotés et surtout les religieux. Je ne sais pas si vous vous rendez compte, mais vous êtes les sages du pays. Votre avis compte beaucoup pour les gouvernants.

  53. Les religieux sont toujours appelé à calmer la situation quand ça ne va pas. Cet exemple du Prophète (PSL), doit être appliqué par tous les fidèles musulmans. L’erreur est humaine, si selon guides, IBK a commis une erreur. A mon humble avis, il doit lui proposer des stratégies qui peuvent l’aider dans la gestion du pays.

  54. Ces leaders musulmans peuvent surtout dialoguer avec le chef de l’Etat enfin de mettre les points sur les « i » au lieu de menacer. Ils doivent toujours tenir compte de la laïcité de ce pays. ou sinon s’attendent à ce que les chrétiens aussi font la même chose sur un autre volet que cela leurs concernent ou pas.

  55. Ce pays a besoin de la stabilité, de la cohésion, et du vivre ensemble. À cet effet, j’invite les leaders musulmans à l’apaisement, ce n’est ni le moment de critiquer ni le moment de menacer.

  56. A l’heure où nous le Mali n’a pas besoin de conflit surtout au sein de la capitale. La résolution de la crise du septentrion malien peine à voir le jour. Alors, ces leaders religieux sont priés de mettre de l’eau dans leurs vins, car nous comptons tous sur eux.

  57. La laïcité du Mali n’a pas débuté aujourd’hui, je le redis pour ceux qui ignore cela ou encore qui oublient. Dire que le Mali est un pays islamique cela dépasse mes compréhensions venant de Dicko. Les chrétiens sont là, tout comme d’autres religions…

  58. Avec tout le respect que j’ai envers les chefs religieux, je leur demande de désister de la scène politique pour de bon. Cette politique est en train de salir leur réputation de guide dans la société malienne. Cela n’est pas bon pour l’image de la religion.

  59. J’ignore pourquoi ces leaders religieux musulmans se plaignent aujourd’hui. Mais je rappelle que le Mali est un pays laïc. Donc, il est nécessaire qu’ils tiennent aussi compte des autres religions qui existent dans notre pays.

  60. Cette situation n’est pas digne de la religion musulmane. J’invite les deux chefs religieux, Mahamoud Dicko, président du Haut Conseil Islamique et Cherif Ousmane Madani Haïdara, le guide des Ançardines. Ces deux hommes sont tous des prêcheurs. Pourquoi se livrent-ils à de confrontation ?

  61. Le président n’est point sous l’emprise des deux guides religieux, IBK et les deux guides n’entretiennent pas de bras de fer comme le prétende des journalistes malveillants. Les deux leaders religieux doivent savoir qu’il ne sont pas le centre du monde alors, il doivent jouer la cartes de l’apaisement dans ce pays.

  62. Je ne sais pas réellement ce que se passe entre ces deux hommes. Mais je sais que cette guerre ne date pas d’aujourd’hui. Depuis que le Haut Conseil Islamique a été mis en place dans ce pays, ces deux hommes voulaient tous deux devenir le président de ce Conseil. C’est cela qui est à la base de ce conflit.

  63. Je suis sûr que cette guerre trouve son origine dans la célébration du Maouloud qui fait polémique entre les deux hommes. L’un étant wahhabite, contre la célébration du Maouloud et l’autre, non Wahhabite pour la célébration. Alors que tous les deux camps sont des musulmans. Je ne vois pas comment cela soit possible.

  64. Les autorités maliennes doivent s’impliquer dans cette situation. Sinon elle risquerait de transformer en une guerre de confession, comme le dit le journaliste dans son article. Cette situation met en doute la croyance des deux hommes, leur foi. 😆 😆 😆 💡 💡 💡

  65. 8) IBK n’est sous la pression de personne et n’a peur de personne, IBK est en train de faire ce qui est mieux pour son pays. Ces ont les détracteurs qui font croire à la population malienne des balivernes. IBK n’a donner la priorité à qui que ce soit, dans sa politique de gouvernance IBK a considération pour tous les personnes et religion. Alors ne créons des polémiques autour de cela. 8)

  66. Si cette information est vraie, je dirai que les deux chefs religieux trompent leurs fidèles et disciples. Un bon croyant, celui qui a la loi en Dieu ne peut pas se permettre de se donner à une telle guerre. 😆 😆 :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  67. Le Mali est un pays laïc, ce côté polyvalente de lui, exige à ses gouvernants de traiter tout le peuple aux mêmes pieds d’égalité. L’imam Mahmoud Dicko est conscient de cela, donc il ne peut pas dire que le Mali est un pays islamique.

  68. Si ces deux hommes sont des vrais musulmans, je m’excuse du passage, ils doivent immédiatement mettre un terme à cette fausse guerre. Le prophète Mohamed (PSL) n’a jamais accepté la guerre de confession. Nous qui sommes ces descendants, pourquoi nous livrer à ce que notre prophète à refuser ? 💡 💡 💡 😛 😛 😛

  69. Mes amis aidez-moi à comprendre réellement ce qui se cache derrière cette guerre confessionnelle entre Cherif Ousmane Madani Haïdara, le guide des Ançardine et pas moins le vice-président du Haut Conseil Islamique du Mal et Mohamoud Dicko, le président du même Haut Conseil Islamique du Mali?

  70. La source de cette guerre confessionnelle se trouve dans la passé. Il s’agit tout simplement d’une guerre de place et d’influence. Aucun des deux hommes ne veut être dominé par l’autre. Le Cherif voulait être président du HCI mais il n’a pas eu gain de cause. Il faut reconnaître qu’il est beaucoup plus influent internationalement que le préside du HCI. Ce dernier, Dicko, voit en lui la seule personne pouvant l’évincer de son poste, ne veut pas aussi de la tête du Chérif.

  71. C’est pourquoi, on dit que les journalistes doivent faire attention pour le bonheur de la démocratie dans un contexte comme celui du Mali. Toute religion frise parfois le fanatisme à travers ses fidèles; le cas de l’islam est encore plus grave avec l’existence de multiples écervelés qu’il faut cadrer toujours. IBK est la première institution de ce pays, à ce titre personne, j’ai dit personne ne peut lui tenir tête, sauf s’il se rend modeste et respectueux de ses interlocuteurs. Respecter les autres ne veut pas dire faiblesse, IBK respecte ces leaders religieux, mais il faut retenir que cela est loin de faiblesse de sa part. Il faut que vous journalistes disent à ces leaders qu’ils sont seulement respecté par la première institution du pays. Qu’Allah le tout puissant protège et aide le Mali.

  72. Aidez-moi, chers concitoyens, à comprendre ce qui motive nos chefs religieux musulmans vers les choses politiques qui sont indignes de leur qualité de guides spirituels, les messagers de Dieu. Si nos chefs religieux veulent qu’on les prenne pour des politiciens et les traitent comme tels, il n’y a aucun problème. Mais c’est la religion musulmane qui ira à terre dans la société malienne. En tant que fils d’un musulman et musulman à la fois, je ne souhaite pas cela. Mais c’est ce qui risque d’arriver si ces hommes continuent de se comporter de la sorte.

  73. Je pense que nous devons plutôt appeler à l’apaisement, le pays en ce moment n’a point besoin de cela. Vue crise dont traverse notre pays ce genre de désagrément doit être évité pour éviter d’autre problème inattendu. Les embrouilles entre la justice et la religion finissent toujours mal, notre pays à suffisamment de problème.

  74. Mohamoud Dicko et Cherif Ousmane Madani Haïdara se croient plus autoritaire qu'IBK et pensent que le Mali est un Etat islamique. Mais je ne conseille pas au chef de l'Etat de dire quoi que ce soit à ces deux hommes. Ils doit les laisser dans leur position fanatique.

  75. Mohamoud Dicko et Cherif Ousmane Madani Haïdara se croient plus autoritaire qu'IBK et pensent que le Mali est un Etat islamique. Mais je ne conseille pas au chef de l'Etat de dire quoi que ce soit à ces deux hommes. Ils doit les laisser dans leur position fanatique.

  76. Les chefs religieux maliens sont comme des hommes politiques. ILs ont tendance à oublier leur mission de guide au profit de la politique. Cela n’est pas du tout une bonne chose. Raison pour laquelle certaines personnes ne les respectent plus.

  77. Ce sont celles et ceux qui veulent ecarter les leaders religieux du debat, qui doivent etre ecarte’s!!!!!!! PERSONNE NE FAIT APPEL A’ L’EXTREMISME RELIGIEUX MAIS NOUS CONSEILLONS LA TOLERANCE! NOUS DISONS SURTOUT QU’IL NE FAUT POINT TENTER D’IMPOSER UN QUELCONQUE SILENCE AUX DIRIGEANTS RELIGIEUX. IL EST SAGE DE LES LAISSER PARLER POUR SAVOIR CE QU’ILS PENSENT AFIN DE LES ORIENTER SI NECESSAIRE! SI LEURS PENSE’ES SONT BIEN, LES GOUVERNANT DOIVENT LES PRENDRE EN CONSIDERATION!!!!!!! LE PRESIDENT ET LE PM DOIVENT ASSOCIER LES DIRIGEANTS RELIGIEUX A’ LA GESTION DES AFFAIRES A’ TOUS LES MOMENTS OU’ CELA EST POSSIBLE!!!!
    UN DIRIGEANT RELIGIEUX MALIEN EST UN… MALIEN AVEC TOUS SES DROITS ET SES DEVOIRS DE CITOYEN… MALIEN!!!!

  78. Quel article bidon.C’est ecrire pour ne rien dire .Sachez Mr le Journaliste que ces deux hommes sont tous des bons musulmans .Vous ne pouvez en aucun cas mettre de l’huile sur le feu qui n’existe justement pas. Donc les musulmans ne doivent rien revendiquer? Que tout le monde se tait c’est cela la vie. Vous avez trop compris la laicite. Que le Bon Dieu nous guides tous.Amen

  79. Franchement Monsieur le journaliste, vous aviez carrément déformé le propos tenu par Monsieur Dicko, car j’ai suivi son allocution intégralement. Il a juste mis à évidence l’absence d’un cadre d’échange substantiel entre le département et les structures religieuses sur des questions leur concernant. Votre métier exige l’impartialité et la morale.
    Bien à vous .

  80. des histoires? as-tu au moins bien lu l’article? le journaliste parle des propos tenu pas Mr Dicko lors de la présentation des vœux au Chef de l’État. le ministère des cultes est-il créé pour la seule religion musulmane où pour toutes les religions? je veux que tu répondes à cette question.

  81. zéroooooooooo monsieur le journaliste
    c’est nullllllllllllllllllll votre article de chiffon.
    mauvais plagiat

  82. “IBK pris en otage par Mahmoud Dicko et Ousmane Chérif Madani Haidara” 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯

    MENSONGE!!!! les adeptes de ces messieurs font du théâtre sur les ondes de la radio NIETA parce qu’ils n’ont rien à faire de leurs journées . IBK n’est pas là où vous dites. C’est un gros mensonge. HAIDARA n’a pas besoin de parler par médias interposé s’il a envie de s’adresser au président IBK.

    Vous tentez de mettre de l’huile sur un feu qui n’existe pas. 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8)

Comments are closed.