Grande mobilisation du vendredi dernier : Une présence remarquable des femmes du Mali

0

Suite à l’appel lancé par Mme la ministre de  la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Wadidiè Founè Coulibaly, les femmes du Mali,  ont répondu présentes, dans toutes les régions, massivement à la grande mobilisation de ce vendredi 14 janvier 2022. Elles ont tenu par leur présence massive, à donner un cachet particulier à cet appel patriotique.

A la veille de cette grande mobilisation, les femmes du Mali,  dans toutes leurs composantes et diversités, avaient répondu à l’appel de Mme la ministre, le mercredi dernier, au ministère de tutelle. C’est la même détermination qui a animé des milliers de femmes patriotes à être au rendez-vous de ce vendredi.

Cet engagement populaire et patriotique des femmes trouve son sens dans la vision des autorités de la transition, avec en première ligne le président Assimi  Goita. Et cela a été plusieurs fois démontré et rappelé par Mme la ministre de la Promotion de la Femmes, de l’Enfant et de la Famille. Et à cette grande mobilisation,  elles étaient encore  là. Elles ont tenu à le faire savoir, à qui veut l’entendre, que leur soutien aux autorités de la transition ne faillira pas.

Au boulevard de Bamako, les femmes du District, n’ont pas voulu se faire raconter l’événement. Donc, elles ont massivement répondu à l’appel de leur sœur ministre, une patriote engagée au service de son pays.  Cette dame dotée d’un génie rassembleur est arrivée fédérer les femmes du Mali, autour d’un idéal commun.

Présente à ladite mobilisation, Mme Cissé Mariam Coulibaly n’a pas  caché son soutien indéfectible aux autorités de la transition, dans leur combat pour la stabilisation du Mali. C’est pourquoi, elle leur demande de persévérer dans ce sens. Car, la démarche empruntée par celles-ci s’inscrit, selon elle, dans le sens de la défense des intérêts du peuple du peuple malien. «  Nous sommes venues également montrer à l’humanité toute entière que notre engagement et détermination à prendre notre destin en main, sont désormais actives » a-t-elle ajouté. Avant de demander à la CEDEAO de mettre un peu d’eau dans son vin. Et aux autorités de la transition de ne pas fermer la porte des négociations avec la CEDEAO.

Par la même occasion, Mme Cissé Mariam Coulibaly a pointé du doigt la France, parce que, celle-ci a soutenu l’embargo de la CEDEAO et de l’UEMOA sur le Mali. C’est ce qui a fait penser à Mme Cissé que c’est la France qui est derrière tout ça. « Il faut une solidarité africaine pour soutenir le Mali et non lui imposer un embargo » a-t-elle plaidé.

Mme Botogoma Camara qui a elle aussi répondu à cet appel patriotique, suite à l’invitation de Mme la ministre, a d’abord laissé entendre que les femmes du Mali prient nuit et jour pour la stabilité du pays. « Nous n’avons pas d’autres pays, si ce n’est le Mali. Et nous sommes prêtes à mourir pour notre patrie »  a-t-elle martelé.

En définitive, avec une telle présence massive des femmes du Mali dans cette grande mobilisation,  à travers tout le pays,  Mme la ministre, Wadidiè Founè Coulibaly doit être fière d’elle-même, parce que, son appel a été entendu par ses sœurs.

Diakalia M Dembélé

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here