Issiaka Diarra porte-parole du patriarche des Touré hier face à la presse : “Le patriarche et les familles Touré n’ont jamais donné de consigne de vote contre Karim Kéïta”

0

Le patriarche des Touré de Bamako n’a jamais demandé à qui ce soit de voter contre qui ce soit, plus précisément contre Karim Kéïta”.  C’est la quintessence d’une déclaration faite hier dans le grand vestibule des Touré de Bagadadji par Issiaka Diarra, porte-parole du patriarche et des familles Touré. Il était entouré, pour la circonstance, par des membres de cette famille.

Intervenant au nom du patriarche, M. Diarra de poursuivre que cette déclaration intervient surtout après des messages véhiculés sur les réseaux sociaux, faisant croire que le patriarche et les familles Touré de Bagadadji souhaitent un vote-sanction contre l’Honorable Karim Kéïta, député sortant de la commune II, candidat à sa propre succession sur la liste Rpm, Mpm, Adema. “Ces messages ne viennent aucunement du patriarche et non moins des familles Touré. Le patriarche est apolitique et son rôle n’est pas de donner de consigne. Il traite tous les candidats sur le même pied d’égalité” a déclaré M. Diarra. Il a, par la même circonstance, rappelé que la justice est mobilisée pour la manifestation de la vérité dans l’affaire du journaliste disparu, Birama Touré.

“La famille n’a jamais dit que X ou Y est responsable de cette disparition, ce rôle revient à la justice et d’ailleurs la famille a été reçue par le ministre Malick Coulibaly qui nous a rassuré qu’il ne ménagera aucun effort dans le traitement du dossier” a conclu M. Diarra, tout en rappelant que le patriarche et les familles Touré sont en bons termes avec le président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta. De son côté, Bani Touré, un des jeunes frères du patriarche, a abondé dans le même sens : “C’est vrai que le patriarche est apolitique et personne ne peut prendre une décision qui engage les familles Touré. Qu’à cela ne tienne, cet état de fait ne nous empêche pas de faire la politique, mais sans pour autant engager les autres. Il était donc de notre devoir de démentir les informations qui circulent sur les réseaux sociaux, faisant croire que nous avons fait une prise de position politique contre Karim Kéïta”, a soutenu Bani Touré.

                                                                                                                                                        Kassoum THERA

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here