Journée mondiale de la trisomie 21 : Le cri de cœur de Mme Gakou Aïchata Diop aux autorités

0

Le Mali, à travers le Centre d’accueil d’orientation des enfants handicapés intellectuels, a célébré le samedi 21 mars 2015, la Journée mondiale de la trisomie 21 décrété par les Nations unies depuis 2013.

La promotrice du Centre, Mme Gakou Aïchata Diop, qui a accompagné seule ses élèves malades mentaux (une quarantaine) au Parc national pour se distraire, a décrié le peu d’empressement des autorités à aider ses enfants qui sont privés de leur droit à l’éducation malgré la signature des conventions internationales.

“Il faut que les autorités nous aident. Quand on amène nos enfants qui ont des difficultés d’apprentissage de langage, mais qui ont le droit à l’éducation, les établissements scolaires ne les acceptent pas. Nous avons demandé aux autorités de nous appuyer en créant une section particulière dans les établissements publics pour permettre les enfants de se rendre dans les écoles de leurs quartiers sans succès”, a-t-elle expliqué.

Selon les dires de Mme Gakou, le département de l’Action humanitaire et ses structures rattachées ne font rien pour soutenir cette catégorie sociale. Elle expliquera que seule la première Dame se soucie du bien-être de ces enfants.

“La première Dame a de la bonne volonté pour les enfants. Au Mois de solidarité, elle nous a apporté beaucoup de choses pour les enfants, mais nous regrettons que nous ne soyons pas suivis par le département de l’Action humanitaire et ses services rattachés malgré des démarches”, a-t-elle ajouté.

 

Diagnostic de la trisomie 21

La tête est petite et ronde avec un visage plutôt aplati et une nuque plate. Les fentes des paupières sont obliques, en haut et en dehors, les yeux sont très écartés. Il y a souvent un strabisme ou un nystagmus (mouvements pendulaires anormaux des yeux). Les iris, lorsqu’ils sont clairs, peuvent avoir des taches blanches caractéristiques.

La racine du nez est peu marquée en raison du moindre développement des os du nez et s’accompagne d’un épicanthus, repli cutané formant comme une troisième paupière. Les pavillons des oreilles sont petits et mous, avec des conduits auditifs souvent étroits.

Le palais est parfois ogival et la langue peut sortir de la bouche (en position de repos, la langue est normalement collée au palais qui se développe sur elle, chez les trisomiques 21, elle est en position basse ce qui entraîne une insuffisance de développement du palais) ; le cou est parfois court et large, le thorax déformé, l’abdomen mou avec un écart des muscles abdominaux grands droits, source de hernie ombilicale, le pénis est souvent petit avec des testicules fréquemment non descendus dans les bourses, etc.

Maliki Diallo

 

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER