Général Moussa Sinko Coulibaly au sortir de son audition au Camp 1 : « Nous sommes respectueux des lois de la République… »

10

Le Général démissionnaire de l’armée Moussa Sinko Coulibaly a été entendu hier, le jeudi 10 octobre 2019, au camp 1 de la gendarmerie suite à ses tweets, après la double attaque de Boulkessi et de Mondoro, indiquant qu’ «il est impérieux de mettre fin à ce régime incompétent pour abréger la souffrance du peuple.» Au sortir de l’audience, l’ancien ministre de l’administration territoriale du Mali a nié d’avoir incité à un coup d’Etat. « Nous sommes respectueux des lois de la République, nous sommes respectueux de la constitution, nous savons que le peuple est avec nous. On ne voit pas pourquoi on va essayer de passer à coté des lois de la République pour essayer d’apporter des solutions. Nous sommes confiant que l’aspiration profonde de la nation doit avoir une réponse appropriée et aujourd’hui, c’est nous qui proposons les vraies solutions.»,  a indiqué le tonitruant opposant au régime du président Ibrahim Boubacar Kéïta.

Hier, après son audition qui a duré plusieurs heures, environ sept heures, Moussa Sinko Coulibaly, le général démissionnaire de l’armée malienne et candidat à l’élection présidentielle de 2018, est revenu, dans une interview accordée à la presse, sur les raisons de sa convocation au camp 1 de la gendarmerie. « C’était une convocation, une audition… Après mon tweet qui dénonçait la souffrance du peuple malien, la mauvaise gouvernance et la situation générale du pays, on m’a expliqué, à travers une correspondance du procureur de la commune V, qu’il y a eu quelqu’un qui a pensé que ce tweet était une incitation à une révolution, une insurrection, un soulèvement et un coup d’Etat. Je doute vraiment si la personne comprend français et j’invite la personne à retourner à l’école pour apprendre à lire et à comprendre le français», a déclaré Moussa Sinko Coulibaly. Il ajoutera que lors de son audition, il a donné ses points de vu qui sont connus, de son avis, de tous. « J’ai tout le temps parlé sur les différentes radios et télévisions. Ce que nous disons entre nous, c’est ce que nous disons sur les radios, sur les télévisions. Ce que nous faisons n’est pas caché », a indiqué Moussa Sinko Coulibaly. « Nous sommes respectueux des lois de la République, nous sommes respectueux de la constitution, nous savons que le peuple est avec nous. On ne voit pas pourquoi on va essayer de passer à coté des lois de la République pour essayer d’apporter des solutions. Nous sommes confiant que l’aspiration profonde de la nation doit avoir une réponse appropriée et aujourd’hui, c’est nous qui proposons les vraies solutions », a indiqué l’ancien ministre de l’administration territoriale du Mali.

Affaire classée ?

Quelle suite sera réservée à l’audition du farouche opposant au régime en place ? De l’avis de l’intéressé, il est disponible et reste à la disposition de la justice malienne pour apporter, au besoin, les précisions et les explications. « Nous savons que le combat que nous menons est un combat juste, un combat noble. Rien ne va nous dévier sur ce chemin qui est le seul chemin qui va amener le peuple malien vers une sortie définitive de crise. Nous voulons la vraie démocratie dans ce pays, nous voulons le bonheur pour les Maliens, nous n’allons jamais nous décourager, nous travaillons jour et nuit, sans relâche, et nous voulons continuer sur ce chemin. Et avec l’aide de Dieu, les Maliens qui étaient sceptiques et qui se posaient encore la question où se trouve la voie et la solution, je pense que désormais personne ne doute qu’aujourd’hui seule la ligue démocratique pour le changement est la solution pour tous les Maliens », a expliqué Moussa Sinko Coulibaly.

L’ancien ministre de l’Administration territoriale du Mali, de la Décentralisation et de l’Aménagement, dans le premier gouvernement du président IBK, multipliait, dernièrement, les sorties médiatiques appelant à « mettre fin au régime » actuel.

Le 30 septembre et le 1er octobre 2019, des terroristes ont lancé une attaque coordonnée contre les camps de Boulkessi et Mondoro, dans le centre du Mali, près de la frontière avec le Burkina Faso. Selon les autorités maliennes, dans les rangs des FAMa, le bilan provisoire fait état de 38 morts, Juste après cette double attaque contre l’armée malienne, le général Moussa Sinko Coulibaly a posté plusieurs tweets virulents contre le pouvoir : « Il est impérieux de mettre fin à ce régime incompétent pour abréger la souffrance du peuple… La nation est meurtrie par l’incompétence du régime d’une médiocrité à nulle autre pareille. Il est temps de trouver des moyens pour mettre fin à cette gouvernance scabreuse.»

Lors d’une réunion entre IBK et les groupements politiques signataires de l’Accord politique de gouvernance, le président de la République a réagi aux propos du général. « Je tenais à vous dire cela, et encore une fois, notre nation, aujourd’hui, plus que jamais, a besoin de solidarité, a besoin de se resserrer, n’a pas besoin d’élucubration des nostalgiques du putsch. Aucun putsch ne prévaudra au Mali, qu’on se le dise. Et je crois que cela n’est pas du tout à l’ordre du jour et nous ne saurons nous inquiéter. Mais je tiens à dire combien cela est absolument ignominieux, indécent dans les temps où nous sommes », a déclaré IBK.

Madiassa Kaba Diakité

Commentaires via Facebook :

10 COMMENTAIRES

  1. Mais le vaurien de soldat raté putschiste veut aller au Gniouf ou quoi ??? 🙂

    Tu te fais complice d’un coup d’éclat le numéro plus stupide de l’histoire qui mena à la chute de 3 villes en 3 jours…. 🙁

    Comme d’autres lâches nées de de ton espèce, tu te fais nommer Général d’une armée en guerre sans mettre le pied au front pendant que d’autres mourraient jours et nuits au front sans même obsèques digne de ce nom … 🙁

    Tu fais Président un vaurien opportuniste qui n’a jamais gagné un seul franc de sa vie qui n’a pas été dérobé du peuple malien à travers la politique tou en prétendant amener le changement …:-(

    Et maintenant tu veux faire le con et déstabiliser ce qui reste du pays imaginaire qu’est et a toujours été le Mali ….???:-(

    Quel cretin !!!:-(

    Moussa Ag, … Quand des criminels échappent au gniouf, ils se croient invincibles…

    Moussa Sinko est un criminel et doit faire face à la justice si il continue à inciter à déstabiliser l’etat … CE SONT LES VAURIENS COMME LUI QUI ONT AMENER CE ETAT MÉDIOCRE POUR SAUVER LEUR FESSES ET SE REMPLIR LES POCHES

  2. LE MALI DOIT CESSER TOUTES COLLABORATIONS MILITAIRE AVEC LA MERDIQUE FRANCE ET NE PLUS JAMAIS Y ENVOYER SES OFFICIERS EN FORMATION, CAR ILS
    Y DEVIENNET IDIOTS ET CRIMINELS APPATRIDES!

    LE MALIEN DOIT SE LIBERER DE LA FRANCE ET DE L ISLAM!

  3. UN GENERAL DIGNE EN SES TEMPS DOIT AIDER LES MILITAIRES ET NON TROUBLER LES CIVIL! MAUDITS IDIOTISES PAR LA FRANCE!

    VOILA UN IDIOT FAIT CE ESPION MANIPULE GENERAL QUI N A RIEN A APORTER A CE PAYS EN POLITIQUE!

  4. Le jeune frere doit se mefier de ceux qui le poussent contre IBK! Il l’ont pousse’ a’ abandonner son grade de General et sa fonction et MAINTENANT ILS SONT ENTRAIN DE LE POUSSER VERS LA PRISON! Il doit surtout comprendre qu’ une bonne partie de la classe politique malienne ne portera jamais le General Sanogo et ses amis dans leurs coeurs! HE MUST BE VERY CAREFUL!!!!

  5. L’action politique que mène le GENERAL MOUSSA S COULIBALY dans l’opposition est HAINEUSE.
    Il rejoint dans ce chapitre de notre espace politique OUMAR MARIKO.
    La HAINE qui le ronge est inspirée de la “trahison d’IBK”.
    L’ancien chef de cabinet et ministre chargé d’organiser les élections de SANOGO a crû devenir un poids lourd du régime d’IBK comme le sont actuellement le GÉNÉRAL SALIF TRAORÉ, BOUBOU CISSE qui sont de la même génération que lui.
    IL A CRÛ DEVENIR CE QU’A ÉTÉ MODIBO SIDIBE PENDANT LA DÉCENNIE AOK.
    IBK en a décidé autrement.
    Certainement c’est lui, compte tenu de son bagage intellectuel, qui a convaincu les jeunes putschistes de s’engager pour IBK.
    EN VOYANT D’AUTRES CAMARADES OFFICIERS SUPÉRIEURS COLLÈGUES DU PRYTANÉE MILITAIRE DE KATI LUI RAVIR LA VEDETTE, ÇA LUI FEND LE CŒUR.
    Le genre de personne comme MOUSSA S COULIBALY, ayant dominé les camarades dans les bancs d’école, pense qu’ils sont nés pour être devant.
    Il a choisi IBK pour continuer à être au sommet de l’État.
    Le refus d’IBK à respecter ce pacte a crée UNE HAINE genre ce qu’Ibk lui-même nourrit envers ALPHA OUMAR KONARE.
    Il veut se venger en dégageant le chef.
    IBK et son clan l’ont compris.
    Il a crû y parvenir en rejoignant l’opposition politique avant les élections présidentielles.
    Il doit savoir qu’un ASSOIFFÉ DE POUVOIR NE SERA JAMAIS BATTU DANS LES URNES.
    Il sait maintenant qu’il faut un putch ou un soulèvement populaire.
    Ces tweets servent à cela.
    Sa haine est tellement forte qu’il commet des erreurs.
    Il doit savoir qu’il est aussi fautif qu’Ibk dans la situation actuelle de notre pays.
    Il est celui qui l’a mis là en empêchant un vote neutre des maliens par des CONTREVÉRITÉS sur son challenger mieux placé pour succéder à AMADOU TOUMANI TOURE, si le coup d’État avait échoué.
    Il est aussi comptable que les chefs religieux qui veulent aussi le départ d’IBK.
    Un des religieux plus influent a lui aussi souhaité le départ d’IBK,a même pronostiqué avant la fin de son mandat.
    Peut on interroger le CHÉRIF DE NIORO AU CAMP1 comme on l’a fait pour le GENERAL MOUSSA S COULIBALY?
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  6. Ce maudit a quelle notion de respect ? Il a surtout
    peur ; et honte d’avouer qu’il a reçu des
    avertissements et des mises en garde sévères !
    S’il est digne, alors qu’il récidive. “Wait and see” !

  7. Quand MSK parle alors Boua IBK commence a ne plus dormir, il y a des hommes et des hommes, MSK merci pour ton amour pour ta nation, tu fais beaucoup peur aux incapables et incompetents, aux voleurs de denier publique et aux delinquents financiers comme Boua IBK et Tieblen ou Monsieur France-Afrique?.

  8. c’est l’arroseur arrosé.
    ces jeunes officiers ont donné le pouvoir, sous la pression de la soi-disante communauté internationale, au candidat le moins méritant.
    il doit s’en prendre à lui-même.

  9. Tu est un general chien et non eduque, si vous ete respectueux de la loi de la republique, tu aura pas comit ton STUPID coup d’eta.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here