Mohamed Aly Batilly dans l’affaire du« fonctionnaire le plus corrompus au Mali » « Sinsy a dit la vérité, Tapily a même tué une personne à cause de la corruption »

3

L’affaire du « fonctionnaire le plus corrompu de la République » continue son petit bonhomme de chemin. Après la révélation de Mamadou Sinsy Coulibaly, Mohamed Ali Bathly vient d’enfoncer le clou en confirmant non seulement les propos du patron des  Patrons du Mali, mais aussi en faisant de nouvelles révélations accusant M. Tapily de « criminel ».

L’accusation de Moussa Sinsy Coulibaly contre NouhoumTapily n’a pas encore dit son dernier mot. Elle trouve des soutiens.  L’ex-ministre de la Justice malienne, Mohamed Aly Batilly, avocat, ancien ambassadeur du Mali, haut magistrat, n’a pas hésité à s’exprimer ce qu’il avait pu retenir sur le dossier de Tapily. S’exprimant dans le cadre de cette affaire, le ministre Bathily a d’abord confirmé dans son intervention les propos tenus par le président du CNPM contre M. Tapily le qualifiant de fonctionnaire « le plus corrompu » un « arnaqueur ». « Si j’avais fait cette révélation, les gens allaient dire que Batilly avait dit beaucoup de choses. Or, ce que Mamadou Sinsy Coulibaly a dit contre NouhoumTapily est une vérité absolue », a confirmé l’ancien Ministre d’IBK. Ce sujet qui continue à faire tant de polémiques sur la  crédibilité de ce magistrat. L’ex-ministre Bathily a une autre révélation plus grave   sur le président de la Cour Suprême : « NouhoumTapily est meurtrier. Il a tué une personne qui s’appelait  Tounkara à Mahina à cause de la corruption.Il est de Kita. Lorsqu’il est sorti de la prison, explique Batilly, c’est Issa Ongoiba qui l’a emmené dans mon bureau ». Poursuivant ses propos, l’ancien ministre de la Justice a également précisé la décision qu’il avait pourtant prise contre Tapily : « J’ai dit auparavant que Tapily était un assassin. J’avais dit que quelqu’un comme lui qui a tué une personne à cause d’une corruption et que s’il faut lui confier la loi ou le jugement d’une instance judiciaire, il n’y aura pas de justice. C’est pourquoi, quand je suis venu, j’avais décidé de l’enlever de son poste de président de la Cour suprême mais le président de la République m’a dit de le laisser », a révélé le président des APM.

« Mamadou S Coulibaly a raison, Tapily est un assassin, il est le corrompu. La transformation de  la juridiction malienne en lieu de corruption est due à Tapily », a-t-il spécifié.

Rappelons que c’est lors d’une conférence-débat sur la corruption au Mali que M. Coulibaly avait fait cette révélation concernant le premier responsable de la Cour suprême du Mali. C’était le vendredi 15 mars 2019. À cette occasion, Mamadou S Coulibaly avait dit: «Aujourd’hui, je m’en vais vous dire qu’avec la stratégie que je suis en train de monter, je vais peut-être commencer par le premier nom des fonctionnaires le plus corrompus, le plus dangereux, un meurtrier connu de tous, un arnaqueur notoire, un raquetteur de nos entreprises, un individu infâme, la vertu ou l’honneur, la dignité, il ne sait pas ce que c’est, c’est monsieur le président de la Cour suprême, monsieur NouhoumTapily ».

Mamadou Diarra

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Mamadou Sinsy COULIBALY doit normalement connaitre le contenu de ce qu’il dit eu égard à ce fonctionnaire véreux, insouciant et inconscient face à la situation de ce pays. Avec des hommes comme çà auprès d’un pouvoir, nous tendons fortement vers le chaos total et ce qui reste certain nous nous en sortirons pas sans heurt et sans dégâts collatéraux. Il n’est pas seul, il y a plein d’autres cadres à la tête de nos institutions tels que Manassa DANIOKO, Boukassoum HAIDARA, Amadou KOITA pour ne citer que ceux-là et qui sont de véritables cinéastes. Notre pays ne serait pas sauvé de cette tempête qui pointe à l’horizon et qui est le fruit de nombreuse années de mensonges, de tricheries, de gabegies, d’insouciances, d’inconsciences, de jalousies, d’égos sans limite, de népotismes, de clanismes, de favoritismes, d’injustices, d’impunités, d’absence de recours pour traquer les bourreaux et mettre les victimes dans leur droit, de surfacturations des marchés publics, de complicités et de silence sans limite dans les vols en bandes organisées. Nous sommes dans l’oeil cyclone préparé par le courroux du ciel à cause des multiples moqueries que les cadres maliens infligent à Allah le tout puissant, personne ne croit à notre Allah car ils mentent, trichent, volent, trahissent pour aller prier dans la mosquée la plus proche, quelle ignominie? Quelle inconscience? Quelle insouciance? ce sont des sadiques narcissiques, des paranoïa, des schizophrènes.

  2. Mauvaise défense, ils ne s’agit pas d’intente Un procès mais de dénoncer publiquement. Nous savons comment fonctionne la justice

  3. Quand « des prostitués discutent de viol », il faut continuer son chemin.
    Comment un juriste, ancien garde des sceaux, peut avoir les preuves d’un homicide en sa possession et attendre tranquillement, avant de faire une dénonciation par voie de presse?
    Le président de la chambre de commerce ne sait il pas non plus qu’avant la dénonciation il y a la voie de la justice ?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here