Sanogo et camarades : Les parents des victimes craignent un “procès bâclé”

Les parents des victimes restent sur le qui-vive et mettent en garde contre un "procès bâclé".

2
Affaire des bérets rouges au Mali: des poursuites et des non-lieux
Amadou Aya Sanogo, ancien meneur du coup d'Etat de mars 2012, sera bien jugé. © AFP PHOTO / ISSOUF SANOGO

Dans un communiqué,  le procureur général près la Cour d’appel de Bamako  a annoncé vendredi dernier l’ouverture le 30 novembre 2016 d’une session d’assises au cours de laquelle sera évoquée l’affaire Amadou Sanogo et plusieurs autres accusés d’enlèvement de personnes, assassinat et complicité. Mais, les parents des victimes restent sur le qui-vive et mettent en garde contre un procès bâclé.

 A partir du 30 novembre 2016 sera ouverte une session d’assises au cours de laquelle sera évoquée l’affaire Amadou Sanogo et plusieurs autres accusés d’enlèvement de personnes, assassinat et complicité.

“Nous sommes heureux d’apprendre qu’il (M. Sanogo) sera enfin jugé. Nous voulons que justice soit rendue. Nous voulons savoir ce qui s’est passé. Nous voulons savoir comment nos pères ont été arrêtés, comment ils se sont retrouvés dans une fosse commune”, a déclaré à l’AFP Amadou Kanté, un responsable de l’Association des familles de militaires disparus. “Nous voulons un procès public, pas de procès bâclé et que la vérité éclate”, a poursuivi M. Kanté.

Sur les ondes de Studio Tamani, le porte-parole des familles des bérets rouges, Ismaïla Fané,  a aussi déclaré : “On a toujours réclamé le jugement et la date des funérailles de nos enfants. On veut que justice soit faite et que les coupables soient punis selon la loi. On va être vigilant. Comme le président de la République a l’habitude de dire que personne n’est au-dessus de la loi, nous voulons qu’il nous démontre cela dans cette affaire. Les dossiers sont déjà clôturés par la chambre d’accusation. Si l’Etat se montre défaillant dans cette affaire, nous allons saisir la Cour pénale internationale avec l’accompagnement de nos partenaires. On fait confiance en la justice malienne et que justice soit faite”.

La pression est ainsi mise sur les magistrats en charge de juger cette première affaire contre les putschistes de 2012.

Maliki Diallo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. pourquoi pas une cour martiale vu que c est une affaire de bidasse
    j’oublie qu ‘au mali le ridicule ne tue plus

  2. Nous disons et rappelons il faut être dans le Pauvre Mali muté des lettrés mutants de l’injustice de l’iniquité 2poids 2mesures reines Ainsi les Agresseurs de Bérets Rouge Sont Libres les Agressés de Bérets Vert En Détention Et les Assassins Violeurs Handicapeurs à Vie sur des Bases Raciales Tribales de MNLA et consorts Sont Membres du Gouvernements Sont les Autorités Intérimaires de leurs Victimes et Sont Logés Blanchis Nourris Payés Au Frais des Pauvres Citoyens Lambda Maliens Leurs Victimes Et Bientôt les Voyous de Fameux de Fameux Terroristes Faux Djihadistes Faux Islamistes de Touaregs d’AnsarEdine de Peulhs FLM de ANSIPRJ et Consorts Seront Également Ministres voir 1er Ministre d’ici Huit Semaines Avec la Réunion de la France-Afrique

    Nous disons et rappelons tout le monde sait avec 1brin d’honnêteté que

    *l’épisode de Sanogo Général pépinière et ses amis Soudards Ramasseurs de Pouvoir a permis de voir l’état de déliquescente du Mali et de son armée de part la faute de ses lettrés mutants

    *dans le cadre d’1vraie justice les chefs de bérets rouge responsables de l’attaque des bérets verts devraient être aussi arrêtés et entendus devant la même cours d’assise Ils ont été les premiers à s’en prendre aux bérets verts

    *les lettrés mutants politiques Hommes en armes sociétés civiles religieux de l’ex mouvance d’ATT dont le FDR ayant été privés du Gâteau Mali succulent savoureux qui donne de l’embonpoint par Sanogo Général Pépinière Ramasseur de Pouvoir et ses Soudards ont alors envoyé les bérets rouges soldats familiaux claniques politiques d’ATT qu’ils prennent pour des imbéciles heureux de soldats au nez troués buvant l’eau par leurs narines à Aller Punir et Faire Passer De Vie à Trépas et De Faire 1Chanier Sanogo Général Pépinière Ramasseur de Pouvoir et ses Soudards aux fins de récupérer le Gâteau Mali succulent savoureux qui donne de l’embonpoint

    *sûrs d’eux les bérets rouges n’ont point hésité à faire la Sale Besogne à Savoir Décapiter Assassiner Bouffer Du Sanogo Général Pépinière Ramasseur de Pouvoir et Ses Soudards Aux Fins Que Plus Jamais Il Ne Vient à l’Idée d’Un Béret Vert Au Mali De Ramasser Le Pouvoir D’Un Béret Rouge et Empêcher Ainsi les Bérets Rouges Soldats Familiaux Claniques Politiques et Le FDR De Bouffer le Gâteau-Mali Savoureux Succulent Qui Donne de l’Embonpoint Et ils ont été Encouragés En Cela Par Leurs Femmes et Familles Qui Ne Les Ont Point Dissuadé d’Aller Contre Leurs Frères d’Armes Qui Ne Les Avaient Pourtant Point Attaqué

    *ainsi ils tuèrent tous les bérets verts qu’ils croisaient sur leur chemin depuis le camp para Djikroni en passant par la radio télévision malienne et même les civiles coiffés ce jour là de bérets verts Et Cela Sous les Applaudissements et Encouragements du FDR de Leurs Epouses Parents et Sympathisants

    *Mal Leur A Pris Quand Ils Furent en Face de Sanogo Général Pépinière Ramasseur de Pouvoir et Ses Soudards Qui Ne Voulaient Pas Se Laisser Passer de Vie à Trépas Ainsi ils Furent Défaits Sans Aucun État d’Âme et les rescapés furent poursuivis et mis également hors d’état de nuire comme cela se passe dans de telle circonstance partout dans le monde depuis que l’humain est sur cette terre

    Nous disons et rappelons donc qui est le voyou le criminel l’assassin le coupable entre celui que des personnes encouragent et envoient délibérément avec 1arme de combat pour aller tuer 1autre mais se fait tuer par ce dernier à sa grande surprise

Comments are closed.