La Coalition des Alternatives Africaines Dette et Développement (CAD) – Mali : Issa Kamissoko, le président sortant reconduit

0

La 4eme Assemblée Générale statutaire de la Coalition des Alternatives Africaines Dette et Développement (CAD Mali) s’est tenue ce week-end à Bamako.  Plus de 200 participants venus des antennes régionales de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti, Gao, Tombouctou et Kidal, les organisations membres de Bamako, les représentants des partenaires Diakonia Mali Oxfam Bamako SOS Faim, Consortium AFAD – RLD et la presse ont pris part à cette assemblée présidée par Mme la Ministre  de la Promotion de la famille, des femmes et de l’enfant .

Au cours de  l’assemblée générale statutaire de la CAD-Mali, les participants ont pu suivre et adopter  le rapport quinquennal 2015-2020 et celui des commissaires aux comptes.  A l’issue de la démission du Bureau sortant  qui était dirigé par  Issa Kamissoko, une commission d’investiture, présidée par le Doyen des Antennes plus une femme et un jeune a été mise en place. Ainsi, la liste proposée par la commission a adopté par acclamation par les membres de l’Assemblé Générale. Enfin Issa Kamissoko, le président sortant est reconduit à la tête d’un bureau de treize membres et un commissariat aux comptes de deux personnes.

A la cérémonie de clôture de la 4eme Assemblée Générale statutaires de la CAD Mali, la Ministre de la Promotion de la famille, des femmes et de l’enfant Mme Bintou Samaké a salué la CAD Mali pour cet acte de redevabilité et encourage les autres organisations à suivre l’exemple de la CAD Mali.

Pour le nouveau Président  M Issa Kamissoko expliquera que son premier mandat (2015 à 2020), la CAD – Mali a évolué dans un contexte international marqué par des mouvements de contestations et des troubles socio-politiques à travers le monde. Les crises liées à la dette dans les pays d’Europe centrale (Grèce, Italie, etc.) .Quant au contexte national, il a été marqué par une situation sociopolitique et sécuritaire tendue dans le pays depuis 2012. Malgré les efforts du Gouvernement et de ses partenaires, la situation sécuritaire continue de se dégrader dans les Régions du Nord et du Centre du Mali. Les défis sont multiformes et les institutions étatiques ainsi que leurs autorités peinent à être rétablies au-delà des grandes agglomérations. Cette situation limite l’accès des populations aux services sociaux de base (éducation, santé, etc.) et accentue le chômage et le sous-emploi des jeunes.

Ajout ’il que son second mandat de 2020-2025, l’accent sera fait par  le renforcement de la capacitation des membres de la CAD MALI sur les thématiques telles que : la dette, le plaidoyer/Lobby ; le renforcement de la recherche de Partenaires Financiers et Techniques et enfin l’appui aux antennes régionales dans la recherche de Partenaires Financiers et Techniques.

Bokoum Abdoul Momini/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here