La société civile malienne en pleine réflexion sur la refondation du pays

5

À Bamako, la table ronde sur la Refondation au Mali de deux jours se terminait samedi. Cette initiative de personnalités de la société civile réunies au sein du Groupe de Réflexions d’Analyses et d’Initiatives novatrices (Grain). Cherchait à trouver des pistes d’actions pour le renouveau de la gouvernance au Mali.

Sans détour, Ousmane Sy, ancien ministre malien et spécialiste des questions de décentralisation, campe le décor. « Nos crises sont des crises de gouvernance. Nous avons des États que tout le monde contourne, que personne ne respecte, martèle-t-il. Or un État est chargé de gérer la société et si un État n’est pas capable de gérer la société, il faut comprendre pourquoi. »

Refonte des textes

Du coup, il faut aujourd’hui changer de logiciel, refonder l’État, et ça passe par des actions urgentes. C’est notamment ce que propose Habib Ouane, ancien ministre malien de l’Énergie, et consultant international : « Il faut faire une refonte des textes qui président aux élections et au fonctionnement de la société politique. Il faut aussi s’assurer que les systèmes d’éducation et de santé qui ont prévalu jusqu’à ce jour feront l’objet de réformes approfondies. »

Les participants à la rencontre ont lancé un appel pour une transition réussie au Mali. Une occasion pour jeter un regard sur les premiers pas de la junte. Mossadeck Bally, membre du Grain, s’interroge sur l’agenda politique de la junte : « Le citoyen lambda malien est quand même inquiet. Nous avons vu avec quelles difficultés la charte a été promulguée. Nous nous demandons finalement qu’elle est l’agenda. » Il ajoute comme d’autres que la naissance d’une 4e République est nécessaire pour reconstruire le Mali nouveau.

Source: https://www.rfi.fr/fr/afrique

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. Quelle honte! On nous parle de société civile maintenant. Où était elle quand les résultats des élections étaient falsifiés, quand les électeurs se faisaient achetés par les faux politiciens, quand l’argent public était détourné , quand seuls les enfants des proches du pouvoir étaient recrutés à la fonction publique. Je pensais qu’il n’y avait pas de société civile. Ou bien c’est parce que votre parti politique n’a pas de voix par les urnes que vous vous transformez en société civile? Honte à vous.

  2. Partie1 Points A l`Ordre du Jour Durant la Transition

    #Nous exigeons la dissoulution du partie RPM pour GESTION MAFIEUSE DU PAYS et tous les parties qui se sont coalisés avec Lui aux derniereès legislatives.

    #Nous demandons A L`ADEMA PASJ de nous ENLEVER LA TOUR DE L`AFRIQUE qui étouffe TOUT BAMAKO AVEC SES BOUCHONS AFIN que la transition la remplace PAR UN ECHCANGEUR MULTIPLE/UNE TOUR QUI EST DE L`ARGENT JETTE PAR LA FENETRE.

    #Nous exigeons que tous les vehicules de d’état soient au park aux services après la descente de travail (exception quelques vehs de la presidence )comme le font les organismes internationnaux.

    #Nous exigeons l`arrêt des bons de carburant une vraie hémorageie pour le trésor publique.
    #Nous exigeons l`arret des reformes de vehicules de l`etat qui est devenu un vrai vol orgnise des biens de l`etat A profit.

    # Nous exigeons que tous les concours d`acces A la fonction publique et y compris l`EMIA . soient geré jusqu`aux resultats sur appel d`offre A un cabinet étranger international en ressources humaines/les termes de refs seront fait par les ministers en charge.

    #Nous exigeons que toutes les bourses données par les pays etrangers soient gerees par les ambassades de ces pays sur le sol Malien /en recevant les resultats des examens du Mali.

    #Nous exigeons l`arret des subventions de l`etat aux parties politiques/une nouvelle charte des parties politiques /un vrai commerce organisé

  3. Effectivement c est comme ça que ça marche dans notre société. Il est vrai aussi que la carte électorale est moneye par les candidats. Les électeurs ne sachant qu ils doivent voter selon les programmes des candidats se retrouvent dans un dilemme.
    Soit prendre 1000 fr pour le déjeuner ou laisser le quotidien stable à long terme mais trop difficile dans le court terme. Les pays demandent l aide . Les nécessiteux ou pour qui la demande est faite ne voit pas la couleur ni l odeur de l aide.
    Ce n est pas un changement de président seulement qui règle le problème il faut un changement de système de stratégies .

  4. Cette société civile qui était d’accord pour que IBK et ses acolytes restent au pouvoir, cela jusqu’au 17 août, la veille du coup d’état, quelle ignominie? Quel comportement éhonté? Quelle indignité? La société civile malienne est une honte pour le monde des sociétés civiles universelles. Il faut absolument que cette entité soit rapidement restructurée pour le bonheur du Mali; si cela n’est pas fait tout de suite, le Mali sera toujours humilié face à ses homologues du monde. Dans les pays développés, cette société civile est le quatrième pouvoir après le pouvoir exécutif, le pouvoir législatif et le pouvoir judiciaire, ici au Mali, elle s’acoquine avec le pouvoir exécutif pour oppresser les pauvres citoyens, c’est regrettable.

  5. Ousmane Sy tu as raison car c’est la Societe qui gere l’Etat au Mali et pas le contraire dans un Etat solide et de droit. Triste mais pas de solution facile car nos politiques tous sans exception n’ont aucun projet de societe. Tout ce qu’ils savent faire et tres bien c’est de voler le denier public et de jouir avec leurs familles et antourage des maigres ressources du Mali.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here