Le Mali présent à la 12ème Convention internationale bahá’íe

1
Le Mali présent à la 12ème Convention internationale bahá’íe
De gauche à droite : Béatrice Malu, Nouhoum Traoré, Seydou Doumbia, Thelma Khelghati, Soungalo Togola, Ballakissa Sidibe, Salimata Koné et Jean Jacques Yem

Huit membres du Conseil national des bahá’ís du Mali (appelé l’Assemblée spirituelle) ont participé, parmi les 1 300 délégués de plus 160 pays du monde, à la 12Convention internationale bahá’íe,du 29 avril au 2 mai à Haïfa, Israël. Le but de la Convention était d’élire les neuf membres de la Maison universelle de justice, l’instance dirigeante internationale de la foi bahá’íe pour un mandat de 5 ans.

En plus d’élire le corps suprêmebahá’í, la convention a permis auxdéléguésde participer à un forum de consultation et d’échange sur des questions touchant l’évolution de l’ensemble de la communauté mondiale.Dans une démonstration extraordinaire d’unité dans la diversité, les délégués du monde entier ont décrit les développements dans leurs communautés bahá’íes respectives et partagé des expériences sur la construction communautaire, la transformation sociale, la croissance organique, l’autonomisation spirituelle des jeunes et des préadolescents, la recherche de cohésion sociale et de paix, etc.

Les quatre jours précédant la convention furent réservés à un mini-pèlerinage aux lieux saints bahá’ísà Haïfa et Akká (les Tombeaux du Báb et de Bahá’u’lláh, les Manifestations jumelles de la foi bahá’íe, la prison dans laquelle Bahá’u’lláh a été incarcéré et d’autres sites historiques). Ces visites aux lieux saints ont offert aux délégués un espace de prière et de recueillement, afin de les préparer spirituellement à l’élection de la Maison universelle de justice.

Les élections bahá’íes se distinguent par leur absence de candidats et de campagnes électorales. Les délégués à la Convention internationale votent à bulletin secret pour les neuf personnes qui, selon eux, sont les plus à même de devenir membres de la Maison de justice.  Le vote a eu lieu le 29 avril dans une atmosphère spirituelle empreinte de respect et de quiétude.

Les neuf membres élus sont Paul Lample et Stephen Birkland des Etats Unis, Chuungu Malitonga de la Zambie, Payman Mohajer et Praveen Mallik de l’Inde, Shahriar Razavi de l’Angleterre, Stephen Hall de l’Australie, Ayman Rouhani de l’Asie, Juan Francisco Mora de Costa Rica.

 

Les délégués maliens ont profité de l’occasion pour prier dans les tombeaux sacrés pour la paix et la sécurité au Mali. Ils ont regagné Bamako le cœur plein de joie et de confiance en l’avenir du pays.

Rappelons que le bahaïsme estune religion monothéiste née au XIXe siècle. Son histoire débute en Perse en 1844. Son fondateur, persan, Bahá’u’lláh, a proclamé être le porteur d’une nouvelle révélation, un nouveau message divin, dont la finalité est d’établir l’unité des peuples

Correspondance particulière

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Ne pas faire comme ces AgressifAtlantistes comme la France (coutumier toujours pret à dire du mal des autres) sont maintenant à leur tour en régression!

    Avec à la tête ces U$A qui attisent les conflits, tensions et tentatives de putsch (tiens presque exactement comme ils ont fait en Syrie, Ukraine, Libye ect…!)

    https://www.sudouest.fr/2019/04/30/venezuela-guaido-se-vante-du-soutien-de-soldats-courageux-le-gouvernement-denonce-un-coup-d-etat-6030675-4803.php

    Bien évidement avec les nord-américains qui manipulent derrière tout ça comme d’habitude!
    boursedirect.fr/fr/actualites/categorie/economie/venezuela-l-embargo-americain-sur-le-petrole-un-levier-pour-pousser-maduro-vers-la-sortie-afp-a935faee551d28aa2f3664b2515f6c24740ae078

Comments are closed.