Mali : Le Mouvement des jeunes pour le soutien à la transition prône une trêve sociale

3

Les responsables du Mouvement des jeunes pour le soutien à la transition (MJST) étaient face à la presse, le samedi 13 mars 2021, à la Maison de la Femme de Bamako pour exprimer leurs soutiens inconditionnels à la transition en cours au Mali depuis septembre 2020. A cet effet, les responsables du Mouvement ont souhaité une trêve sociale pour permettre aux autorités de la transition de poser des actes de la refondation de l’Etat.

Ce point de presse était animé par le président du Mouvement des jeunes pour le soutien à la transition (MJST), Amadou Guindo, en présence de son vice-président, Mohamed M. Maïga, du président d’honneur du Mouvement, Ibrahim Maré, du secrétaire général du Mouvement, Alpha Sarmoye, de la secrétaire aux relations extérieures, Mme Maïga Houreymatou Cissé, de la trésorière du Mouvement, Mme Maïga Lalaïssa Soumaïla Maïga. Dans son discours, le Président du Mouvement des jeunes pour le soutien à la transition (MJST), Amadou Guindo, a fait savoir que l’objectif du Mouvement est de soutenir la transition. « Notre pays a besoin de nous, de nos efforts, pour le développement ; pour un meilleur avenir ; en un mot pour un soutien à la transition. Il est temps de se donner les mains, de s’unir pour aider les autorités de la transition à sauver le Mali. J’en suis sûr qu’avec l’engagement des uns et des autres, nous allons réussir », a-t-il dit. A sa suite, le secrétaire général du Mouvement, Alpha Sarmoye, a lu une motion de soutien aux autorités de la transition. Dans cette motion de soutien, il a souhaité une trêve sociale pour permettre aux autorités de la transition de poser des actes de la refondation de l’Etat. Par ailleurs, il a exprimé l’attachement de leur mouvement aux valeurs et principes démocratiques. Répondant aux questions des journalistes, Mme Maïga Houreymatou Cissé a indiqué que la jeunesse doit se lever pour soutenir la transition en cours au Mali, car, dit-elle, si le pays sombre, c’est tout le monde qui va sombrer. « Soutenir la transition, c’est de conforter les autorités de la transition à prendre des bonnes décisions », a souligné le président d’honneur du Mouvement.

A.S

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Cette transition ne peut pas faire l’affaire des maliens, ils n’ont pas d’experiences en la matiere, cette transition a rate sa mission, elle est en train de patauger, tout ce que le malien cherche aujourd’hui c’est la liberation du Nord, la lutte contre la corruption; mais on voit que cette transition est venue pour demolir la maison des pauvres, augmenter le prix des aliments de base.

  2. MJST, encore des figurants et des messages vides de sens.

    On se croirait revenus au temps du régime d’IBK.

    Il paraît logique, avant de demander au peuple et à la classe politique une trêve sociale, de donner des signes d’ouverture notamment dans le sens d’une trêve dans l’application de l’accord d’Alger et de sa révision, ainsi que de la modification de la Constitution.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here