19 C
Bamako
sam 31 Oct 2020 - 9:44
Accueil Société

Mali: le retour en grâce du capitaine Sanogo, chef de la junte de 2012

3
La cérémonie officielle des 60 ans de l’indépendance du Mali, le 22 septembre, a vu la présence remarquée d’Amadou Sanogo, auteur du coup d’État de 2012. L’ex-chef de la junte est en attente de jugement pour « assassinat et complicité d’assassinat ».

Lors de la cérémonie officielle des 60 ans de l’indépendance du Mali, on l’a vu sous plusieurs plans. D’abord descendant de l’arrière de son véhicule, portant des gants blancs. Autre remarque: il flottait un tout petit peu dans sa tenue d’apparat. Sur sa poitrine, des médailles. En main, un bâton de commandement. Malgré ses lunettes noires, Amadou Sanogo a été tout de suite reconnu pour sa première grande sortie officielle depuis sa libération en janvier dernier.

L’homme est très à l’aise dans la tribune officielle. Le voilà assis, casquette à feuilles d’or sur la tête, chaussettes blanches aux pieds, il porte enfin un masque. Il lit en diagonale un journal. A la fin de la cérémonie, il sert des mains, fait des selfies. Il n’est pas du tout perdu dans ce milieu. Capitaine en 2012, il a fait un coup d’État avec d’autres militaires. Quelques mois après, il obtient le grade de général. Fin 2013, il est arrêté pour son implication présumée dans la mort de 21 militaires « bérets rouges » retrouvés dans un charnier près de Bamako.

Ouvert trois ans après, son procès pour « assassinat et complicité d’assassinat » est reporté sine die. Il est donc en attente de jugement. Mais visiblement pour le moment, il signe plutôt un retour en grâce.

Source: rfi.fr

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. “… La cérémonie officielle des 60 ans de l’indépendance du Mali, le 22 septembre, a vu la présence remarquée d’Amadou Sanogo, auteur du coup d’État de 2012. L’ex-chef de la junte est en attente de jugement pour « assassinat et complicité d’assassinat »…
    … Ouvert trois ans après, son procès pour « assassinat et complicité d’assassinat » est reporté sine die. Il est donc en attente de jugement. Mais visiblement pour le moment, il signe plutôt un retour en grâce… ” … ///…

    :
    Ce Monsieur a purgé sa peine sans jugement. Il n’ y a qu’au Mali où l’on peut détenir quelqu’un en prison en dépit des lois du pays.
    Il n’est plus à juger. Ceux qui l’on maintenu arbitrairement en prison ont eu 7 ( sept ) ans pour le juger. Ils ne l’ont pas fait. Au contraire, ils l’ont ” libéré “, ( mais mis sous surveillance ), quand ils ont estimé qu’il ne représentait plus un danger pour le Régime IBK.
    Alors, maintenant qu’on ne vienne pas nous dire qu’il est en attente de jugement. Si c’est malgré tout le cas. Eh bien, c’est pas juste.

    Vivement le Mali pour nous tous.

  2. #Amadou Aya /CNDRE
    A leur arrivée au pouvoir ils sont submergés par les vautours…….ils se perdent d`orientation…
    Les populations espèrent mais aucune action de leur part pire ils pillent les banques du pays soif d`argent.. et s`entre tuent entre petits clans de profits /les vautours sont arrivés A les diviser A cause de leur manque de jugement……..

  3. C’est regrettable pour les femmes et familles des militaires abattus pas cet homme, ce qui reste certain il y a Allah le tout puissant qui jugera cet bandit, ce criminel en puissant, il sera puni par notre grand seigneur à juste titre sans mensonge, ni tricherie, notre pays est fait comme ça et tout le monde fait le silence, comment un tel pays peut-il se réconcilier dans toutes ses franges? Impossible, car nous sommes dans un cycle infernal de vengeances sur vengeances, c’est dommage. Depuis la nuit des temps, c’est comme çà et ça continue sans équivoque, nous nous entre-tuons sans cesse depuis la période post-coloniale jusqu’à ce jour et tout le monde évoque le nom d’Allah de façon éhonté et sans vergogne, nous sommes peut-être de diables personnifiés. Amadou HAYA SANOGO tu seras puni par Allah le tout puissant, même si Assimi GOITA a pris la lourde responsabilité de te libérer sans jugement, tu seras sans équivoque puni. Tu es un criminel en puissance, cela est sans équivoque.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here