Mali: les premiers manifestants occupent déjà la place de l’indépendance à Bamako

4

A l’appel du Président de la Transition, le colonel Assimi Goita, plusieurs milliers de maliens devront battre le pavé ce vendredi contre les sanctions sévères infligées par le double sommet extraordinaire de la CEDEAO et l’UEMOA du dimanche dernier à Accra.

Déjà, nombreuses places publiques des grandes villes sont prises d’assaut par des milliers de personnes. De la place de l’indépendance de Bamako en passant par Bougouni, Koutiala, Kayes , Tombouctou, les manifestants sont déjà présents et déterminés à faire la prière du vendredi.

En principe, c’est à 14 heures GMT que le chef du gouvernement doit rejoindre la place de l’indépendance à Bamako, où il prendra la parole devant les manifestants.

La rédaction de maliweb.net 

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Le problème avec les militaires c’est qu’ils peuvent emprisonner quelqu’un sans intervention d”un juge.. Donc pour avoir des nouvelles.. impossible.
    Le choix du Mali est étonnant il y 197 pays dans le monde et la plus part ont appris que les élections étaient le mieux..
    Et déjà il y a des cachotteries..
    Pourquoi les Russes n’agissent-ils pas directement en proposant à l’ONU l’envoi de soldats au Mali pour aider le G5 Sahel
    On ne sait plus si l’aide Russe sera payante

  2. Des militaires au pouvoir il y en en Afrique. En Guinée Équatoriale le fils du président vit royalement dans de grandes Capitales étrangères alors que le peuple, est très pauvre. Le pétrole n’enrichit que ceux qui sont bien placés.
    La Gambie à subi la dictature militaire.
    La Guinée Conakry à subi la fin de Sekou Toure qui a fait exécuter beaucoup de gens au camp Boiro. Le pays a pris un retard considérable.. Puis il y a eu Lasana Conte dont le fils militaire trafiquer la drogue à grande échelle. Puis il y a eu Camara Daddis qui en 2009 à tiré sur la foule..

  3. Il faut que nous dirigeants aient le courage de tourner aux pays occidentaux et entretenir des relations équitables entre nations africaines. peut-être pour un début ça sera difficile, mais si on resiste, on s’en sortira et ce sera les pays occidentaux qui vont courir derrières nous pour nouer des relations bilaterales et en ce moments on saura s’y prendre.

  4. Est-ce que les populations de FARABOUGOU, Niono, DINANGOUROU, Guiré et autres qui sont au milieu de la crise Malienne sont elles aussi sorties pour répondre à l’appel de ASSIMI et ses amis trouillards ?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here