Mali: report d’une manifestation en soutien au président Keïta

5

Une manifestation de soutien au président malien Ibrahim Boubacar Keïta prévue samedi à Bamako a été reportée vendredi à la suite d’une médiation internationale, ont annoncé ses organisateurs.

Cette manifestation avait été programmée par la Convergence des forces républicaines (CFR), formée d’organisations de la société civile, de partis et de mouvements, après la vive contestation ces derniers jours contre le président Keïta, au pouvoir depuis 2013.

Cette contestation, menée par une coalition formée de chefs religieux, d’hommes politiques et de la société civile, a rejeté l’éventualité d’un gouvernement d’union préconisé par le pouvoir, insistant sur la démission de M. Keïta, qui a reconduit le 12 juin son Premier ministre Boubou Cissé en le chargeant de former un nouveau gouvernement, toujours attendu.

Des dizaines de milliers de Maliens ont manifesté le 5 juin à Bamako, à l’appel de cette coalition dirigée par un influent imam, Mahmoud Dicko, pour réclamer la démission du président, et ont réédité l’opération le 19 juin.

“La CFR a décidé de surseoir au grand rassemblement patriotique de demain” samedi à la suite de “recommandations de la Minusma (Mission de l’ONU au Mali, NDLR) et de l’Union africaine de reporter d’une semaine” l’évènement, a-t-elle indiqué dans un texte transmis à l’AFP.

Elle explique aussi ce report par les “conseils du guide spirituel Chérif Madani Haïdara”, influent prêcheur malien et président du Haut conseil islamique du Mali (HCIM).

Le mouvement de contestation fédère contre le chef de l’Etat des mécontentements nourris depuis des mois par l’alarmante situation sécuritaire, le marasme économique et social, la crise de l’Etat et la perception d’une corruption répandue.

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. Ce sont plutôt les organisateurs de la marche qui sont allés voir la Minusma, l’UA et le HCIM. Les images en témoignent. Il aurait été plus logique que ce soient les médiateurs qui se déplacent pour rencontrer les organisateurs et les prier de sursoir à leur marche. Ce fut plutôt l’inverse. Ce qui suppose que les organisateurs de la marche avaient bel et bien souhaité et demandé cette médiation pour éviter l’humiliation. Qui est fou ? En plus, les marcheurs (la foule éventuellement) ne veulent plus de CFA, ils réclameraient désormais le paiement en Euro ou Dollar pour participer à une quelconque mascarade à l’avenir. Qui est encore fou pour trouver tous ces dollars et Euros ?

    • On peut être contre quelqu’un mais cela ne doit pas nous pousser à dire des choses insensées. Si tu veux tes mensonges soient crues il les mettre dans des proportions raisonnables. Je ne suis un supporteur d’IBK, mais je suis obligé de dire ces histoires d’Euro, de dollar et de je ne sais quoi encore sont, on ne peut plus ridicules.

  2. AH!!! ” LA MINUSMA ET CERTAISN GROUPES RELIEUX” ONT RENDU UN SERVICE ENORMES A CES ENERGUMENS QUI VOULLAIENT ORGANISER UNE MEETING DE SOUTIN AU POUVOIR EN CE JOUR. QUELLE CAHNCE!!!! ON ALLAIT VOIR LES DESSOUS “DES PATANLONS TROUES” DE NOMBREUX GUELLARDS

  3. Que des menteurs, ils ont eu peur car la contre-marche etait en movement pour leur botter les fesses et copieusement. Aussi Boua le ventru IBK n’a pas pu donner assez de CFA aux mercenaires pour remplir les rues, alors il est clair que la marche a ete annulee. Tas d’apatrides, de voleurs et des corrompus comme leur Boua le ventru IBK, le Franco-Malien.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here