Manifestations du juillet dernier : Cérémonie de prières et de sacrifices à la mémoire des victimes

2

Une cérémonie de prières et de sacrifices a été organisée vendredi au Palais de la culture Amadou Hampâté Ba, pour rendre hommage aux victimes des manifestations de la mi-juillet à Bamako. Les chiffres donnés par les organisateurs du rassemblement indiquent qu’il a été enregistré lors desdites manifestations 23 morts, 97 blessés dont 26 graves. Parmi lesquels, une dizaine était présente à la cérémonie de prières.

Présidée par l’imam Mahmoud Dicko, la cérémonie a regroupé, outre le Coordinateur général de la Coordination des mouvements, associations et sympathisants de Mahmoud Dicko (CMAS), Issa Kaou Djim, le représentant des familles fondatrices de Bamako, Dramane Niaré, celui de l’imam Lassana Kané de Ségou et bien d’autres invités. Les membres du Comité stratégique du M5-RFP étaient aussi présents.

Après la lecture du Saint Coran par l’imam Moussa Bagayogo, l’autorité morale du M5-RFP, l’imam Mahmoud Dicko, a invité nos compatriotes à l’union sacrée au chevet du Mali, en se pardonnant mutuellement. Selon lui, l’objectif de la cérémonie est de prier à la mémoire de ces braves jeunes qui ont donné leur vie pour défendre le Mali.

«Nous sommes venus pour faire un recueillement en même temps donner un message à tout le peuple malien, pour que le sang versé par ces jeunes gens soit le ciment pour encore ressouder le peuple malien», a déclaré le leader religieux. Pour lui, il est temps de chasser le démon de la division et de la haine de nos cœurs afin de les remplir d’espérance et d’amour des uns envers les autres.

………lire la suite sur https://lessor.site/

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Le Mali n’a que des marthyr depuis 2012 monsieur DIcko,
    Vous êtes originaire de Tombouctou, chaque jour dans le Nord des marthyrs tombent, ceux là n’ont pas la même considération, la même valeur à vos yeux,

    Vous avez su diviser les maliens depuis plusieurs années avec votre haut conseil islamique. Oui nous les animistes, les chrétiens, les athées de ce pays sommes devenus des citoyens de seconde zone, des maliens au rabais puisque nous n’avons pas d’institutions financées par l’état pour nous défendre

    Personne ne mérite de mourir mais la politisation du malheur n’a pas de nom. Que ces gens reposent en paix

  2. C’est une cérémonie politique. Les victimes des djihadistes d’ançardine d’Iyad Agaly et du mouvement criminel d’Amadou Koufa n’ont pas eu droit d’une telle cérémonie de la part de Dicko. Pourtant, ils sont tous innocents et plus nombreux.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here