Me Mountaga Tall, « le discours de Mahmoud Dicko sur le choix du 1er Premier ministre de Transition est truffé de contre-vérités »

2

La sortie de  l’imam Mahmoud Dicko ne cesse de faire réagir  ces anciens alliés du M5-RFP.  Dans un texte posté sur les réseaux sociaux,  Me Mountaga Tall qualifie  certains propos de l’Imam de contre-vérités et apporte sa  part de vérité.

 Dans un post, ce  membre du comité stratégique du M5-RFP évoque une mise au  point sur certaines déclarations de Mahmoud Dicko.  « C’est le cœur meurtri, moralement forcé et politiquement contraint que je fais cette mise au point après certains propos contraires à la vérité tenus par Mahmoud Dicko le 27 novembre dernier »,  a introduit Me Moungata Tall. Poursuivant qu’en travaillant sur la structuration d’un gouvernement, il a eu une rencontre avec Mahmoud Dicko pour évoquer le cas spécifique du Ministère des Affaires Religieuses et du Culte dont  il proposait  l’élargissement du champ de compétences.  Me Tall révèle qu’il a été interrompu au cours de son exposé  par l’Imam Mahmoud Dicko  qui  lui ait  exactement dit  ceci, « je sais que tu peux faire ce travail mieux que quiconque et je n’ai rien à y redire. Cependant j’aimerai discuter avec toi d’un autre sujet plus important ».

Selon   toujours ce  cadre du M5-RFP,  la conversation s’engagea entre  eux, et l’imam Dicko  lui pose la question de savoir  pourquoi il  ne prendrait pas la tête de la Transition qui s’ouvre ?  Me Mountaga  Tall réplique par la négative.  « Moi ? Je n’y ai jamais pensé. Je ne me suis pas battu pour cela et j’ai un autre agenda », rappelle Me Tall dans sa mise au point.  Lequel  poursuit que son interlocuteur a insisté malgré son refus  pour qu’il accepte sa proposition. «  Tu sais bien que tu as le meilleur profil pour cette mission : l’expérience, la connaissance du Mali, la légitimité, le désintéressement, la probité, l’éthique… Je ne vois que toi. Tu dois accepter. Et tu ne peux pas mettre ton agenda personnel au-dessus du Mali », rapporte cet ancien  collaborateur de l’imam Mahmoud Dicko au sein du M5-RFP. Ajoutant que c’est cette conversation avec l’ex-autorité morale du M5-RFP  qui explique  comment  et pourquoi son nom s’est retrouvé sur une liste de candidats à la Primature.  Me Tall de taire   sur ce que s’est passé à Kati tard dans la nuit du choix du futur Premier ministre. Avant d’enfoncer le clou, « tout le discours de Mahmoud Dicko sur le choix du 1er Premier ministre de Transition est truffé de contre-vérités ».

Pour preuve,  il cite les noms de certains ténors du M5-RFP,  tels que  Hamadoun Amion Guindo, Tahirou Dicko, Imam Oumarou Diarra, devant lesquels  Mahmoud Dicko aurait   répété qu’il a fait du tort à Mountaga Tall et qu’il lui doit des excuses. «  Il a redit la même chose à une autre délégation conduite par Jeamille Bittar. Il m’a d’ailleurs présenté des excuses lors d’une brève et fortuite rencontre au dernier Forum de Bamako le 18 février 2021 », renchérit  Mountaga Tall, qui illustre  son post avec Les images de cette séquence de présentation d’excuses.

« C’est cela la vérité. J’en sais plus mais n’en dirais pas davantage. Sauf si je suis à nouveau contraint »,  insiste toujours  Mountaga Tall qui estime que la réécriture  par l’imam Mahmoud Dicko  de cette page de l’histoire récente du Mali  l’oblige à rétablir la vérité des faits.   Il indique avoir apporté ces éclaircissements  pour l’histoire car, conclut-il,  le jour ou le Comité Stratégique s’est réuni au mois d’août dernier pour choisir un Premier ministre,  il a  clairement annoncé qu’il  n’était pas candidat.  

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here