Meeting des musulmans pour le Mali : Dire, rien que la vérité, pour sauver la patrie !

0
L’Imam Dicko à propos du meeting du 10 février
L'Imam Mahmoud Dicko (milieu), ce matin à la conférence de presse

Attendu ce jeudi pour participer au meeting du dimanche 10 Février, le Chérif de Nioro n’a, semble-t-il, pas pu faire le déplacement. Cependant, il doit y participer, selon son entourage. Afin que les enfants du Mali puissent se regarder en face pour s’asséner certaines vérités. Vu l’état très préoccupant du pays.

En prélude à cette rencontre, l’appel du président du Haut Conseil Islamique Seid Mahmoud Dicko, a été organisée une conférence d’éclaircissement à Badalabougou.

Pour l’occasion, Mahmoud Dicko, bien qu’en déphasage avec le régime a indiqué n’être point en colère. Croyant et s’adossant sur le pouvoir éternel de Dieu, il affirme qu’il ne mettra jamais le feu à la patrie. Alors, il indique : ” Cette rencontre est une journée de bénédictions. Celle de vérité et d’interpellation à l’endroit de ceux qui ont aujourd’hui la charge de notre pays “. Pour lui, il s’agit de rappeler à chacun que : “Le Mali est un bien commun qui a besoin d’être bien entretenu pour être légué tel qu’il a été. “ Pour cela, estime-t-il, il faut que nous soyons capables, malgré nos divergences, de se dire les vérités en face.  A cet effet, il pense que : “Si on fait le procès de quelqu’un, ça veut dire que l’on fait notre propre procès, nous sommes tous les mêmes. Nous sommes tous interpellés. Nous devrions régulièrement et sans état d’âme nous parler. “

Contrairement à ce qui se dit par-ci par-là, M. Dicko affirme : ” Nous voulons rassurer tout le monde que nous ne pouvons pas mettre le feu à ce pays. Nous ne devons pas non plus attendre que les autres viennent nous donner la solution. Non ! Le Mali est suffisamment grand et vertueux pour des intérêts personnels et mesquins. Et que quelqu’un vienne nous inculquer ses idées rétrogrades, destructrices,…”

En effet, attendu hier jeudi pour ce meeting, au moment où nous mettions sous presse, il nous est revenu que le Chérif n’a pu faire le déplacement ce jour. Mais, nos interlocuteurs affirment sans ambages : “Bouyé sera à Bamako pour ce meeting du dimanche 10 Février qui ne sera pas reporté Inchallah. Car ce qui se trame que les autorités ont menacé de la tenue de ce meeting sont des balivernes. Nous sommes tous des Maliens et nous n’accepterons jamais que cette patrie unique que nous avions en commun et en partage soit détruite par qui que ce soit. Ou pour quelle que raison que ce soit. C’est pourquoi, au service de la patrie et de l’islam Bouyé a décidé de participer en personne à ce meeting pour asséner ses vérités et interpeller le régime d’IBK. Comment croire que des pays non moins musulmans rejettent des trucs et que le Mali puisse s’en approprier ?...” C’est inadmissible !

Alors, il est désormais clair que l’objectif de Dicko et de Bouyé n’est pas de déstabiliser le régime. Il s’agit plutôt de faire des bénédictions pour le Mali, d’interpeller les autorités par rapport à certains faits et actes qui n’honorent pas le Mali. En fin de compte que Dieu puisse avoir pitié de notre patrie en changeant nos comportements, et à tous les niveaux.

B. DABO

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here