Moutons et Tabaski 2011 : Le ministère de l’élevage ne contrôle pas la situation

0

Après la cherté des bœufs à l’occasion d’Aïd El FITR, place à celle des moutons dans la perspective de la fête de Tabaski. Le marché de ces petits ruminants est tout simplement inaccessible pour les bourses modestes.  Notre démarche auprès du ministère de tutelle pour en connaître les raisons a été tout simplement sabordée.

A presque deux semaines de la fête Aïd El Kabîr, le prix du petit ruminant oscille entre 75 et 100.000 F CFA. Et même là ! D’aucuns pensent, à tort ou à raison, que le prix sera revu à la baisse dans quelques jours.

En attendant, nous avions approché le ministère de l’élevage dans le souci de connaître sa politique en la matière, si politique il y a.  Voilà plus de deux semaines que la chargée à la communication nous suggère d’attendre. Mais qui ? Selon toute évidence, le ministère n’a absolument rien à dire ni à proposer aux Maliens.

Pour rappel, nous avions entamé la même démarche l’année dernière et le département a donné une suite favorable en mettant à disposition les informations utiles.  Il a pris de nombreuses initiatives visant à combattre la surenchère et la spéculation. Cette année, il ne semble pas contrôler la situation. C’est aussi simple que cela : quand on n’a rien à dire, on se tait. Ceux de ce Ministère respectent bien l’adage.

B.S. Diarra


Commentaires via Facebook :

PARTAGER