Mouvement politique ‘’Badenya-Ton’’ : La jeunesse au cœur du changement

0

Sous le haut parrainage de l’Imam Mahmoud Dicko, le Palais de la Culture Amadou Hampaté Bà a abrité, le samedi 17 mars dernier le  meeting du mouvement Badenya-Ton, sous le thème «Respect de nos valeurs religieuses et sociétales dans la construction citoyenne : rôle et responsabilité de la jeunesse ». L’évènement était présidé par le président dudit mouvement, M.Badra Aliou Dembélé.

A l’entame de la cérémonie, le président du mouvement Badenya –Ton a expliqué que son mouvement est politique, créé en fin 2016, et joue pleinement sa partition dans le processus de renforcement et de consolidation de la démocratie malienne qui se veut rassembleur de toutes les filles et  fils du Mali. Selon lui, le mouvement ne fait aucune distinction basée sur la religion, le sexe et l’ethnie. ‘’Badenya-Ton’’ met en œuvre des mécanismes visant à renforcer l’état de droit, de respecter les valeurs républicaines et d’inciter à une participation effective aux élections. Il dira que son mouvement politique souhaite donner plus de visibilité et de lisibilité à ses actions. Il dira que c’est dans ce cadre qu’il marque sa présence sur l’échiquier politique national. « Respect de nos valeurs religieuses et sociétales dans la construction citoyenne : rôle et responsabilité de la jeunesse », le thème sous lequel ce meeting est placé ne relève pas du hasard. Selon le président du mouvement Badeyan-Ton, le mouvement vise à mettre en exergue le rôle de la jeunesse dans notre pays, la responsabilité qui lui incombe, l’impact du respect des valeurs religieuses dans une société, la place du bon sens, des bonnes mœurs, us et coutumes dans notre société. Et ce, par la culture de la construction citoyenne sans nuance entre un homme d’Etat et homme politique. Selon lui, l’année 2018 est cruciale pour notre pays en raison de l’organisation du scrutin présidentiel, Badenya-Ton ose  espérer que les plus hautes autorités vont créer les conditions pour l’organisation des élections libres, transparentes, crédibles et justes dans les délais prévus par les textes. « L’élection mal organisée, truquée peut plonger le pays dans une crise profonde » a-t-il indiqué. C’est pourquoi, par sa voix le Badenya-Ton demande au gouvernement de la République du Mali de prendre toutes les mesures nécessaires afin d’améliorer la situation sécuritaire, éducative, sociopolitique du pays. Il a ensuite félicité l’effort de l’Imam Mahmoud Dicko pour la réussite de la mission de bons offices pour le retour de la paix et de la quiétude dans le delta central et la boucle du Niger.

Aissétou Cissé

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here