Patriotisme de l’élite politique mis à rude épreuve : A quand l’agenda Mali ?

0

Quelles solutions pour le Mali qui s’enfonce à nouveau ?, s’interroge Abdoulaye Koné, un journaliste et activiste d’une audience non négligeable sur les réseaux sociaux..Il est sans doute  loin d’être hélas , le seul malien à se poser  désespéramment cette question aussi lamentable qu’inquiétante …

Qu’il ne plaise à Dieu, les prémices d’une Somalisation de notre cher pays  sont malheureusement  perceptibles..Tout simplement  par le fait que  le Mali ne semble être au cœur de l’agenda national .. Hée oui l’élite politique semble avoir un agenda qui ne serait d’autre que la démission du Prince du jour.. Pendant que le pays brûle est-ce le moment indiqué de s’embourber dans les  considérations politiciennes?

Le régime actuel est loin voire très loin d’être exempt de reproches.. Nier les conditions précaires  de nos FAma  est assimilable à un crime de lèse-majesté. Mais pour autant, l’agenda Mali doit primer sur  tous les autres agendas.  Il est grand temps que l’élite politique pense enfin  à la postérité, à cette jeunesse  malienne qui souffre déjà du martyre.

Que faudrait -il dire pour leur fait comprendre que l’essentiel, le Mali se trouve en danger , et  que leur patriotisme est mis à rude  épreuve devant l’ histoire ?

Comment peut-on demander le départ d’un Chef d’Etat dans un pays en guerre,sans aucune possibilité d’organiser l’élection présidentielle ?  ..Le défunt constitutionnel est le Président de l’Assemblée nationale…..Qui ignore le tollé qu’a suscité le prolongement  du mandat des élus de la Nation,?. Dans ce cas de figure serons -nous capables d’organiser une transition consensuelle? Sûrement pas!

Quand on sait bien, que les maliens ne sont d’accord que sur leur désaccord …

Il ne faut pas perdre de vue que  ce le départ forcé du Président ATT  qui  a , en grande partie occasionné   la dégradation sécuritaire  avancée de notre pays …

De grâce, arrêtons de faire l’insécurité de notre pays un fonds de commerce.

Le monde entier nous observe et l’histoire jugera chacun de ses actes.

“Le monde est dangereux à vivre non pas à cause de ceux qui font le mal, mais de ceux qui regardent et laissent faire”.

Baba B.CISSE

Journaliste-Communicateur

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here