Pour la paix et la stabilité dans le Sahel : Le HCIM organise un forum sous-régional les 21 et 22 septembre

0

Mettre en place un cadre inclusif de concertation et de coordination sous régionale pour une synergie d’action des leaders musulmans dans le cadre de la lutte et la prévention de l’extrémisme violent dans la zone sahélo-saharienne, tel est l’objectif d’un forum sous-régional initié par le HCIM (Haut Conseil Islamique du Mali) prévu les 21 et 22 septembre 2022 à Bamako. Un événement placé sous le signe de la célébration du 22 septembre 2022.

 

 Premier forum sous régional des leaders religieux musulmans, 10 pays sont attendus à Bamako, ça sera du 21 et 22 septembre 2022. Cette grande rencontre est organisée par le Haut Conseil Islamique du Mali. Lors de la conférence de presse pour annoncer la tenue de ce premier forum des leaders religieux musulmans, le président du Haut Conseil du Mali Seid Chérif Ousmane Madani Haïdara a lancé un appel à tous les Maliens pour la bonne organisation de cette rencontre sous régionale, une première en Afrique de l’ouest.

Mohamed Macky Bah, président de la commission d’organisation, a planté le décor de la conférence de presse et de l’événement placé sous le signe de la célébration du 22 septembre 2022. Pour lui, aujourd’hui,   compte tenu de la dimension sous régionale et internationale de la crise sécuritaire, le Haut Conseil Islamique du Mali (HCIM) a décidé de jouer toute sa partition en poursuivant dans la voie pour le retour de la paix et de la quiétude des populations au Mali et dans la région du Sahel. 

Ainsi, sous la conduite du Haut Conseil Islamique du Mali, le Forum sous régional des Leaders religieux musulmans pour la Paix  et la stabilité dans les pays du sahel se déroulera les 21 et 22 septembre 2022 à Bamako.  Mohamed Macky Bah ajoutera que ce forum sous régional est placé sous la haute présidence du président de transition, le colonel Assimi GOÏTA. La rencontre regroupera plus de 200 participants venant de Bamako et de l’intérieur, principalement des représentants des  organisations confessionnelles et des leaders religieux. Aussi, des délégations étrangères sont également attendues d’autres pays tels le Burkina Faso, Mauritanie, Maroc, Sénégal, Côté d’Ivoire, Guinée, Tchad, Ghana, Bénin, Togo, Nigéria et Algérie. 

“Dix pays africains ont déjà confirmé leur participation, ils seront avec nous pendant les deux jours. Comme l’a dit Macky Bah c’est pour apporter notre modeste contribution pour le retour de la paix dans la sous-région en particulier et l’Afrique en général, que nos autorités ont donné leur aval pour l’organisation de ce forum. Ce n’est pas l’affaire du Haut Conseil islamique seulement mais de tous les Maliens. Je lance un appel à tous les Maliens de nous aider pour la bonne organisation de ce grand événement, une première dans notre pays” a dit le président du Haut conseil islamique Seid Chérif Ousmane Madani Haïdara.

Selon le président Haïdara, ce forum a pour but de  mettre en place un cadre inclusif de concertation et de coordination sous régional  pour  une  synergie d’actions des leaders musulmans dans le cadre de la lutte et la prévention de l’extrémisme dans la zone sahélo-saharienne. “Le Haut Conseil Islamique du Mali invite pour la première fois les faitières religieuses à se retrouver pour réfléchir ensemble sur les causes profondes de cette crise et les solutions envisageables pour le retour de la paix et de la stabilité dans les pays du Sahel. C’est une véritable diplomatie religieuse qui sera enclenchée à partir de Bamako pour combattre l’extrémisme sous toutes ses formes”, renchérit Mohamed Macky Bah, président de la commission d’organisation.  

Le Haut Conseil Islamique du Mali envisage également d’aller à la rencontre des différentes parties prenantes de la crise malienne et de la région sahélienne, discuter avec elles pour un retour à la normale au Mali et dans la sous région, car la solution à la crise multidimensionnelle que connaît cette zone dite des trois frontières n’est pas seulement militaire, politique ou administrative, mais l’aspect religieux occupe un rôle important pour la paix et la cohésion sociale. 

Dans cette mission noble et exaltante, l’accompagnement des plus hautes autorités de la transition doit être de taille afin que l’objectif recherché par cette faitière des organisations musulmanes qu’est le Haut Conseil Islamique du Mali soit atteint. 

Il faut noter que le HCIM a déjà montré ses preuves pour le retour de la paix dans certaines localités telles que Farabougou, Kourou, Niono, etc. C’est en exécution des recommandations du forum de Mopti qu’un cessez-le-feu a été signé entre les groupes armés dits jihadistes et les populations de Farabougou. Ce qui a permis de libérer cette localité après plus de six mois d’occupation. Aussi, sous la conduite du Haut Conseil Islamique du Mali, plusieurs otages ont recouvré la liberté après avoir été enlevés par des groupes armés, des marchés des foires hebdomadaires ont été ré ouverts.

 

Kassim TRAORÉ

Journaliste

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here