Pour mettre fin à la chienlit, après la forte mobilisation de M5-RFP : Les occupants du boulevard de l’indépendance contraints à libérer les lieux

1

Le Mouvement du 5 Juin avait encore donné rendez-vous à ses militants pour un grand meeting le mardi dernier au boulevard de l’Indépendance.

C’est vers 14h que les militants du M5-RFP ont commencé à envahir le boulevard de l’Indépendance malgré une pluie battante qui avait commencé à arroser la ville depuis aux environs de midi.

Tous les leaders du M5-RFP étaient présents et chacun d’entre s’est exprimé au pupitre  devant les militants. C’est Dr Choguel Kokalla Maiga qui a ouvert le bal des discours. Il a appelé les militants du M5-RFP à rester détermines, afin de faire démissionner le Président Ibrahim Boubacar Keita du pouvoir.

Ils ont tous fustigé le bilan du Président IBK. Pour eux le seul moyen d’amoindrir la souffrance des Maliens, c’est le départ de l’actuel président de la République.

Successivement, Choguel Kokalla Maiga, Cheick Oumar Sissoko, Me Mountaga Tall, Adama Diarra dit Ben le cerveau, Mohamed Salia Touré, Dr Oumar Mariko, Modibo Sidibé, Issa Kao Djim et l’imam Mahamoud Dicko ont lancé des messages durs au président de la République Ibrahim Boubacar Keita.

Quant à l’Imam Mahamoud Dicko il continue toujours à réclamer le départ de l’actuel Premier ministre Dr Boubou Cissé.

Les responsables du Mouvement ont lancé également des messages  durs et hostiles à la France. Dr Oumar Mariko a appelé les militants à sortir massivement le vendredi prochain pour se retrouver devant la représentation de l’Union européenne à Bamako, afin de montrer à la France la détermination du peuple malien.

Les Forces de l’ordre étaient moins visibles sur les lieux du meeting du M5-RFP, conformément, selon certaines sources bien introduites, aux consignes données par la hiérarchie.

Plusieurs messages hostiles au régime et à IBK étaient scandés ou déployés sur les lieux. On pouvait lire sur des banderoles : IBK dégage, IBK où est Soumaila Cissé ?, Boubou assassin, IBK démission ….

Si ce meeting s’est déroulé dans le calme comme les initiateurs l’avaient souhaité, le M5-RFP dit garder le cap de la désobéissance civile jusqu’à la démission totale du président de la République et de son régime.

Certains manifestants ont passé la nuit au Boulevard de l’Indépendance. Tôt ce mercredi 12 aout, les occupants ont été dispersés à coup de gaz lacrymogène pour mettre fin à la chienlit, au niveau de ce rond-point stratégique de la capitale. Au moment où nous mettions sous presse, aucun incident majeur n’a été signalé. La ville est calme et les citoyens vaquent librement à leurs occupations.

Ce qui est sûr, ce que  le Mali a besoin de paix et de quiétude pour assurer son développement. Les citoyens sont de plus en plus inquiets, avec un pays sans véritablement de gouvernement,  depuis bientôt 2 mois.

Seydou Diamoutené

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Nous vous rappelons que Moussa TRAORE a été vaincu après plus de cinq mois de lutte, les contestations ont commencé en septembre 1990 pour finir en mars 1991, en faisant la somme nous avons plus de cinq mois de lutte intense qui partait crescendo. IBK en gagnant ces petits combats, il contribue à endurcir le mouvement dans sa lutte, nous sommes sûr que d’autres formes de combats pointe à l’horizon. Il ne faut jamais ignorer un soulèvement quel qu’il soit, car cette portion dite congrue d’après les IBKistes, ne faiblirait jamais à l’horizon cinq à six mois, même si au départ le pouvoir gagne des petits combats, il finirait par tomber petit à petit au profit du mouvement dans la durée.
    Quand on commençait la lutte contre la dictature de Moussa TRAORE en 1990, en décembre, nous avons été gazés et au cours de cette marche Mountaga TALL a eu en plein visage une grenade lacrymogène, et il a avait été admis à l’hôpital Gabriel TOURE pour des soins intensif, mais au final le mouvement a gagné le terrain pour dégager Moussa en mars 1991. Donc sachez que gagner de petites batailles ne veut rien dire. Nous sommes convaincus que le M5-RFP gagnerait cette guerre, car toutes ces revendications sont justes et sincères, cela est sans équivoque. De toutes les façons, ceux qui disent que IBK ne peut partir sont des fossoyeurs de ce pays, ils tromperons IBK dans le mensonge, la tricherie, l’injustice et le vol. Nous sommes dans une tornade.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here