Pour sortir de la crise malienne : Le Haut Conseil Islamique projette un grand meeting le 29 juin

8

Le Haut Conseil Islamique du Mali a informé la presse de la tenue d’un grand meeting le samedi 29 juin au Palais des sports de Bamako pour sortir le pays de la crise. «Notre pays est dans une situation que tout le monde connait ; hier c’était au nord, aujourd’hui c’est au centre. Il y a du sang versé partout, du feu dans les chambres à coucher », a déploré l’imam Ibrahim Kontao, le vice-président du Haut Conseil Islamique du Mali.

Selon les responsables de l’instance représentative des musulmans du Mali dirigée Cherif Ousmane Madani Haïdara, il s’agit d’un meeting œcuménique, rassemblant toutes les sensibilités religieuses, pour soutenir les initiatives en faveur de la paix. A ce grand meeting sont invités les musulmans, les Chrétiens et des Maliens de toute autre obédience religieuse afin d’exorciser le mal, de trouver des solutions endogènes.

L’objectif, selon le Haut Conseil Islamique, est de partager avec les Maliens des propositions de sortie de crise, puisque les forces maliennes et étrangères ont toutes échoué. «Nous avons entrepris des échanges avec d’autres couches de la société maliennes  en vue de trouver des solutions ; nous allons parler du Mali et de la paix, rien d’autres », a poursuivi le vice-président du Haut Conseil Islamique.

Pour porter loin l’appel, un rôle important est dédié à l’Imamat, l’association des imams qui a des représentants dans les moindres recoins du pays. «C’est une obligation pour nous de venir en aide à nos frères et sœurs déplacés. Argent, nourriture, vêtement : tout est bien venu ; que tout le monde apporte ce qu’il peut pour aider ces déplacés. Il faut que toutes les mosquées se mobilisent, même si une mosquée se résume à un enclos, elle doit se mobiliser », a affirmé l’imam Fodé Cissé, le président de l’Imamat.

Les responsables du Haut Conseil Islamique du Mali ont eu une pensée particulière pour les victimes de la région de Mopti où une série de crimes graves a été commise. C’est ainsi que Kadia Togola, la présidente de l’Union nationale des femmes musulmanes du Mali (UNAFEM), a exprimé sa préoccupation pour le sort de ses sœurs déplacées. «Nos sœurs qui ont quitté leurs localités n’ont pas de vêtements parce que leurs maisons ont été incendiées, donc elles n’ont que les vêtements qu’elles portaient », a-t-elle fait savoir.

La présidente des femmes musulmanes du Mali a fait part de son inquiétude face à la barbarie que représentent les attaques récentes dans les villages du centre du pays. «Nous n’avons jamais vu une pareille chose ; ce ne sont plus les hommes qu’on tue: les animaux et même les greniers sont détruits », a-t-elle dénoncé. Elle a ainsi lancé un appel aux femmes chrétiennes pour qu’elles se joignent au meeting du samedi prochain.

Soumaila T. Diarra

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

8 COMMENTAIRES

  1. Pauvre pays livré à la désillusion !
    Le constat actuel est accablant.La montée des agressions contre les personnes en est le signe le plus grave.Ces terroristes commettent des actes d’une violence inouie de manière répétée .un danger finit toujours par surgir, chaque instant de répit cachant l’arrivée d’un nouveau drame .La méfiance et la peur sont permanentes. La mort représente pour ces illuminés une sorte d’addiction jouissive dont ils n’arrivent plus à se passer.Des individus putrides et malveillants, endommagés à tel point qu’ils ne devraient plus faire partie de la société .Ces monstres effrayants sont des psychopathes,des individus insensés, dénués d’émotions ,incapables de ressentir une once de remords ou de culpabilité.
    Il y a peu de chance que vous puissiez les convaincre par la raison.Ce sujet est en dehors du champ religieux.Si vous acceptez de négocier, vous aurez perdu avant d’avoir négocier .Si vous pliez l’échine à leur menace,ce n’est qu’une façon de les encourager à frapper plus fort .La moindre concession accordée à ces fous ne manquera pas de légitimer tout leur mouvement.
    Si vous pensez pouvoir trouver “” des solutions endogènes””, c’est à dire internes,sans intervention de l’extérieur,faites le nous savoir .

  2. Certains leaders religieux associes a la mafia dirigeante; vous êtes les auteurs du crime que le pays subit actuellement. Seul un développement économique et un justice fiable peuvent amener une paix durable comme au Rwanda. Les nominations des mêmes visages ne contribuent qu’a appauvrir plus ce peuple soufrant maline. Vous avec l’ADEMA ont pille ce pays pendant des décennies. Cette pauvreté et manque de perspective contribuent au cycle de violence avec son lot de victime, de déplacés, de traumatisme. Vous trouverez Dieu devant vous.

  3. Bonne initiative du haut conseil islamique. Tous les vrais musulmans doivent écouter et suivrent les recommandations du HCI

  4. Meeting pour sortir de la crise le 29 ?
    Donc la prière pour la paix du vendredi dernier n’a rien donné ?
    Que fait donc DIEU ?
    KABAKO !
    J’espère qu’après le meeting du 29, le Mali sortira de la crise.
    Sinon on va douter de ces meeting et prière à répétition qui n’aboutissent à rien..
    Un Folklore qui commence à lasser.
    Au lieu de s’attaquer à un problème concret par des moyens concrets, on fait le choix de la facilité en passant des heures sur les tapis dans les mosquées à faire des incantations, des prières, des récitations loufoques et des élucubrations.
    Pourquoi tout ce cinéma ?
    Qui a déjà soigner une fracture de la jambe par des sourates ou des prières ?
    MALIEn WOU, A Té SABALI

  5. Ni miting, ni marche et ni folklore qui vont reduire la brutalité au mali. Les autorités doivent prendre leur responsabilité êtres vigoureux et cesser de s’agenouir devant les religieux pour solutionner de problemes de la defense et l’integrité du territoire.

  6. A quoi ca sert de tenir ce meeting à Bamako????? faire encore un grand folklore à coups de millions?????? Allons plutôt à Mopti ou à Kidal, dans les terroires pour tenir ce meeting, restons-y pendant deux mois et on verra les résultats!!!!!!!!!!!!!!!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here