Projet d’alimentation en eau potable de la ville de Bamako à partir de la localité de Kabala : Le ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau sur le terrain pour s’enquérir de l’état d’avancement des chantiers

0

Le ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau, Lamine Seydou Traoré, a visité le mardi 24 novembre 2020 les ouvrages du projet d’alimentation en eau potable de la ville de Bamako à partir de la localité de Kabala, pour s’enquérir de l’état d’avancement des chantiers. La visite du Ministre était guidée par Yenizanga Koné, le directeur général de la Société malienne de patrimoine de l’eau potable (Somapep-sa).

D’après le ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau, la visite des installations de la Station de Kabala avait pour objet de chercher à comprendre ce qui empêche tout Bamako d’avoir de l’eau. Kabala, à ses dires, a une capacité de 300 000 m3 mais dont moins de la moitié est transférée à la population à cause des lenteurs des travaux qui doivent être exécutés. “Ma visite a pour objet de venir voir comment trouver des voies et moyens pour l’avancée rapide des travaux de la Station de Kabala (l’une des plus modernes de l’Afrique et en termes de capacités) en vue de permettre à la population d’avoir de l’eau potable. Le Mali a la chance d’avoir l’eau de roche à la sortie des robinets.

Cependant, la problématique, aujourd’hui, c’est moins la qualité de l’eau que le renforcement des capacités pour pouvoir transférer l’eau qui est produite par Kabala vers les foyers. Je pense que les responsables aussi bien de la Somapep-sa que de la Somagep-sa s’attellent à ça. Ils ont besoin du soutien du gouvernement pour y arriver avec les bailleurs de fonds pour aller très vite. Et ce soutien ne fera pas défaut”, a-t-il indiqué.

Le projet d’alimentation en eau potable de la ville de Bamako à partir de la localité de Kabala a pour objectif d’assurer l’approvisionnement correct et durable en eau potable de la ville de Bamako et ses environs. Le projet s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Schéma directeur d’approvisionnement en eau potable “Sdaep” de Bamako à l’horizon 2032. La réalisation du Sdaep est prévue en quatre (4) tranches. La réalisation des deux premières tranches se fait dans le cadre du projet d’alimentation en eau potable de la ville de Bamako à partir de la localité de Kabala. Le coût global de la 1ère phase du projet est de 172 220 414 450 Fcfa (262548 329 Euro environ).

A l’horizon 2021, date de fin des travaux de la 1ère phase, le projet permettra d’alimenter 100 000 foyers, soit environ 1 200 000 habitants de Bamako et environs. A l’horizon 2032 du schéma directeur d’approvisionnement en eau potable de Bamako et environs, il est prévu d’alimenter environ 7 179 000 habitants avec une production estimée à 789 102 m3 par jour. Et le coût global est estimé à environ 584,384 milliards de Fcfa, soit environ 892 millions d’Euro.

Les ouvrages visités par le ministre Lamine Seydou Traoré et sa délégation sont les installations de prise d’eau dans le fleuve Niger, la canalisation de liaison, la station d’exhaure et conduite de refoulement des eaux brutes, la station d’alerte, la station de traitement (tranche ferme de 144 000 m3 par jour et tranche conditionnelle de la même capacité), la station de reprise, la salle de télégestion de traitement (le dégrillage, le nettoyage, le répartiteur, le décanteur, l’épaississeur) des eaux, la salle des pompes pour le refoulement de l’eau dans les réservoirs de Bacodjicoroni qui a une capacité de 2 X 10 000 m3 d’eau et le chantier de l’extension de la construction des réservoirs complémentaires de capacité de 2 x 10 000 m3 de Bacodjicoroni pour la distribution d’eau potable dans la ville de Bamako.

Après la visite de ces chantiers, le ministre s’est rendu dans la famille Kouyaté à Bacodjicoroni (un des bénéficiaires du branchement social) pour constater, de visu, l’approvisionnement de ladite famille en eau potable.

Les travaux de construction du projet d’alimentation en eau potable avancent avec satisfaction. Au constat d’avancement des travaux, la prise d’eau dans le fleuve, la canalisation de liaison, la station et conduite de refoulement des eaux brutes sont terminés à 100 % et provisoirement réceptionnés depuis le 15 avril 2019. La station d’alerte, de traitement (tranche ferme de 144 000 m3 par jour et tranche conditionnelle de même capacité), la station de reprise, télégestion, bâtiments techniques et administratifs ont été provisoirement réceptionnés depuis le 1er octobre 2020. Les 2 premiers réservoirs d’une capacité de 2 x 10 000 m3 de Bacodjicoroni sont terminés et ont été mis en service le 23 mai 2019. Sa réception définitive a été faite le 11 février 2020. L’extension des réservoirs complémentaires de Bacodjicoroni de 2 x 10 000 m3 est à 30 % de taux d’exécution avec un délai consommé de 60 %. La fin des travaux de ces réservoirs supplémentaires est prévue pour le 16 mai 2021.

A la date du 21 novembre 2020, sur 5 000 branchements sociaux prévus du volet de la Banque africaine de développement (Bad), 4 878 branchements ont été réalisés, soit un taux d’exécution de 97,56 % avec un délai consommé de 94,44 %. La fin des travaux de branchement est prévue pour le 17 décembre 2020.

Pour le volet de la Banque mondiale, sur 3 750 branchements sociaux prévus, 974 branchements ont été réalisés. Soit un taux d’exécution de 25,97 % avec un délai consommé de 40 %.  Le total des branchements en cours de travaux au niveau des 9 agences Somagep-sa sont de 33 204 branchements réalisés sur 46 144 prévus, soit 72 % pour la Bad et 11 120 sur 30 000 (37,07 %) branchements prévus pour la Banque mondiale.

L’état d’avancement de l’ouvrage de refoulement (réseaux primaires) et les ouvrages de stockage, refoulement DN 1000, réseau de distribution primaire DN 600 à 1000, de stockage de 3 réservoirs au sol à Lassa et Missira et le château de 500 m3 a 28 m, réhabilitation de la station de reprise (500 m3 par heure à 167 m) réalisé avec le financement de la Banque islamique de développement est à 42 % pour un délai consommé de 60 %.

 Siaka DOUMBIA

 

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here