Projet ‘’Rebond gagnant’’ : Une aubaine pour accompagner 30 jeunes entrepreneurs

0

L’Entreprenariat dans notre pays regorge  beaucoup de difficultés et d’obstacles car seulement 30% des entreprises créées arrivent à survivre plus de trois ans après. Face à cet état de fait, l’Organisation des jeunes patrons (OJEP), vient de lancer un projet dénommé « Rebonds gagnants» qui consiste à relancer ses jeunes entrepreneurs qui autrefois avait entrepris mais, face aux différentes difficultés et obstacles, ont dû mettre la clé sous la porte.

La cérémonie du lancement de ce projet « Rebond gagnant » s’est déroulée, le samedi 19 août 2017, à l’hôtel Salam lors d’un Diner de levée de fonds (Fundraising), sous le thème : « La solidarité au service de la promotion de l’entrepreneuriat jeunes ».

C’était en présence du président de l’Organisation des jeunes patrons (OJEP), Cheick Oumar Soumano ; du président de la Commission d’organisation, Moussa Hubert Ouologuem et sa Vice-présidente, Mariam Boundy; du représentant du président de la République, Ibrahim Boubacar Bah ; des représentants de plusieurs départements ministériels ; des jeunes entrepreneurs ainsi que des invités de marque.

Lors de ce Diner de levée de fonds l’objectif visé, était de récolter une somme de 30 millions de francs CFA. Et au lieu, il y a eu 16 425 000 de francs CFA récoltés. Retenons qu’il est prévu un fond de 150 millions de francs CFA pour accompagner les 30 rebonds gagnants qui seront retenus à l’issue de deux phases de sélection et ils seront accompagnés pour la prise en charge de leurs besoins spécifiques.

Selon le président de la Commission d’organisation, Moussa Hubert Ouologuem, une équipe d’expert sera mise en place afin d’étudier les candidatures des différents postulants au projet. Tous les projets répondant aux critères de pré-sélection seront retenus pour la prochaine phase. Les candidats seront ensuite interviewés à tour de rôle afin d’être imprégné de leur motivation et leur degré d’implication dans l’atteinte des objectifs de ce projet.

Pour l’incubation des rebonds gagnants, il a souligné que les 30 jeunes retenus lors de la phase de sélection seront confiés à un ou des centres d’incubations qui auront la responsabilité de trouver des solutions idoines aux causes des échecs de chaque candidat confié à eux selon le délai imparti. « Des formations sur des domaines spécifiques axés sur leurs besoins seront organisés pour l’occasion. A titre d’exemple, des modules tels que : le développement personnel, la gestion d’entreprises, le management des PME peuvent être envisagés », a-t-il rassuré.

Quant au financement des rebonds gagnants, le président Ouologuem a dit qu’à travers leurs plans d’affaire élaborés lors de la phase d’incubation, ils seront accompagnés par l’OJEP pour la recherche de financement auprès des business Angels. « L’OJEP elle-même s’engage à constituer une première cagnotte qui sera servi sous forme de fonds d’amorçage d’un montant maximal de cinq cent mille francs CFA (500.000 f CFA), le reliquat du financement sera recherché auprès des business Angels ou à travers le circuit classique de financement », a-t-il déclaré.

Pour le président de l’OJEP, Cheick Oumar Soumano, l’objectif global de ce projet est de rendre victorieuse la seconde ou unième tentative qui par le passé s’était soldée par un échec. Il s’agit là, a-t-il ajouté, de permettre aux rebonds gagnants de comprendre les raisons de leurs premier ou/et unième échecs ; les accompagner à faire de leur échec un succès ; initier les rebonds gagnants aux questions liées à l’entreprenariat et aux activités y afférentes ; mettre en place un dispositif d’accompagnement pour l’accès au crédit à travers des mécanismes innovant tel que les business Angel et les crowdfundings.

A l’en croire, au Mali chaque année plus de 500 au 4000 entreprises sont créées et en 2016, il y a eu la création de plus de 380 entreprises mais 90% de ces entreprises ont eu un échec. Il a expliqué tous les facteurs qui sont les causes de ces échecs. A ses dires, ce projet serait une aubaine pour les jeunes entrepreneurs de s’améliorer.

Ainsi, les représentants du président de la République et des départements ministériels ont tous salué cette initiative et ils ont exhorté les jeunes à venir participer à ce projet. Avant de rassurer le soutien de leurs départements respectifs à ce projet.

Retenons que l’inscription à ce projet a commencé depuis le 19 août et se poursuit jusqu’au 17 septembre 2017 sur la plateforme de Candidature en ligne de l’OJEP :www.ojep-mali.com.  Et sont concernés par cet appel à la candidature, tous les jeunes entrepreneures âgés de 18 à 40 ans, quel que soit leurs domaines d’activités.

En outre, il est à souligner que ce projet permettra la création de 30 entreprises par des jeunes ayant connu l’échec dans le processus ; la création d’au moins une centaine d’emplois ; la valorisation de l’entrepreneuriat dans le processus de lutte contre le chômage et le sous-emploi ; l’autonomisation économique de 30 jeunes initialement au chômage et enfin la participation au développement économique local et national.

 Seydou Karamoko KONE

Commentaires via Facebook :

PARTAGER