État d’urgence : Les autorités désavouées par les religieux

73

La décision prise par les autorités, le lundi 21 décembre dernier lors d’un conseil de ministres extraordinaire, d’instaurer l’Etat d’urgence pour une période de 10 jours, a provoqué un tollé qui s’est vite transformé en colère dans les milieux religieux de la capitale. Les islamistes, notamment, ont pointé un doigt accusateur sur le pouvoir. En définitive, ces fanatiques ont décidé de braver cette décision gouvernementale en organisant des cérémonies de prêche lors de Maouloud, célébrée dans la nuit du mercredi à jeudi derniers. Est-ce la rupture entre IBK et ses soutiens religieux ? Certains répondent par l’affirmative.

Aussitôt tombée, la décision a fait le tour de la capitale. Le citoyen lambda s’interroge encore sur l’opportunité de cette mesure qui intervient dans un contexte, certes tendu ; mais pas alarmant.  Quelle menace plane sur la République ?

Pour certains religieux, qui se sont sentis visés, la décision cache une volonté manifeste des autorités d’interdire les soirées de prêches, organisées çà et là (à Bamako et à l’intérieur du pays) pour célébrer la naissance du prophète Mohamed (PSL). En effet, il est connu qu’à l’occasion, les regroupements religieux dont Ançar dine international, la communauté Soufi et bien d’autres occupent pratiquement tous les terrains de sport à Bamako pour prêcher…

Ainsi, la colère n’a cessé de monter dans ces milieux religieux, où l’on voyait derrière cette décision du gouvernement des mains invisibles, notamment de ceux-là qui seraient contre la célébration de Maouloud. Face à la grogne, le gouvernement a été obligé d’apporter des mesures d’apaisement. Ce qui n’a finalement pas suffi à atténuer les ardeurs de certains prêcheurs. Ils s’en sont pris vertement aux autorités, accusées de vouloir « bâillonner l’islam » et/ou de restreindre les libertés individuelles et collectives des musulmans.

Au terrain Chaba par exemple, le prêcheur Chouala Bayaya Haïdara n’a pas hésité d’affirmer qu’il y a des motifs inavoués derrière cette décision d’instauration de l’état d’urgence. Il n’était pas le seul à le penser ; car des fidèles, aussi révoltés que leur guide, indiquaient que c’est la toute première fois dans l’histoire de la République que le pouvoir tente d’interdire « Maouloud ».

 

Entre IBK et le monde religieux

Dans certains prêches, c’est IBK lui-même qui était particulièrement visé, tantôt taxé de faire le jeu de l’extérieur ou d’un certain courant religieux de l’intérieur. Aussi, les religieux n’ont de cesse de rappeler leur soutien au candidat Ibrahim Boubacar Keïta lors de la présidentielle de 2013. « Nous l’avons soutenu. Nous avons tout fait pour qu’il soit au pouvoir. Maintenant, voilà comment il nous paie… Ni Moussa Traoré, ni Alpha Oumar Konaré, ni ATT n’ont tenté d’interdire Maouloud. Et aujourd’hui, IBK le fait ». Est-ce désormais la rupture totale? Que reste-t-il encore des bonnes relations entre IBK et ces alliés d’hier ? Certainement pas grand-chose. Déjà, faut-il rappeler, ces relations avaient pris de sérieux coups suite à certaines affaires, dont l’organisation de « la Nuit Ortm 2014 », la participation du président à la marche (à Paris) suite à l’attaque contre Charlie Hebdo… A ces évènements qui ont suscité l’ire et l’indignation dans les milieux religieux, s’ajoute le récent vote de la loi sur le genre (promulguée vendredi dernier par IBK) qui continue de faire grincer des dents dans le même cercle religieux du pays.

Sambou Diarra

 

 

 

 

PARTAGER

73 COMMENTAIRES

  1. Les terroristes animent toute l’étendue de notre territoire en ce moment, raison pour laquelle nos autorités ont décrété l’Etat d‘urgence. Cette décision gouvernementale doit être acquis et respecter par tous les maliens.

  2. Dans le cas où un danger public exceptionnel menace l’existence de la nation et est proclamé par un acte officiel ( comme l’attentat du Radisson). Il est autorisé que l’état d’urgence soit instauré. N’est-ce pas le cas quand on connait la situation sécuritaire du pays?
    Alors ceux qui y voient d’autres interprétations arrêtent de nous distraire.

  3. Les dispositions prises par l’état d’urgence peuvent de plus conférer au ministre de l’Intérieur ou aux préfets le pouvoir d’ordonner des perquisitions de jour et de nuit et les habiliter à prendre toutes mesures pour assurer le contrôle de la presse, de toutes publications et des émissions radiophoniques.
    Le peuple a confiance à son président et nous sommes fier de notre armé

  4. A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles dit-on. En effet, compte tenu de l’état d’urgence décrété par nos autorités, je souhaiterais que la célébration devrait se faire dans la journée pour éviter d’éventuelles attaques terroristes.

  5. Un État d’urgence doit être expliqué par les journaliste pour être compris les populations.
    Mais quand ces journalistes sont manipulés par des opposants sans scrupules pour écrire des articles et dénoncer cet état d’urgence,que voulez vous que la population fasse?
    Moi je pense donc que les journalistes maliens sont à la base de cette désobéissance.

  6. La lutte anti terroriste est une lutte complexe et rude qui demande la coopération et la collaboration de tous. En effet, je demande à la population d’observation l’état d’urgence pour notre propre sécurité.

  7. L’état d’urgence accorde des pouvoirs particuliers aux préfets dont le département est couvert par la déclaration d’urgence : interdiction de circulation des personnes et des véhicules ; institution de zones de sécurité à l’intérieur desquelles le séjour de certaines personnes peut être réglementé
    Cela permet le contrôle des personnes et la sécurité dans le pays.
    assignation à résidence de toute personne dont l’activité se révèle dangereuse pour la sécurité et l’ordre publics des circonscriptions territoriales où s’applique l’état d’urgence ; fermeture de salles de spectacle et de tous les lieux de réunion
    Cela contribue au bien de la population contre les attaques terroristes.
    l’état d’urgence favorise éventuellement l’interdiction de toute réunion de nature à provoquer le désordre ; remise des armes de guerre, de défense (revolvers, pistolets), de chasse. Des dispositions expresses du décret déclarant ou de la loi prorogeant l’état d’urgence

  8. Certaines personnes dans ce pays se croient au dessus de la loi.
    Une disposition comme l’état d’urgence doit être respecté par tout ceux qui vivent sur notre sol car il s’agit de sécurité nationale.Si des individus refusent de le respecter,ils doivent être jugés et jetés en prison.

  9. Je suis tout de même d’accord car selon mes recherches ce régime destiné à donner à un gouvernement, lors d’une crise intérieure grave ou d’une tension extérieure jugée sérieuse, tous les moyens nécessaires au maintien de l’ordre, l’état d’urgence est une mesure destinée à affronter une situation exceptionnelle.
    Ensuite il faut solliciter IBK pour la protection du peuple malien

  10. A mon sens, les journalistes devraient expliquer les bienfaits du respect de l’état d’urgence, au lieu de saboter. En le faisant, je pense que cela aiderait la population à comprendre le bien fondé de cette mesure.

  11. Dans le cas où dans la stricte mesure où la situation l’exige, des mesures dérogeant aux obligations prévues un danger public exceptionnel menace l’existence de la nation et est proclamé par un acte officiel,Un état d’urgence doit être respecter

  12. L’état d’urgence peut être déclaré sur tout territoire malien, soit en cas de péril imminent résultant d’atteintes graves à l’ordre public, soit en cas d’événements présentant, par leur nature et leur gravité, le caractère de calamité publique comme les attaques et les terrorismes

  13. Moi, je pense qu’un bon citoyen, c’est celui qui respecte les règles et lois établies par les autorités. En effet, j’appelle mes concitoyens à respecter l’état d’urgence parce qu’en le faisant c’est participer aussi à sa façon dans la lutte contre le terrorisme qui gangrène notre société. En respectant cette mesure sécuritaire, c’est poser un acte citoyen.

  14. A mon avis, je pense que si l’Etat a décrété un état d’urgence de 10 jours, c’est qu’il y a danger en la demeure. Car il vise la sécurité des biens et des personnes en cas d’une menace imminente. Et nous sommes sans ignorer que le pays est la cible constante de menace terroriste. Donc, le respect de celui-ci est essentiel et il y va de notre sécurité à tous

  15. Pour ma part, il faut le respect scrupuleux de cet état d’urgence par mesure de sécurité. J’appelle la population au stricte respect de cette mesure gouvernementale afin de prévenir toute menace. Car notre pays est toujours sous la menace terroriste.

  16. Je pense que dans le contexte actuel où nous sommes, l’état d’urgence a lieu d’être car notre pays est toujours exposé à la menace terroriste. Par conséquent, le respect de cette mesure est très important pour la prévention contre le terrorisme et la sécurité de tous.

  17. A mon humble avis, je pense que l’état d’urgence n’est décrété pour empêcher la festivité d’aucune fête, mais pour des mesures de sécurité. C’est en substance, des mesures pour prévenir d’éventuelles attaques terroristes dans cette période de fin d’année qu’elles ont été adoptées sans oublier que la menace terroriste plane sur notre pays et la sous région. Le civisme passe aussi par le respect de l’état d’urgence.

  18. Bien que l’état d’urgence ne vise que notre sécurité et des personnes se plaisent à ne pas respecter cette mesure. Nous sommes en danger et nous ne devons pas donner des raisons à ceux qui veulent toujours crée débat inutile de le faire. 10 jours ce n’est pas 10 ans donc faisons violence sur nous pour aider les autorités à nous aider en nous sécurisant.

  19. “Le bon sens est la chose du monde ma mieux partagée” René Descartes.
    Et cet article assez rare au Maliba en contient une bonne dose. Je pense que mes concitoyens en prendront une bonne dose et sauront sur quel pieds s’arrêter.
    L’état d’urgence c’est pour notre propre sécurité et nous devons la respecter.

  20. Ce n’est pas avec la joie au cœur que le président de la république en accord avec le conseil des ministres décident d’instaurer l’état d’urgence dans le pays.
    La situation est critique et des mesures en vue de sécuriser la population s’imposent et évidemment c’est ce qui est fait.
    Merci au gouvernement et au président de la république.

  21. Je pense que le chef de l’état a pesé le pour et le contre de cette décision avant de la prendre parce qu’elle est nécessaire.
    Le gouvernement se souci du bien-être des populations c’est pourquoi je salue cette décision difficile mais sage.

  22. Je pense que cette décision du président IBK montre qu’il tient à la vie et à la sécurité de ces citoyens.
    Raison pour laquelle je ne puis m’empêcher de saluer sa décision.
    Nous vaincrons l’adversité.

  23. « l’État d’urgence peut être déclaré sur une partie ou sur toute l’étendue du territoire de la République du Mali, soit en cas de péril imminent, résultant d’atteintes graves à l’ordre public, soit en cas de menées subversives compromettant la sécurité intérieure, soit en cas d’évènements présentant, par leur nature et leur gravité, un caractère de calamité publique ».
    Donc ceux qui créent la polémique inutile doivent chercher d’autres justificatifs car la situation l’exigeait et c’est ce qui a été fait. Je félicite donc nos autorités pour cette mesure sage.

  24. Je ne pense pas que l’état d’urgence puisse apporter un changement dans l’organisation du Maouloud 2015.
    Je suis surpris de cette parole et en même temps choqué car NORMALEMENT l’état d’urgence devrait apporter un changement à l’organisation du Maouloud. Le pays est confronté à des défis sécuritaires et pour éviter tout dérapages donc l’état prends des mesures. Même si nos leaders religieux ne veulent pas sursoir à leur désir d’organiser cette célébration ;ils devraient approcher les autorités compétentes pour voir dans quelles mesures cette célébration puisse être encadrée.

  25. Pour nous l’état d’urgence n’aura pas d’impact sur le Maouloud. Il aura lieu au niveau de la Communauté Musulmane des Soufis du Mali. L’on est très conscient de la situation du pays bien avant l’état d’urgence. Mais on ne cédera jamais au chantage et à la panique. 😯 😯 😯 😯 😯 😯
    Qui fait du chantage à qui? L’état veut assurer notre sécurité et des personnes se permettent de lancer de tels propos. C’est vraiment dommage qu’on ne puisse pas respecter l’autorité de l’état.

  26. Nos leaders religieux doivent comprendre que nous sommes dans un moment sensible. Cette mesure vise à barrer ces malintentionnés de servir. Que Dieu nous sauve
    Cette mesure n’est pas contre l’islam mais pour la préservation de nos vies.

  27. L’état d’urgence c’est bien le peuple malien donc nos guides religieux doivent comprendre cette situation en acceptant d’aménager leur programme dans la journée.

  28. Je pense que les guides devaient aviser les autorités avant de faire des programmes surtout que notre pays est menacé par des terroristes. Il faut savoir qu’ils s’attaquent au lieu de rassemblement peut faire de nombreux victimes.

  29. Les guides doivent savoir que chaque situation a ses réalités. Ils doivent respecter cette mesure au risque d’exposer les fidèles. Cette fois nous pouvons rester à la maison pour implorer notre Dieu d’AMOUR.

  30. IL faut célébrer le Maouloud dans la journée ce qui reduirait le taux de risque. Mais la nuit ils peuvent se camoufler facilement les fidèles pour accomplir leur sale besogne. Ce n’est pas une mesure contre l’Islam mais plutôt pour nous protéger

  31. Cette décision doit être prise dans ce pays, il y va de la sécurité des maliens et du MALI tout entier. Ce régime a hérité de cette crise et il tente tant bien que mal pour sortir ce pays de cette ornière.

  32. Le Mali a une armée républicaine et dévouée et qui ont reçu des équipements depuis l’avènement IBK. Nous souhaitons que se tendra sur toutes les autres forces afin de lutter efficacement contre ce fléau mondial.
    Mais vu le mode de fonctionnement de ces individus, il faut mieux instaurer l’état d’urgence. comme le dit un adage Vaut mieux prévenir que guérir

  33. Cela permet de contrôler plus les mouvements des personnes dans nos frontières.
    Il permet de contenir la situation en empêchant la population d’aller dans certaines zones jugées hostiles. Nous demandons la bonne compréhension de nos guides.

  34. Tout bon citoyen malien doit savoir que la finalité de l’état d’urgence n’est autre que notre survie ou notre bien-être. Donc il est important que nous respectons cette situation qui ne saurait durée

  35. Ah bon ,parce qu’au Mali ce sont les religieux qui font la loi ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ dans ce cas pourquoi gaspiller des centaines de millions pour faire des élections ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ je vois une solution ,vous mettez Dicko à Koulouba et IBK à la mosquée 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  36. Tu as raison, le plus important n’est le faite de fêter le Maouloud pour des raisons plus ou moins insatisfaisante, le plus important est la protection de tous les personnes présente sur ce lieux. Les terroriste ont technique d’attaques lâche, parce qu’il se fond dans la foule pour opérer. Le gouvernement s’inquiète.

  37. Les leaders religieux doivent savoir que le plus important avant tout reste la vie de la population malienne, qui est en danger lors de ces différents rassemblements à travers la ville de Bamako. Le gouvernement n’est pas le partisans de qui que ce soit, mais le gouvernement veut protéger sa population contre les attaques terroristes.

    • Merci a vous General Dembele, Kane et Dr. Traoré,
      Certains abroutis et leur commentaire sont a ignorer simplement comme Sambou Diarra et son torchon de ibk vs learders religieux dans ce ci. S’il y a des divergences et conflits entre IBK, ladji bourama woloni kabakoh et ses associés learders religieux musulmans surtout je m’en balance ceux ci ne regardent qu’eux.

      Vive le Maliba Un et Indivisible par le Peuple et pour le Peuple, Laic, Libre, Egal et Emergent pour le Bonheur du Peuple malien.

  38. Depuis l’attaque de Radisson et après cela plusieurs attaques ont été déjouées au Mali en particulier à Bamako. L’état est dans le seul but de permettre aux autorités maliennes de bien protégé la population malienne, car les regroupements sont les points d’opérations des terroristes.

  39. Le gouvernement n’est pas contre le faite que les leaders religieux tiennent leur prêche comme bon leur semble seulement si elles sont faite dans les règles de l’art. Le terrorisme est un fléau difficile à cerner, le Mali en particulier Bamako est sous une très grande menace terroriste.

  40. Le gouvernement n’interdit pas le Maouloud que cela soit bien claire pour les détracteurs. Le gouvernement a seulement interdit les rassemblements massifs. Je pense que pour le respect de la vie de leurs disciples les leaders religieux doivent appliquer les exigences des autorités.

  41. Tu raison, le gouvernement n’a jamais pris une telle décision, qui d’interdire les regroupements massif, mais la situation oblige, avec l’avènement du terroriste. Le bon DIEU n’accepterait jamais qu’on met ainsi la vie des milliers de personnes. ➡

  42. IBK et son gouvernement ne s’incline pour personne, le plus important reste l’intérêt. Tous les leaders religieux doivent savoir que la vie de la population est plus importante que leur Maouloud.

  43. L’état d’urgence a été instauré pour que les forces de l’ordre puissent mieux protéger leur population et leur bien. Nous ne devrions respecter les décisions gouvernementales car elles sont prises selon la situation politico-sécuritaire dont traverse notre pays.

  44. Je pense que les religieux ont mal compris le vouloir de cette décision gouvernementale. Cette décision n’est pas que le gouvernement veut interdit le Maouloud, mais le gouvernement le veut seulement protéger sa population. Le terrorisme devient de plus en plus présent dans la capitale.

  45. La fête de Maouloud est une fête à l’occasion de laquelle les musulmans font des rassemblements partout dans le pays, ce qui profite bien aux terroristes. Certes, le risque zéro n’existe pas mais faire de son mieux, pour s’assurer être prêt à affronter la chose contre laquelle on a pris des précautions, est une obligation morale et matérielle. Donc vive l’état d’urgence ! A bs les violateurs de l’état d’urgence ! A bas les fanatiques ! A bas les prêcheurs qui ont violé l’état d’urgence ! 😳 😳 😳 😆 😆 😆

  46. Ni la fête de Maouloud ni la fête de Noël n’est interdite par le décret pris en session extraordinaire du conseil des ministres. Vu la situation que traverse notre pays et la sous-région, à l’approche des fêtes de Maouloud, de Naissance et de 31 décembre à l’occasion desquelles on assiste à des rassemblements, le gouvernement dans le cadre de son devoir et de sa mission a jugé indispensable de décrété l’état d’urgence pour bien se préparer contre les attaques terroristes. Malheureusement que nos religieux ont mal interprété le décret. 💡 💡 💡 💡

  47. Décrété une situation d‘état d’urgence est différent d’une interdiction de célébration de Maouloud ou de Noël. Le ministre de la sécurité intérieure et de la protection civile, colonel Salif Traoré a bien fait d’expliquer le décret instituant l’état d’urgence. Sinon certaines personnes voyaient en cela une manière d’interdire la célébration des fêtes de fin d’année et de Naissance et n’ont pas respecté le décret.

  48. Peu importe ce que vont penser les personnes malintentionnées et mécréants. La fête de Maouloud n’a jamais été interdite dans ce pays et ne le sera jamais. L’état d’urgence tend à interdire des rassemblements et restreint certaines libertés pendant un moment donné. Les chefs religieux pouvaient fêter le Maouloud en s’abstenant de faire des rassemblements. 😥 😥 😥

  49. L’état d’urgence n’a pas été décrété pour interdire la célébration du Maouloud mais pour prendre des précautions contre les terroristes qui aiment les rassemblements. Nous devons comprendre que c’est pour la sécurité de la nation et des citoyens que le gouvernement a décrété cette situation.

  50. Tous les citoyens maliens, musulman, chrétien, animiste, athée, j’en passe sont prié de respecter le décret instituant l’état d’urgence pendant dix (10) jours. Les gouvernants veulent notre bien. C’est dans le cadre de notre protection qu’ils font tout ça. Certes, certaines personnes malintentionnées ont violé le décret comme certains prêcheurs, mais cela ne doit nullement nous pousser à faire comme eux.

  51. L’état d’urgence a été décrété pour interdire pendant dix jours des rassemblements au risque de ne pas connaître une autre attaque terroriste. Les terroristes font la plus part de leurs attaques sur les lieux publics où se font très souvent les rassemblements. Le chef religieux des Ançar et dine international, Chérif Ousmane Madani Haïdara, a violé le décret. 😆 😆 😆 😆

  52. Les rassemblements son momentanément interdits sur toute l’étendue du territoire national. Cette situation d’état d’urgence va dans l’intérêt de tous les maliens. Le Mali est un Etat laïc, jamais au grand jamais le gouvernement ne peut et ‘aura pas l’audace de vouloir interdire la fête de Maouloud dans ce pays. Seuls les citoyens malintentionnés violeront ce décret instituant l’état d’urgence. 🙄 🙄 🙄 😳 😳

  53. Le terrorisme a tendance à se globaliser dans la sous-région. C’est un devoir pour le gouvernement de prendre toutes les mesures nécessaires en fin de lutter contre le terrorisme. A l’occasion des fêtes de Maouloud, de Noël et de fête de 31 décembre des jeunes, un décret d’état d’urgence est important pour empêcher des rassemblements qui profitent aux attaques terroristes. J’ai été déçu par nos chefs religieux. 🙄 🙄 🙄 🙄

  54. Le gouvernement a décrété l’état d’urgence pas pour empêcher ou priver les musulmans ainsi que les chrétiens à fêter leur fête. C’est parce que la situation actuelle du pays et de la sous-région nous interpelle et que des précautions doivent être prives pour prévenir des risques et contrecarrer certaines attaques possibles. Certains prêcheurs ont eu tort de faire des rassemblements.

  55. Cet Etat d’urgence est dans l’intention de sauver la population pas de leurs mettre en des doutes contre la bonne volonté du gouvernement, maliennes et maliens, nous sommes conscient du danger que traverse le monde en ce temps actuel.

  56. Je suis sûr que le président IBK est cet homme qui aime les maliens et qui cherche à leurs protéger du danger qui leurs guettes, les leaders religieux doivent le comprendre et comprendre le pourquoi de sa décision.
    Allah ka anw son hakili gnuman na…

  57. Le gouvernement n’a pas cet intention d’interdire la célébration du Maouloude Cela est une fausse alerte, nous sommes dans une phase très fragile et c’est au gouvernement de prendre assurance de la sécurité de sa population c’est pourquoi l’Etat d’urgence est une nécessité.

  58. IBK serait le premier à soutenir l’organisation du Maouloud si le pays n’était pas menacer, ses journalistes sont toujours ouvertes à des discutions inutiles.

  59. Il faut que d’autres prennes en compte la situation du pays, nous sommes dans des conditions très compliquer dans lesquelles un petit regroupement peut être fatal pour le pays, il est dans le devoir voir même normal que le gouvernement intervient afin que le mal ne puce pas prendre le déçu sur le Mali.

  60. IBK n’a rien contre personne, ce journaliste est un menteur. Le président IBK a été soutenu par tous les maliens de tous les bords, IBK n’as nullement d’interdire l’organisation du Maouloud au Mali c’est un musulman comme tous les autres…

  61. Il est facile pour les uns d’accusée les autres, cette décision de notre gouvernement ne doit pas être mal vue par les religieux, c’est dans une intention de contré des attentats et autres attaques qui pourrait rapporter le monde musulman en deuil…
    Le moment est à la vigilance…
    Nous devons avoir des bonnes mentalités de comprendre le gouvernement et de prier pour la paix de ce pays.

  62. L’Etat d’urgence intervient dans le but de protéger la population au danger qui leurs guettes, nous sommes dans un pays musulman et depuis la nuit des temps les musulmans du monde entier fêtent la naissance du prophète Mohamad (paix et salut sur lui).
    Nous devons remercier le tout puissant que malgré l’Etat d’Urgence décréter rien a été ressortie comme danger.

  63. Le Mali est dans une phase délicate et fragile, nous devons beaucoup d’estime à cette décision de nos autorités. Si je me rappelle bien, ils n’ont jamais été contre le Maouloud, alors pourquoi les contredire en cette période d’insécurité ?????

  64. Si nous voulons un gouvernement transparente et cohérente, nous devons commencer à être correct nous le peuple d’abord. Ce que ces leaders religieux ont fait est inacceptable, je suis tout autant musulman comme eux. Mais le Mali est dans une situation assez pénible pour des évènements pareils.

  65. Ce n’est pas aujourd’hui, que les maliens ont commencés à fêter le Maouloud, ni hier. A mon humble avis, nos leaders religieux devraient éviter cette année les rassemblements enfin de ne pas mettre en danger la vie des maliens.

  66. Bien vrai que le Mali est pays démocratique et laïc, cela ne veut point dire qu’on doit souiller la loi. Le gouvernement malien a bien une raison valable pour interdire les rassemblements. Ne mélangeons pas les choses, le Maouloud a toujours été fêté au Mali comme ça se doit, on devrait au moins respecter l’Etat d’urgence.

  67. Les terroristes animent toute l’étendue de notre territoire en ce moment, raison pour laquelle nos autorités ont décrété l’Etat d‘urgence. Cette décision gouvernementale doit être acquis et respecter par tous les maliens.

  68. Le Mali a besoin de la participation massive de tous ses fils en ce moment, dire que les leaders religieux ont osé rassemblés des gens en cette période difficile. Cela est décevant car tout peut arriver en ce moment précis.

  69. Aucun gouvernement malien n’a joué avec l’islam ou le Christianisme, d’ailleurs ils ne le feront pas. Le régime actuel a agi dans une circonstance urgent qui interpelle tous les maliens sans exception.

  70. C’est la sécurité des maliens qui comptent, le Maouloud est une fête de tous, nous l’avons toujours fêté dans le respect, le calme et la joie. Par contre, l’Etat d’urgence devrait mettre fin à tous ces rassemblements cette année car la sécurité de notre pays est menacé.

  71. Les leaders religieux n’avaient pas à violé la loi, chaque année le Maouloud est fêter au Mali sans problème. Mais si cette année est désigné comme exception, je pense que nous devons tous le respecter compte tenue de la situation de notre pays.

  72. quant les politiques jouent le double jeux oui il sont aujourd’hui prie en otage dans ce jeux. mais ce qui est sûr ces religieux nous ameneront vers la catastrophe.quant l argent des pauvres et le zaka servent a déstabiliser un un pays qui va bien!!! quant l argent des pays arabe servent a planifier une nouvelle colonisation du mali au nom d une religion venant d ailleurs c est vraiment de l ignorance negre . Certains pays arbes ont compris ils prépare l apres pétrole. c est un projet bien planifier. quabt tout ces pauvres n auront plus de terres agricoles un jour? quant toutes les mines seront a eux? et tout ca accompagné par des gourous maliens et leurs adeptes!!!! le mali va mal tres mal. un pays qui n a plus de civilisation , de culture, et d identité. au non d une religion et une civilisation venus d ailleurs qui est en entrain de tout détruire . a quant une prise de conscience collective de vrais patriotes ?

Comments are closed.