Fête de la nativité : L’église évangélique protestante de Bamako-Coura prêche la paix pour l’humanité

0

Les chrétiens du Mali à l’instar de la communauté chrétienne du monde entier ont fêté, le 25 décembre dernier, la naissance du prophète Jésus Christ. L’événement de cette année a été célébré à l’église évangélique protestante de Bamako-Coura sous un fort déploiement des agents de sécurité en conformité avec le régime de l’état d’urgence décrété par les autorités pour prévenir d’éventuels attentats terroristes. L’occasion pour le révérend, Dr Mamadou N’Diaye  d’appeler les dirigeants de la planète à cultiver la notion de la paix.

«  Voici, la vierge sera enceinte, elle enfantera un fils, on lui donnera le nom d’Emmanuel ce qui signifie que Dieu est avec nous »  Mathieu1-23.  C’est sur ce verset de la sainte Bible que les responsables de l’église évangélique protestante de Bamako-Coura se sont inspirés pour prodiguer des messages de paix, de tolérance, de solidarité et de fraternité à tous les fidèles chrétiens du Mali.

La cérémonie qui a duré 3 heures a été l’occasion pour la chorale francophone, bamananphone et les séraphins de l’église de chanter les louanges du seigneur en Bambara, Français et en Anglais.

Dans son message, le révérend Dr Mamadou N’Diaye a indiqué que Jésus est venu avec la lumière pour éclairer les peuples qui marchaient dans les ténèbres. Selon lui, sa naissance a engendré la paix, le bonheur et la miséricorde de Dieu sur la terre entière.

Il a indiqué que les récents attentats terroristes à travers le pays interpellent tout le monde à cultiver la notion de paix, car, dit-il, le continent africain est ravagé par les guerres.

«  En 2014, le terrorisme et la guerre ont poussé plus d’un million de personnes à l’immigration forcée » a-t-il déclaré. Pour lui, l’humanité ne peut retrouver la paix sans associer Dieu. «  Les hommes veulent la paix en voulant se doter des armes les plus puissantes au monde. On ne pourra pas construire la paix par les armes. Le pouvoir acquis par la force sera toujours entretenu par la violence » a ajouté le révérend N’Diaye, qui a condamné les actes de violence en invitant les nations puissantes à soutenir celles qui sont faibles.

Le révérend a également prêché la tolérance et le pardon entre les créatures sans quoi, dira-t-il, la porte de la paix nous restera fermée éternellement.

Le révérend pasteur Daniel Tangara a, par ailleurs, prié pour que le Mali soit un havre de paix. Il faut rappeler que la même église a reçu, la veille de noel, la visite du ministre des Affaires religieuses et du Culte pour exprimer l’accompagnement des plus hautes autorités du pays.

DIAMOUTENE/Maliweb.net

PARTAGER