Pentecôte 2023 : La MEIE prie pour le Mali !

0

La Mission évangélique pour l’Implantation des Eglises (MEIE) a organisé une séance de Prière le samedi 3 juin, dans la grande salle Bazoumana Sissoko du Palais de la Culture, sous le thème “Onction Différentielle” et en présence de responsables de la transition.

A l’occasion de la fête de Pentecôte, la Mission d’Evangélisation d’Implantation des Eglises (MEIE) a organisé une séance de prière dédiée au Mali, en présence du représentant du Ministre des Affaires religieuses, des Cultes et des Coutumes, du représentant du Ministre de la Cohésion sociale, de la Paix et de la Réconciliation nationale et de plusieurs pasteurs.

La Pentecôte est une fête religieuse chrétienne célébrée cinquante jours après Pâques. Elle commémore l’événement décrit dans les Actes des Apôtres du Nouveau Testament de la Bible, où les disciples de Jésus ont reçu le Saint-Esprit.

Selon la tradition chrétienne, les disciples se trouvaient réunis dans une maison à Jérusalem, dix jours après l’Ascension de Jésus au ciel. Soudain, ils ont été remplis du Saint-Esprit sous la forme de langues de feu qui se sont posées sur chacun d’eux. Ils ont commencé à parler différentes langues et ont été remplis d’une puissance spirituelle.

Cet événement de la Pentecôte est considéré comme la naissance de l’Église chrétienne. Les disciples, remplis du Saint-Esprit, ont commencé à prêcher et à témoigner de Jésus-Christ avec une grande énergie et une nouvelle autorité. Cela a entraîné une conversion massive de personnes et le début de la propagation du christianisme.

Après les mots de bienvenu, les chantres ont fait des louanges et des adorations. Ensuite, il y a eu des prières pour la réussite de la transition par le délégué de l’Agempem, le Pasteur Dr. Nouh Ag Infa Yattara, pour les FAMa par le Pasteur David Cissé, ainsi que pour la sécurité dans les sous régions par le Pasteur Mamadou Soumano.

Dans son intervention, le Dr. Apôtre Marc Diegnon, a évoqué sa totale satisfaction pour la présence des responsables de la transitions surtout à l’approche du référendum prévu pour le 18 juin.

« Nous avons organisé cette cérémonie à l’occasion de la fête de la Pentecôte. Cela fait trois jours que nous sommes là, dans l’enseignement de la parole de Dieu. Nous avons choisi ce jour particulier pour prier pour la nation, car la Pentecôte c’est un rassemblement, la Pentecôte c’est l’unité et la cohésion sociale. Donc nous avons eu l’initiative de prier, surtout que nous sommes dans des projets de constitutions, nous avons le referendum, nous savons qu’ils y a plusieurs partis politiques, et plusieurs races ethniques et langues », dit-il.

Il poursuit : « chaque homme dans la même famille, chacun à son idée et sa pensée. Lorsqu’on s’assoit ensemble et qu’on partage, on va sortir avec une parole d’unité. C’est là la Pentecôte et voilà pourquoi on est là ».

Monsieur Dara Boureïma, président du comité d’organisation, s’est réjoui : « Nous avons invité les représentants de plusieurs départements ministériels, et ils ont répondu à l’appel. La Pentecôte c’est chaque année, c’est la 20ème fois que nous fêtons la venue du Saint Esprit. L’année prochaine, nous espérons mieux nous organiser pour qu’ensemble nous puissions fêter le Saint Esprit et sa manifestation dans la vie de l’Eglise et de la nation».

La célébration qui a duré 4 jours a pris fin avec l’office de ce dimanche 4 juin.

 

Marie Dembélé

(stagiaire)

 

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Leave the field below empty!