Rencontre annuelle des jeunes : Koulikoro à l’honneur

0

La cité du Méguetan, Koulikoro a abrité la 15ème édition d’Oxyjeunes, une rencontre annuelle des enfants venus des quatre coins du Mali pour renforcer leurs connaissances en matière de protection sociale, échanger, et apprendre les uns des autres.

 

Chaque année, l’Unicef avec l’appui de ses partenaires organise une rencontre annuelle des enfants et jeunes venus des différentes régions du Mali. Cette année, c’est la région de Koulikoro qui a abrité la rencontre sous le thème : « Protection sociale et Covid-19 : Quelle réponse à la vulnérabilité des enfants du Mali ».

Les enfants parlementaires venus des différentes régions ont également pris part à l’activité Oxyjeunes, dont son président Nouhoum Chérif Haïdara, qui a mis l’accent sur la vulnérabilité des enfants en période de crise, au nom de ses camarades. « Le thème choisi cette année est d’actualité, car au Mali, la situation sécuritaire accentue les déplacements internes et forcés des populations, les régions, dans le centre et le nord du pays. Ainsi que la pression sur les communautés aussi le stock limité de nourriture et services sociaux. L’accès limités aux services de santé, touche particulièrement les femmes, les enfants et les personnes les plus pauvres. 55,8 % des enfants du Mali souffrent d’au moins l’une des trois formes de privation : en eau, en hygiène, et en abri. Il est déjà prouvé dans un bon nombre de contexte que la protection sociale joue un rôle majeur dans la réduction de la pauvreté et la vulnérabilité des enfants », déclare Nouhoum Chérif Haïdara.

Plus d’une cinquantaine d’enfants prennent part à Oxyjeunes : enfants journalistes, artistes, nomades… venues de Koulikoro à Kidal, et le district de Bamako. Pendant cinq jours, ils seront coachés par les encadreurs sous l’œil vigilant d’Ismaël Maïga de l’Unicef « le papa » de tous les enfants. Ce rassemblement, permet de donner la parole aux enfants en plus de se rencontrer et d’apprendre de l’autre des valeurs.

La directrice par intérim de l’Unicef, Macoura Oulare a indiqué que « cela fait 15 ans qu’a lieu Oxyjeunes et chaque année nous prenons une thématique bien définie et cette fois-ci nous avons essayé de le mettre dans un contexte de renforcement de système. Le Mali est confronté à une série de crises politiques, humanitaires depuis 2012 et à cela s’est ajoutée la crise de la pandémie de Covid, et c’est réellement complexe car cela affecte la vie des enfants, des familles surtout les plus pauvres du Mali ».

Plusieurs activités sont au programme pour le renforcement de capacités des enfants pendant ces cinq jours à Koulikoro, notamment les ateliers d’écritures, les cours de Slam, de contes, de chants. La formation des encadreurs est aussi au rendez-vous.

 

Oumou Fofana

(envoyée spéciale à Koulikoro)

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here