Renforcement du leadership des femmes et de la construction de la paix : La Fondation CMDID lance un projet pour la consolidation de la paix et le leadership politique des femmes

0

La Fondation CMDID, en collaboration avec la Minusma, a organisé, le jeudi 8 avril 2021, une cérémonie pour le lancement officiel du Projet “Initiative citoyenne pour la consolidation de la paix et le leadership politique des femmes “. C’était dans un hôtel de la place, sous la présidence du ministre de la promotion des femmes, de l’enfant et de la famille, Bouaré Bintou Founè Samaké.

Ce  projet  a été mis en œuvre par le Centre Malien pour le Dialogue inter-partis et la Démocratie pour une durée de 12 mois. Il sera effectif dans les régions du Mali et du district de Bamako.

Pour le chargé de programme de la fondation, Mme Mariam Dicko, ce projet  s’inscrit dans la logique de la de continuité de la stratégie genre du CMDID. Selon elle, il ciblera les partis politiques, les organisations de la société civile, les commissions de veille et autres. A ses dires, l’objectif de ce projet est de contribuer à une  compréhension partagée de la problématique de l’émergence politique des femmes et de renforcer la participation des acteurs de la société civile à la construction d’une cohésion sociale pour la paix.

Selon le directeur exécutif du CMDID, Moumouni Soumano, la fondation, dans sa contribution à relever les défis en rapport avec le genre, s’est inscrite dans un processus, car convaincue que les progrès sur cette question ne se réaliseront que de manière évolutive. Ainsi, il dira que depuis 2008, ils ont élaboré une approche genre qui intègre à la fois la recherche et l’action, ce qui leur a permis d’avoir des éléments de réponses sur les défis relatifs à la question et formuler des pistes de contribution.

A l’en croire, le présent projet se fonde sur les acquis de cette stratégie genre et vise à assurer la consolidation des effets positifs de la loi 052 qui marque un progrès significatif sur la question. Plus loin, le directeur exécutif a fait savoir que le projet veut également offrir une plateforme de dialogue et de contribution aux organisations de la société civile afin qu’elle interagisse avec les acteurs institutionnels et les populations. Aux dires de la  représentante de la Minusma, ce projet est une très bonne initiative en cette période de transition. Pour elle,  il y’a une nécessité absolue de travailler sur le leadership des femmes pour leur renforcement et pour la consolidation de la paix.

Selon le représentant du ministre de la réconciliation et de la cohésion sociale, Marcelin Guinguiré, la question de la construction de la paix et de la cohésion sociale est une question nationale et interpelle, de ce fait, aussi bien les acteurs institutionnels que les politiques et la société civile. Évoquant le lien avec la thématique de la construction de la paix, il dira que nul n’ignore le rôle que peuvent jouer nos mamans, sœurs et les filles. Pour lui, c’est en cela que le second thème du projet se justifie et trouve toute son expression dans le cadre global d’un projet politique démocratique.

Pour la ministre de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, Bouaré Bintou Founè Samaké, ce nouveau projet sera une plateforme idéale pour aborder en profondeur les principaux problèmes en lien avec l’application de la loi 052, l’implication des femmes et des jeunes dans les instances décisionnelles, les questions de paix/sécurité et de proposer des solutions pour leur valorisation et leur meilleure prise en compte dans le développement.

Ousmane Baba Dramé

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here