Situation des points de courses en direct : La direction de PMU-Mali et les promoteurs privés accordent leurs violons

0

Ce mardi 14 décembre 2021, le directeur général du Pari mutuel urbain (PMU-Mali) Fassery Doumbia et les promoteurs privés des points de course en direct (PCD) se sont rencontrés à l’hôtel de l’Amitié pour échanger et faire la mise à jour d’un certain nombre d’axes primordiaux de leur collaboration.

Lors de la cérémonie d’ouverture de cette journée d’échanges, Mohamed Haïdara, représentant des promoteurs privés des points de course en direct, a indiqué que la nature de leur collaboration avec PMU a toujours été cordiale. À l’en croire, c’est à eux d’entreprendre aujourd’hui de bonnes initiatives qui serviraient de bases solides pour de futures collaborations. Il ajoutera que la bonne coordination des deux parties permettra aussi de corriger quelques insuffisances auprès de la population.

De son côté, Fassery Doumbia, directeur général du PMU-Mali, a affirmé qu’il y a déjà un cahier des charges pour les PCD. Et que les attentes des uns et des autres ont positivement changé grâce aux différentes innovations qui ont été enregistrées. À l’en croire, les trois principaux thèmes que sont l’aspect juridique, c’est-à-dire la dimension fiscale, le fonctionnement (ressources humaines, les matériels, l’image de PMU,) et le volet, la question de recevabilité, sont essentiels pour renforcer la nature du partenariat qui lie le PMU-Mali et les PCD. Le but est de chercher à comprendre si chacun est en train de remplir sa part de contrat.

Faut-il le noter, le PMU-MALI a entrepris depuis 2007/2008, la gestion des points de course en direct de concert avec les promoteurs privés. Près de huit ans après, un cahier des charges a été élaboré pour encadrer le partenariat.

Il s’avère aujourd’hui nécessaire de procéder à une évaluation de la mise en œuvre de ce cahier des charges en prenant en compte l’évolution générale de l’environnement économique et social et des enjeux pour toutes les parties prenantes. Les échanges permettront de proposer des pistes de solutions et/ou d’identifier des zones d’amélioration de la gestion des PCD.

Ainsi, durant les travaux de cet atelier, les participants ont été répartis en trois groupes pour traiter plusieurs thèmes. Il s’agit entre autres : la gestion juridique et fiscale ; la gestion juridique et fiscale (cahier des charges); la redevance imputable à PMU-MALI (gestion fiscale des PCD) ; la question des ristournes ; l’assurance ; la gestion fonctionnelle et matérielle (gestion des équipements, l’entretien des groupes électrogènes, fonctionnement des salles VIP) ; la gestion du personnel (guichetiers ) ; l’image de PMU- MALI ; la gestion sécuritaire ; l’implication des promoteurs dans la gestion des PCD ; l’évaluation du personnel et l’atteinte des objectifs commerciaux.

Aux dires du directeur général du PMU-Mali et le porte-parole des promoteurs privés des points de course en direct, les résultats attendus devraient permettre de concrétiser et identifier des éléments d’amélioration du cahier des charges. Aussi, les axes d’amélioration du fonctionnement des PCD seront identifiés, tout comme les obligations réciproques des deux parties qui devraient également être rappelées et précisées.

Il faut rappeler qu’outre le Directeur général du PMU-Mali, Fasséry Doumbia, la rencontre s’est déroulée en présence du président des promoteurs des PCD Mohamed Haïdara, du DGA Mamadou Touré, de l’administrateur Soumaïla Diarra, du directeur d’exploitation Sékou Salah Toulema.

 

Adama TRAORÉ

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here