Tempête à l’API-Mali : Les employés accusent 3 mois d’arriérés de salaire Le Directeur général accusé de détourner les fonds

0

Les travailleurs de l’API-Mali-Agence pour la Promotion des Investissements- sont à bout de souffle. Depuis trois longs mois, ils n’ont perçu le moindre kopeck. Conséquence : le travail tourne au ralenti et la pauvreté, ajoutée au stress, donne un cocktail de colère noir. Dans les bureaux, tout le monde est fâché, très fâché. Comment peut-on expliquer une telle infortune dans un service public comme l’API-Mali ? s’interrogent nombre de travailleurs. Pour digérer leur colère, certains travailleurs restent à la maison. Le scandale est palpable dans les couloirs des bureaux de l’API-Mali.

Un créancier a failli faire la peau à un travailleur de l’API-Mali à cause d’un retard de paiement. Il aurait fait usage d’une arme à feu. Et les impacts de balles sont même visibles sur les murs des bureaux. La situation est devenue très grave à telle enseigne que le patron des lieux disparaît parfois.

Dans la foulée, le Directeur général de l’API-Mali, El Mansour Haïdara, fils de Baba Akhib, est accusé d’être à l’origine de l’infortune des travailleurs. Il aurait carotté des millions qui ont fini par coûter cette situation à l’API, qui risque fort de mettre les clés sous le paillasson. Pourtant, on ne peut pas dire que cette structure ne fonctionne pas. C’est un guichet unique pour la création d’entreprise et Dieu seul sait le nombre d’entreprises créées par jour et le montant engrangé par cette structure.

En tous les cas, au moment où nous mettons sous presse, la situation est préoccupante et risque fort de tourner au vinaigre. Affaire à suivre donc !

 

Alhassane H. Maïga

Commentaires via Facebook :

PARTAGER