Thea Lee, Sous-Secrétaire Adjointe au Travail pour les relations Internationales : Les États-Unis s’engagent à éradiquer le travail des enfants

0

Lors du point de presse virtuel du Centre régional des médias pour l’Afrique organisé par le Département d’État des États-Unis, la Sous-secrétaire au travail pour les relations internationales, Thea Lee a échangé avec les médias sur sa participation à la 5e Conférence mondiale sur l’élimination du travail des enfants et les initiatives du gouvernement américain pour éradiquer le travail des enfants.

C’est la première fois que cette conférence mondiale a lieu dans la région africaine, et Mme Lee s’est dite ravie du genre d’hospitalité que l’Afrique du Sud a offerte à tous les délégués.

La rencontre a été l’occasion d’un partage des connaissances, de coordination des actions et renforcement de la volonté collective en ce moment très important et urgent. Il faut rappeler que les nouveaux chiffres sur le travail mondial des enfants ont été publiés l’année dernière par l’Organisation internationale du travail et l’Unicef, et les résultats sont inquiétants.  Pour la première fois en deux décennies, le travail des enfants dans le monde augmente.  Ainsi, entre 2016 et 2020, à l’échelle mondiale, le nombre d’enfants qui travaillent dans le monde est passé de 152 millions à 160 millions.

« Le hic est que toute l’augmentation de 8 millions du travail des enfants s’est produite en Afrique subsaharienne. Et donc c’est un signal d’alarme », explique Thea Lee. Elle dira que son pays a besoin des gouvernements, des médias, des syndicats, des entreprises et de la société civile, pour réfléchir ensemble afin de pouvoir répondre à cette question. A cet effet, le gouvernement américain utilise un mélange d’approches, notamment, des projets d’assistance technique, des projets très intéressants sont en cours dans la région africaine avec un engagement multilatéral et la diplomatie du travail pour résoudre ces problèmes.

En Afrique de l’Ouest, le gouvernement américain a financé certaines des enquêtes sectorielles sur le travail des enfants, ce qui donne des informations et des données dont le pays a besoin pour être en mesure de résoudre le problème, de documenter la portée et la nature du travail des enfants dans des secteurs spécifiques. Par ailleurs, les États-Unis ont une nouvelle grande initiative que l’administration Biden-Harris a lancée : l’initiative M-Power. Qui signifie le Partenariat multilatéral sur la syndicalisation, l’autonomisation des travailleurs et les droits. Il s’agit du plus grand engagement jamais pris par le gouvernement américain pour garantir des syndicats libres, indépendants et démocratiques à l’échelle mondiale. Le pays coordonne avec d’autres gouvernements pour assurer que cet effort peut disposer des ressources et de la coordination dont il a besoin, puis aussi avec organisations philanthropiques.

 

Ibrahima Ndiaye

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here