Transport de pain : Aucune hygiène dans le service

3

Le pain joue un rôle capital dans l’alimentation des Bamakois, il est sollicité dans n’importe quelle heure et accompagne différents plats dans les familles. Cependant l’acheminement de ce produit vers les consommateurs est un véritable désastre, il est couramment exposé à la poussière et au soleil par les livreurs en motos.

 

Si le pain est parmi les produits alimentaires les plus consommés à Bamako, il demeure aussi le produit le plus exposé aux microbes et saletés.

Il est transporté tout au long de la journée sur les motos sans aucune couverture quelconque la protégeant contre le soleil, la poussière, les mouches et les fumées des véhicules.

De cette façon, ce sont donc des quantités de microbes qui sont consommées chaque jour par la population à travers ce produit, pour qui connait son importance dans l’alimentation des Maliens.

Ainsi, au lieu que ces produits riches nutritionnellement par ses composantes nous servent positivement, il demeure une source de maladie.

Les cages attachées dernier les motos, les livreurs parcourent de nombreux quartiers de Bamako avec les pains sans aucune protection hygiénique.

Cela ajouté aux conditions hygiéniques qui restent également à désirer dans les boulangeries fait du pain en ces jours, un produit malpropre à la consommation.

Quand on trouve très souvent les pains avec des morceaux de fil à coudre, des morceaux de plastiques, de cheveux et beaucoup d’autres impuretés.

C’est tout ce qui explique le choix de certains consommateurs vers les boulangeries modernes, qui poussent aujourd’hui un peu partout à Bamako.

Mariam Coulibaly

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. L’hygiène ne fait pas encore partie du vocabulaire Malien. C’est pourquoi nos hôpitaux sont toujours remplis de patients… sans compter ceux qui font recours à des traitements traditionnels.
    Mais d’après ma grande mère, la maladie serait une épreuve divine permettant de dissoudre les péchés… et qu’il faudrait accepter “la volonté de Dieu”.

  2. Oui, retournons aux froufrous et autres ngômis quand là aussi ils ne sont pas préparés au bord des route poussiéreuses.

  3. …CESSEZ DE MANGER DU PAIN, VOS ANCETRES N EN MANGEAIENT POINT, MANGEZ LE TOH A LA SAUCE AU GOMBO, VOS FAKHOHOY, VOS COUSCOUS ET ATCHIEKEH…..

    …..EN MANGEANT DU PAIN VOUS ESCLAVAGISEZ VOS PEUPLES VOS ESTOMACS ET DEFINITIVEMENT UN JOUR COMME AU SOUDAN VOUS SORTIREZ POUR DETRUIRE VOTRE PAYS SI LE PAIN ARRIVAIT A MANQUER PUISQUE VOUS N EN PRODUISEZ PAS LA FARINE ET LE BLE, CELUI QUI EN PRODUIT AYANT DECIDE DE VOUS AFFAMER ET VOUS FAIRE TOMBER VOTRE GOUVERNEMENT QUI HABITUE A IMPORTER CETTE NARCOTIQUE-BLE-PAIN EN DEPENSANT VOS IMPOTS, N Y ARRIVERONT PLUS A PAYER AU ABRAHAMIQUES COMMERCANTS DE PAIN-FARINE-BLE-NARCOTIQUE…..

    https://www.youtube.com/watch?v=BOyD3u0vXvI

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here