Usurpation de titre et trafic d’influence : Un individu se faisant passer pour le député Karim Kéita arrêté hier

4
Karim KEITA
Karim KEIT

Un certain Diawara se fait passer pour le député élu en commune II du district de Bamako, non moins président de la Commission Défense de l’Assemblée nationale, l’honorable Karim Kéita. Il a été arrêté hier et déféré à la Brigade d’investigations judiciaires (BIJ) pour des compléments d’enquête.

 

Selon notre source, cet arnaqueur hors pair téléphone souvent des personnalités, des opérateurs économiques et même des entreprises publiques comme l’Energie du Mali (EDM-SA), pour les influencer en se faisant passer pour le député et fils du président de la République, afin de bénéficier d’avantages de nature pécuniaire. Ces actes criminels n’ont eu que pour but de jeter du discrédit sur l’honorable Karim Kéita.

 

C’est donc sur une dénonciation de certaines victimes que le fameux Diawara a été mis aux arrêts puis déféré hier devant la BIJ où il a été confondu. Joint par nos soins, le député de la commune II a indiqué qu’il a beaucoup souffert des actes de cet individu.

                                                                                      

Bruno D S

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Ce supposé arnaqueur t’a fait souffrir pour ce petit délit, si c’est même réel, mais toi tu es entrain de sucer le sang des maliens et tu dors tranquille.QUEL HONNÊTETÉ mon cher.DIEU EST GRAND,mais tu as vu comment l’histoire de KARIM WAD a terminé

  2. Qui Diawara ? Nous voulons des preuves, si vous en avez pas, alors arrêtez de nous entraîner dans vos idioties ! Si l’EDM accorde des faveurs à quelqu’un parce qu’il s’appelle Karim Kéïta, pourquoi ne pas se nommer IBK pour avoir le barrage de Sélingué ?

  3. Si, c’est ça seulement qui te souffrir mon djo, je dirai que ton immaturité est avéré

    —–
    El Hajj Niyé: On ne devient riche que par sa sueur!

  4. Il a juste souffert mais n’en est pas mort. D’ailleurs il n a pas besoin de ces miettes et rien ne prouve que le journaliste dit la vérité. Absolument rien

Comments are closed.