Sommet Afrique-France : Emmanuel Macron promet 4 millions d’euros pour développer le sport en Afrique

1

Lors du sommet Afrique-France qui se tient ce vendredi à Montpellier, le Président Emmanuel Macron a promis d’allouer quatre millions d’euros, via l’Agence française de développement, à des académies sportives en Afrique. Il a par ailleurs annoncé la restitution de 26 œuvres d’art au Bénin.

“On va continuer d’investir” dans le sport en Afrique “comme vecteur d’émancipation”, a affirmé Emmanuel Macron, lors du sommet Afrique-France qui se tient ce vendredi à Montpellier, sans autre chef d’Etat mais avec la participation de 3.000 acteurs de la société civile africaine, franco-africaine et française.

Passer de quatre à 30 académies sportives africianes

“On a un programme de 4 millions d’euros de l’Agence française de développement”, a précisé le président,  dans le but de “passer de quatre académies à 30 académies” sportives africaines. “On investit aux côtés d’académies qui existent et d’académies qui sont en train de se créer, cela ne passe pas par les gouvernements”, a assuré le Président.

“Cela permet à des jeunes d’avoir des modèles”

Emmanuel Macron a défendu un programme développé “avec celles et ceux qui portent ces académies, avec les sportifs et les fédérations qui les développent”. “Ce sont des projets qui viennent des sportifs et qui sont avec les sportifs”, a-t-il ajouté. “Le but, c’est justement d’accompagner des jeunes vers le sport”, a déclaré le chef de l’État. “Cela permet à des jeunes d’avoir des modèles, et peut-être, pour certains, de devenir des champions”, a poursuivi Emmanuel Macron, dont l’objectif affiché est de faire en sorte “que l’Afrique développe les filières d’excellence sportive”. Selon lui, cela doit créer “des débouchés économiques”, mais aussi “des opportunités” pour la jeunesse, notamment dans le domaine de l’entreprenariat.

Une trentaine d’œuvres d’art restituées au Bénin

Lors de ce sommet, qui réunit des tables rondes sur plusieurs thèmes, les jeunes Africains ont aussi exprimé leurs attentes et frustrations sur la démocratie et la relation avec la France, et interpellé le chef de l’Etat. Sur le stand consacré aux restitutions d’œuvres pillées, le chef de l’Etat a annoncé que la France redonnerait fin octobre au Bénin 26 oeuvres d’art provenant du “Trésor de Béhanzin”, pillé au palais d’Abomey en 1892 pendant les guerres coloniales.

Un sommet qui ne sert qu’à “renforcer la domination économique des pays riches” pour la CGT

La CGT dénonce, dans un communiqué, la tenue de ce sommet. Pour le syndicat, ce sommet “ne servira qu’à renforcer la domination économique des pays riches et, en particulier, celle de la France sur les pays du continent africain”. Pour le syndicat, “sous couvert de pseudo modernité, les objectifs français portés dans ce forum restent les mêmes”, c’est-à-dire “profiter des ressources naturelles du continent, faire fi des questions environnementales et exploiter des travailleurs, parfois des enfants, sans aucune exigence sociale et de protection des travailleurs”.

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. J espère que la jeunesse africaine ne se laissera pa corrompre pour de telles miettes. La jeunesse africaine devrait plutôt se révolter contre la mauvaise gestion financière de leurs dirigeants afin de permettre son développement.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here