Assemblée Générale extraordinaire du Comité de normalisation pour la gestion de l’hippisme : L’élection du bureau de la fédération aura lieu le 14 décembre prochain

0
Le champ hippique de Bamako
Le champ hippique de Bamako

L’Assemblée générale extraordinaire du Comité de normalisation pour la gestion des activités hippiques s’est déroulée, du 21 au 22 novembre, au SNJ, en présence des délégués des ligues, excepté Bamako et Bankass. Au cours de cette rencontre, les statuts et règlements ont été adoptés. Le Comité a également lancé l’appel à candidature pour l’élection du nouveau bureau de la Fédération, prévue pour le 14 décembre prochain.

La salle de conférence du SNJ a servi de cadre du 21 au 22 novembre aux travaux de l’Assemblée générale extraordinaire pour la relecture des textes de la Fédération Malienne de l’Hippisme. Cette rencontre a réuni les délégués des ligues régionales. Sur les dix ligues, huit étaient présentes  à savoir  Ségou, Dily, Nioro, Troukoumbé, Nara, Koro, Kayes et Ballé. La Ligue de Bankass n’était pas invitée  à cause d’un problème interne. Bien qu’invitée, celle de Bamako n’a pas répondu à l’appel.

Les travaux se sont déroulés sous la présidence du représentant du Directeur national des Sports et de l’Education Physique, Oumar Ganaba en présence du Directeur exécutif du Comité National Olympique et Sportif du Mali, Oumarou Tamboura. Ils ont tenu à remercier le Comité de normalisation pour la tenue de cette Assemblée générale extraordinaire pour discuter les nouveaux statuts. Oumarou Tamboura a également précisé le soutien du CNOSM  à Adama Koné et son équipe pour la bonne marche des activités de l’hippisme au Mali.

Dans son discours, Adama Koné a remercié les délégués pour avoir répondu à l’appel du Comité.  “Dans le cadre de la normalisation de la situation au sein de l’hippisme, la relecture des textes régissant l’hippisme et l’élection d’un Bureau Fédéral constituent des tâches importantes pour le rétablissement d’un climat apaisé au sein de la famille hippique.  Nous sommes convaincus qu’avec des textes bien élaborés dont l’application n’est pas sujette à des interprétations diverses, nous éviterons les conflits entre les membres de la F.M.H d’une part et entre les Ligues et la Fédération d’autre part” dira-t-il. Avant de préciser : “Au regard de notre mandat, nous sollicitons une fois de plus la collaboration de tous les amis et amoureux du cheval. Cet objectif ne devrait être atteint qu’avec le concours des propriétaires de chevaux, les jockeys …. Et tous les sympathisants du cheval. Je vous assure que le Comité que j’ai l’honneur de présider n’exclut personne et demande à tous ceux qui peuvent apporter quelque chose de l’aider à atteindre nos objectifs.  Je suis réellement disposé à travailler avec l’ensemble des composantes du monde hippique qui œuvrent pour le bien-être de l’hippisme au Mali“.

S’agissant de la relecture des textes, le Colonel Bréhima Diabaté précisera que l’un des grands changements du document est le changement de nom de la Fédération Malienne de l’Hippisme. Elle s’appellera désormais  Fédération Malienne des Sports Equestres.  Le nombre du bureau  passera aussi de 24 à 21 membres.

S’agissant du vote pour l’élection des membres de la fédération, il se passera par bulletin secret et de liste. Des dispositions transitoires ont été prises pour les mandats de la fédération et des ligues.

D’ores et déjà, le Comité de normalisation a lancé l’appel à candidature pour l’élection d’un nouveau bureau fédéral lors de l’Assemblée générale élective du 14 décembre prochain. Ainsi, l’âge minimum autorisé pour les présidents et les vice-présidents est de 35 ans. Les candidats ont jusqu’au 5 décembre pour déposer leur dossier.

 

A.B. HAÏDARA

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER