CAN 2019 : l’Algérie s’offre le Sénégal et se qualifie pour les huitièmes de finale

0

Pour ce premier choc de la compétition, les Fennecs ont fait sensation en tirant leur épingle du jeu face à une sélection sénégalaise décevante. Belaïli offre un prestigieux succès aux Fennecs (1-0) et permet aux siens d’accéder aux huitièmes de finale.

A l’occasion de la deuxième journée du groupe C de cette CAN 2019, le Sénégal et l’Algérie s’affrontaient au stade du 30 juin au Caire. Un choc qui opposait les deux favoris du groupe. Après avoir battu sans trembler la Tanzanie (2-0), les Lions de la Teranga souhaitaient enchaîner face à leur concurrent numéro un pour la première place du groupe. Pour y parvenir, Aliou Cissé alignait un 4-4-2 avec le duo Niang, Mané en pointe. De leur côté, les Fennecs voulaient enchaîner après avoir montré de belles dispositions face au Kenya (2-0). Djamel Belmadi s’appuyait sur un 4-2-3-1 et pouvait compter notamment sur Riyad Mahrez.

Dès les premières minutes, Sadio Mané qui effectuait son premier match dans la compétition, faisait vaciller la défense algérienne par ses accélérations dévastatrices. Mais l’Algérie répliquait sur coup-franc avec Belaïli dont la frappe était bien captée par Mendy (16e). Les hommes de Belmadi se montraient une nouvelle fois dangereux avant la demi-heure de jeu. Sur un coup-franc rapidement joué par Mahrez, Bounedjah évitait la sortie de Mendy mais ne pouvait conclure (27e). Juste avant la pause, les Fennecs se procuraient une belle opportunité encore sur phase arrêtée. Mahrez à la baguette distillait un bon coup-franc pour Bounedjah qui ne cadrait pas sa tête (44e). Quelques secondes plus tard, Belaïli lançait Bounedjah dans la profondeur mais sa frappe était détournée en corner par Mendy (45e).

Mahrez fait mal à la défense sénégalaise

Au retour des vestiaires, les Fennecs bousculaient le Sénégal. Feghouli profitait d’une remise de Bounedjah pour armer une belle frappe qui passait juste à côté (48e). Dans la foulée, Mahrez alertait Feghouli sur la droite. Son centre arrivait dans les pieds de Belaïli à l’entrée de la surface qui d’une frappe puissante ajustait Mendy (0-1,49e). Etouffés, les Lions de la Teranga s’en remettaient à des exploits individuels pour sortir la tête de l’eau. Badou N’Diaye sur la gauche tentait une frappe forcée qui s’envolait dans les tribunes du stade du 30 juin du Caire (62e).

Dans tous les bons coups offensifs de l’Algérie, Riyad Mahrez semait la zizanie dans la défense sénégalaise et décochait une frappe puissante qui filait juste à côté (71e). Dans la foulée, le Sénégal aurait pu bénéficier d’un penalty avec Mané pris en sandwich dans la surface par Bensebaini et Guédioura, mais l’arbitre ne bronchait pas (72e). Il fallait attendre la 79e minute pour entrevoir une réaction sénégalaise. A l’entrée de la surface, Sabaly enclenchait une lourde frappe et obligeait M’Bolhi à s’employer. Le cuir revenait sur Diagne qui ne cadrait pas sa tête. Grâce à ce deuxième succès, l’Algérie prenait seule la tête du groupe C avec six points et filait en huitième de finale de cette Coupe d’Afrique des Nations.

SOurce: http://www.footmercato.net

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here