Championnat national d’athlétisme des cadets : Ce samedi 22 février pour distinguer les meilleurs des champions U-17

0

Après les phases zonales du championnat national d’athlétisme des U-17, la Fédération malienne d’athlétisme FMA se prépare à organiser la phase nationale ce samedi 22 février au stade Modibo Kéïta de Bamako. Les qualifiés des huit épreuves des quatre phases zonales se frotteront pour le titre de champion national. La soixantaine de jeunes athlètes, filles et garçons, viendront de plusieurs ligues d’athlétisme ou de district. Un beau duel en perspective entre les mômes dont la rivalité est sans partage.

A la lumière de la liste des qualifiés et de leur performance, la bataille sera rude le Réveil athlétic club de Kati, le Tata de Sikasso, et le Biton de Ségou d’une part et d’autre part entre l’AS JA de Bougouni, Alfarouk de Tombouctou et le CAJS. Dans des épreuves dites reines de l’athlétisme notamment au 100m filles où Moh Diarra du Biton et Adidjatou Alassane de Alfarouk, avec une performance de 12’’09 chacune la forme du jour sera déterminant. Tandis qu’aux 200m Salimata Diarra de AS JA de Bougouni fait figure de super favoris avec une performance de 29’’ à côté des temps de 30’’. Chez les garçons, Sur les huit concurrents sur 100m, deux ont réalisé 11’’ 06 et 11’’08 respectivement pour Oumar Bah du Biton et Abdoulaye Djiré du LBOS. Là aussi la photo finish sera d’un apport. Au 200m, Alou Kassambara du RAK se détache du lot avec 24’’2 devant Daouda de San et Diarra du CAJS. Au poids garçon, Agally A Yehia de Alfarouk ne peut être égalé à distance de 14,87m, contrairement chez les filles où Fatoumata Togola et Maminetou Diarra se tiennent de très près, 9,00m et 9,10m. Aux 400m fille aussi Nana Samaké du RAK et Ramata Samaké du Tata ne se feront pas de cadeau, chacune a réalisé 1’6’’, à la différence de seconde.

Quels sont ceux qui se positionneront pour les compétitions sous régionales de leur catégorie ? Tout dépendra d’abord de la présence, ensuite de la préparation et de la forme du jour. Ils passeront de la piste au tartan, une autre réalité notamment pour les coureurs.

DTS

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here