Complot contre le football malien dans l’affaire du TAS : Le ministre des Sports Housseini Amion Guindo doit démissionner après la lettre de la FIFA

15
Complot contre le football malien dans l’affaire du TAS
Housseini Amion Guindo, président du Codem

La FIFA désavoue le Président du SAM, Cheick Mohamed Chérif Koné

 La FIFA vient de réaffirmer son soutien au Comité Exécutif de la Fédération Malienne dirigé par Boubacar Baba Diarra. Suite à une correspondance du Syndicat Autonome de la Magistrature (SAM) en date, du 18 octobre dernier, le Secrétaire Général de la FIFA, Fatma Samoura a mis en garde les autorités maliennes plus particulièrement le ministre des Sports dans l’affaire du Tribunal Arbitral du Sport (TAS). «Nous vous rappelons que les articles14 et 19 des Statuts de la FIFA demandent aux associations membres de gérer leurs affaires de façon indépendante et sans ingérence d’aucun tiers. Dès lors, nous vous remercions de votre compréhension» précise le Secrétaire Général de la FIFA.

 La Fédération Internationale de Football Association (FIFA) vient de démonter le complot qui se préparait contre le football malien. Il s’agit bien de la suspension du Mali de toutes les activités de l’instance dirigeante du football mondial. Pour ce faire, le ministre des Sports Housseini Amion Guindo voulait profiter du verdict du Tribunal Arbitral du Sport (TAS) du 4 octobre dernier pour déstabiliser le Comité Exécutif de la Fédération Malienne de Football dirigé par l’inspecteur Général de la Police, Boubacar Baba Diarra. L’objectif visé n’était autre que de retirer la délégation de pouvoir à cette fédération, pourtant, qui fait la fierté aujourd’hui, avec de nombreuses performances enregistrées ces dernières années. Malheureusement, il s’est trompé de combat encore une fois de plus.

Pour mettre la FIFA sur le dos de la FEMAFOOT, le président du Syndicat Autonome de la Magistrature, Cheick Mohamed Chérif Koné, un véritable néophyte dans le domaine du sport, s’est embobiné dans cette affaire du TAS. Avec la complicité de qui ? Dans une correspondance adressée le 18 octobre 2016 au Président de la FIFA, le patron du SAM précise : «Suite aux échanges avec le ministre des Sports, j’ai l’honneur de vous informer de la bonne disposition du Gouvernement du Mali pour l’exécution correcte de la sentence arbitrale rendue le 4 octobre 2016 dans la procédure arbitrale d’appel entre Monsieur Yéli Sissoko et autre d’une part et la Malienne de Football d’autre part. Certes le point 4 de la sentence ordonne à la Fédération Malienne de Football de convoquer une nouvelle Assemblée Générale en respectant ses propres statuts et règlements notamment les articles 32.2 et 31.2.

Cependant en l’état actuel des choses, l’Assemblée n’ayant encore été convoquée, il parait impossible de satisfaire les conditions fixées aux articles sus spécifiés.  L’engagement de nos autorités à prendre toutes mesures allant dans l’intérêt du football malien, conformément aux directives et recommandations des instances internationales du sport, est aujourd’hui sans équivoque.

Le Syndicat Autonome de la Magistrature, qui saura appuyer le ministère des Sports dans toutes démarches allant dans ce sens, veillera à ce que la sentence puisse sortir ses plein et entier effets». Voilà le contenu de cette fameuse lettre qui n’honore pas notre football. La question qui est sur toutes les lèvres est de savoir pourquoi le SAM s’est engouffré  dans cette affaire du TAS, qui n’est pas son rôle ?  Et le ministre des Sports était-il au courant de cette lettre ? Selon nos informations, le ministre Poulo a catégoriquement écarté sa responsabilité. Malheureusement, le contenu de cette lettre du SAM a été évoqué lors du dernier Conseil des ministres, le mercredi dernier, à Koulouba sous la présidence du Chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Kéïta. Juste après ce rendez-vous de la semaine, Housseini Amion Guindo était apparemment content puisqu’il aurait eu l’accord du gouvernement pour le retrait de la délégation à la FEMAFOOT.

Comme Dieu faisant bien les choses, le Secrétaire Général de la FIFA, Fatma Samoura a mis les points sur les i. Dans une correspondance adressée au Syndicat Autonome de la Magistrature en date du jeudi 20 octobre, elle précise : «Nous accusons réception de votre lettre datée du 18 octobre 2016 à propos de la sentence arbitrale du Tribunal du Sport (TAS) dans l’affaire Yéli Sissoko et consorts contre la Fédération Malienne de Football et nous vous en remercions.

Dans ce contexte, nous pouvons vous assurer que nous suivons cette affaire de près avec la FEMAFOOT. En attendant, nous vous rappelons que les articles14 et 19 des Statuts de la FIFA demandent aux associations membres de gérer leurs affaires de façon indépendante et sans ingérence d’aucun tiers. Dès lors, nous vous remercions de votre compréhension». Voilà ce qui est très clair.

Après cette lettre de la FIFA, le ministre des Sports doit tout simplement rendre sa démission pour sa prise de position dans cette crise puisqu’il était dans la logique de mettre en place un Comité de normalisation pour gérer le football malien.

Samba A TRAORE

lettre-justice

lettre-justice

La lettre de la FIFAlettre-fifa

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

15 COMMENTAIRES

  1. Le meilleur jugement, c’est qu’on en a marre de cette histoire qui devient une suite infinie d’un règlement de comptes entre des gens qui ne jouent pas, mais aiment certainement l’argent du sport mieux que les acteurs eux-mêmes pour se lancer dans cette bataille à mort pour le contrôle de l’argent du football. La FIFA, avec ses nombreux scandales vient de démontrer qu’elle n’est pas une référence en matière de transparence et de droiture. Les gens des deux camps n’ont-ils pas autre chose à faire que de dépenser des millions dans cette querelle. Si ce n’est donc pas un investissement…

  2. baba ses un homme beni tout ces coup bas pour destabilise dieu voix toi ces le resultat qui nous interesse tout ce bla bla ont sent fous le meilleur resultat du mali de tout le temp merci baba

  3. IBK, mettez tout simplement Baba en prison pour les multiples abus de biens publics (Sélingué, Ministère de la defense, Ministère de l’Administration Territoriale et des Collectivités locales; j’oublie les detournements effectués à la femafoot. Yacoubadjan pour faux et usage de faux (passeport avec profession Ingénieur d’agriculture alors qu’il est MONITEUR. Vous n’avez pas besoin de retrait de délégation. Il a volé et doit répondre devant la justice comme les membres de CE de la FIFA devant la justice américaine.
    Le Mali doit cesser d’être le pays où le vol n’émeut personne.

  4. Ce sont les manigances de la FEMAFOOT, le TAS a deja tranche, il faut une nouvelle assemblée générale. Poulo a ete le meilleur Ministre des Sports au Mali il a reçu sur tous les plans. Si Baba Diarra sait qu’il ne peut pas organiser cette assemblée d’ici le 30 novembre il n’a qu’a démissionné c’est tout.

  5. Nous n’avons rien à faire de vos état âme, que les deux parties aies se faire foutre , les conneries au niveau de la fédération nous n’avons rien n’a faire. Vous n’avez même pas a manger et vous nous embêter avec des histoires de football. Ça suffit ont veut plus entendre quelqu’un encore.

  6. Au diable poulo beni ou non.
    La secretaire general du dit tribunal Fatma Samoura a été claire et limpide.
    Donc Arretez vos bétises et stupidites de partisannerie. Que le ministre des sports sache se tenir droit des bottes sans ingerance entre les parties.
    Point….

  7. Poulo ces honte du football malien jamais un ministre n’a été jusqu’à ce point tu nous fait honte

  8. Poulo fait ce que tu as faire , n’écoute pas les apatrides ils ont fait trop du mal à la patrie .de toute façon c’est tout ce qui savent faire.

  9. De toute l’histoire du Mali le sport n’a jamais égalé un niveau aussi élevé, si département à apporter du bonheur au Mali, ça ne peut être que le département du sport. Félicitations à Poulo , vous êtes le meilleur ministre de ce régime de nullard.

    • Je ne comprends pas ces journalistes qd baba a gagné les premiers proces ils etaient tous content à commencer par ce samba,abh,baba cissouma bakci et ils n;ont pas vu la main de poulo.Aujord,hui le collectif s,organise contre attaque et ces connards de journalistes se plaignent au lieu de donner la boone information,ils excellent ds la manupilation de la verite honte à vous mécréeants que vous etes.

    • Merci Moussa. Que certains veulent ou non l’histoire retiendra que Poulo a été le meilleur ministre des sports par les résultats engragés ces 3 dernières années. Jamais vu au Mali une telle performance. Mieux Poulo n’a jamais fait partie pris dans cette querelle entre les membres de la FEMAFOOT. N’oubliez pas que cette fédération malienne de football travaille sous la délégation de pouvoir légué par Poulo. Comment créer une situation conflictuelle entre Poulo et la FEMAFOOT ? Je rappelle que Poulo est droit dans ses bottes et n’applique que les textes. De toutes les façons le Mali ne sera pas pénalisé par la FIFA a cause des conflits d’intérêts de certains acteurs. Poulo assumera ses responsabilités pour sauver le football malien. Je rappelle que Poulo a toujours joué le rôle que l’Etat doit jouer en termes de paiement des primes de titres de voyages de séjour des équipes nationales. Là il est blanc comme neige.

Comments are closed.