Crise au sein du foot-ball malien : L’assemblée nationale opte pour les recommandations du pool des médiateurs

4

10 janvier 2015 du 10 janvier 2016, cela fait un an jour pour jour que les acteurs du sport roi de notre pays se regardent en chien de faïence.  La crise s’enlise de jour en jour. Les protagonistes n’arrivent toujours pas à s’entendre pour le bonheur des jeunes joueurs qui en sont les premières victimes. Mais là où le bas blesse, c’est l’irruption de « quatorze »  clubs de ligue de D1 dans la crise.

On peut dire sans ambages que le football malien se dirige doucement vers le chaos total, si on ne prend garde.  Malgré l’intervention des bonnes volontés, la crise demeure de nos jours sans solution. On se rappelle que le ministre des sports sous les auspices  du comité national olympique avait mis en place un pool de médiateurs pour intervenir entre les protagonistes pour trouver une solution. A l’issue des  rencontres entre les parties, le pool de médiation a dressé des recommandations qui se déclinent en cinq grandes lignes à savoir : la reconnaissance du comité exécutif dirigé par Boubacar Baba  Diarra, le retour des 4 clubs relégués en 2ème division, la reprise de l’élection du bureau de la ligue de Bamako, la levée des sanctions des dirigeants sportifs et la gestion du football malien en bon père de famille. Apres la résolution, les amoureux du ballon rond pensaient que la crise allait prendre fin. Mais, Hélas rien à faire. Contre toute attente, Quatorze ou douze clubs de ligue 1 sont rentrés  dans la  danse, en lieu et place de la fédération. Ces  clubs pilotés par Boukary Sidibé dit Kolon dans l’ombre exigent l’application stricte de l’article 38 du règlement spécial de la fédération. Cet article  stipule que : toute équipe qui observe trois forfaits sera reléguée en division inferieure.  Malgré l’implication d’une panoplie de bonnes volontés, Baba reste de marbre.

 

L’assemblée nationale qui est  l’émanation du peuple malien a elle aussi pris le dossier en main dans le dessein de trouver une porte de sortie à la crise.  Nous constatons qu’après avoir écouté les protagonistes, l’assemblée nationale a retenu la même résolution du pool de médiation, tout en prenant le soin de clarifier le point sur la reprise du championnat de montée en première division. Malgré la convergence de vue entre le ministère des sports, le comité olympique, le pôle des médiateurs, l’assemblée nationale et autres, il est triste et regrettable de constater que certains clubs avec qui Baba a sous traité son combat montent au créneau pour s’ingérer dans une situation qui n’est pas de leur ressort.

Au sein des fédérations sérieuses, un club ne doit pas défendre une fédération contre un club, car les clubs doivent aller ensemble. C’est un problème entre la fédération et les 4 clubs relégués et les autres ligues frondeurs.  Immixtion des quatorze clubs dans la crise en faveur de la fédération constitue un grand danger pour l’avenir de notre football. Ces quatorze clubs doivent savoir raison gardée. Personne ne gagne dans cette crise.

Nous osons espérer qu’après cette résolution de l’assemblée nationale, les uns et les autres vont mettre un peu d’eau dans leur gingembre pour le bonheur du football malien.

 

OC

 

 

 

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Allah kama, restons derrière les textes dans cette histoire. Au Mali nous négocions tout. C’est cela qui est la cause de tous nos maux. Il faut sanctionner à chaque fois qu’il y ‘a manquement. A tous les niveaux ! Ça servira toujours de leçon à d’autres.

  2. Mr le plumitif des opposants de grâce arrête d’indexer inutilement des gens.
    Nous ne sommes téléguidés par personne.
    De grâce

    • Tous des voleurs et immorales, le Malien na plus d’honneur maintenant ce qui faisaient de notre fierté avant. Je m’arrête là avant de dire des bêtises :mrgreen:

Comments are closed.