Éliminatoires de la CAN/Cameroun 2022 : Le Mali affronte ce mercredi la Guinée à Conakry

3

Dans le cadre de la 5e et avant-dernière journée des éliminatoires de la coupe d’Afrique des Nations Cameroun 2022, les Aigles du Mali affrontent ce mercredi 24 mars à Conakry le Sily National de la Guinée.

Le sélectionneur national Mohamed Magassouba a jeté son dévolu sur 23 Aigles dont 9 joueurs de la sélection vice-championne d’Afrique du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) qui s’est déroulé au Cameroun en janvier-février 2021.

Déjà qualifiés avec 10 points depuis la 4e journée, cette rencontre de  la 5e et avant-dernière journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations Cameroun 2022 ne compte que pour du beurre pour les Aigles. A contrario du Sily national de la Guinée qui doit impérativement battre le Mali, s’il veut se qualifier pour la prochaine Coupe d’Afrique des Nations (CAN) au Cameroun.

Tout autre résultat risquerait d’éliminer les partenaires d’Ibrahima Traoré puisque la Confédération africaine de football (CAF) ayant décidé de suspendre le Tchad pour ingérence politique. Justement, cette suspension entraînera l’annulation de la rencontre de la 6e et dernière journée entre le Mali et le Tchad à Bamako.

Revenant à la rencontre entre la Guinée et le Mali, le sélectionneur national a fait confiance à 23 joueurs dont 9 vice-champions du dernier championnat d’Afrique des Nations, tenu au Cameroun en janvier-février 2021. Il s’agit du gardien de but Djigui Diarra du Stade malien de Bamako, Siaka Bagayoko du FC Minaj, Yacouba Doumbia, Issiaka Samaké, Sadio Kanouté et Demba Diallo tous du Stade malien de Bamako, de Bassekou Diabaté de Yeelen Olympique, Moussa Kyabou de S. Tiraspol, et enfin Zoumana Simpara du Djoliba AC.

Sur la liste publiée par le coach Magassouba, on note l’absence notable des joueurs évoluant en ligue 1 française de football. Cela s’explique par l’application stricte par les clubs français d’une circulaire de la Fédération internationale de football association (FIFA) en date du 7 avril 2020 et prolongée par une autre du 5 février 2021.

En raison de la situation actuelle de la pandémie de Covid-19, le bureau du Conseil de la FIFA a décidé que les règles générales de football obligeant normalement les clubs à libérer les joueurs pour les matchs des équipes nationales ne s’appliqueront pas pour les prochaines fenêtres internationales. Ce qui a suscité des indignations de nombreux férus du football à l’exception de la CAF qui s’est tue comme une carpe.

Le silence de l’instance dirigeante africaine de football sur la question a surpris plus d’un. Après des jours de tractations, les clubs ont finalement décidé de libérer leurs sociétaires. La rencontre Guinée-Mali est prévue aujourd’hui à partir de 17h00 Temps Universel.

Abdrahamane SISSOKO/Maliweb.net

La liste des joueurs convoqués

Gardiens de but : Djigui Diarra (Stade malien), Ibrahim BossoMounkoro (TP Mazembe, RD Congo), Adama Keïta (Kamsar, Guinée), Aly Yirango (Lusitanos, France).

Défenseurs : FalayeSacko (Guimaraes, Portugal), SiakaBagayoko (FC Minaj, Ukraine), Samba Camara (Sivasspor, Turquie), Yacouba Doumbia (Stade malien), Mamadou Traoré (Torreense, Portugal), Ichaka Diarra (Al Arabi, Arabie saoudite), IssakaSamaké (Stade malien).

Milieux de terrain : DiadiéSamassékou (Hoffenheim, Allemagne), Souleymane Diarra (Pau, France), Moussa Kyabou (Sheriff Tiraspol, Moldavie), Adama Traoré (Hatayspor, Turquie), SadioKanouté (Stade malien), Hamidou Traoré (Adana Demirspor, Turquie), Aliou Dieng (Al Ahly, Egypte).

Attaquants : Moussa Djénépo (Southampton), Adama Traoré (Sheriff Tiraspol, Moldavie), Bassékou Diabaté (Yeelen olympique), Demba Diallo (Stade malien), Zoumana Simpara (Djoliba)

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Bonne lecture, cet entraîneur Magassouba ne nous amènera nul part, que de la déception, nous avons vu tous ses lacunes coaching lors de la précédente compétition en faisant sortir son capitaine à chaque match, un capitaine d’équipe n’est pas un remplaçant sauf blessure ou un jour de méforme, mais titulaire pendant 3 matchs et remplacé, ce qui a un problème quelque part et ce problème c’est lui, et puis je sais pas quel contrat est entre lui et Djigui Diarra ,ce dernier n’est pas mal, mais il répond plus aux critères des gardiens de haut niveau, sa taille et le championnat qu’il évolue, avec les cadets c’est mieux, mais malheureusement il est adulte.

  2. Hier, l’entraîneur du Sily National de la Guinée Didier SIX à travers son bon coaching a montré les failles de l’entraîneur des Aigles du Mali Mohamed MAGASSOUBA. Les Aigles du Mali ont dominé de la tête et des épaules le match d’hier face au Sily National de la Guinée, mais à cause d’un mauvais coaching de MAGASSOUBA à la 65 ième minutes en faisant sortir Issiaka DIARRA son défenseur central blessé par un défenseur inexpérimenté et sans compétition dans les jambes au lieu de ramener Falaye SACKO dans l’axe de la défense et densifier son milieu de terrain en faisant sortir son deuxième attaquant Djénépo en manque de fraîcheur physique et le remplacer par un milieu récupérateur polyvalent qui pouvait servir de relais au latéral droit, le Mali a finalement perdu le match. L’entraîneur du Sily National de la Guinée en faisant une bonne lecture du jeu a remplacé au même moment deux milieux de terrain par deux joueurs beaucoup plus rapides dont l’excellent joueur du CHAN Morla et au même poste. Quatre minutes après ces deux remplacements, le Sily National de la Guinée ouvre le score à la suite d’un mauvais placement de la défense des Aigles. Le stopper des Aigles au lieu de faire la faute sur le joueur Guinéen l’a laissé décrocher un tir puissant qui n’a laissé aucune chance à notre portier Djigui DIARRA. C’était sur cette seule occasion de but que le Sily National de la Guinée a scoré contre deux occasions franches de but offertes aux Aigles du Mali. Il faut que la FEMAFOOT fixe un objectif de résultat à l’entraîneur des Aigles du Mali Mohamed MAGASSOUBA, celui d’atteindre à la CAN 2022 au Cameroun au moins la finale, sinon c’est la porte.

  3. Hier, l’entraîneur du Sily National de la Guinée Didier SIX à travers son bon coaching a montré les failles de l’entraîneur des Aigles du Mali Mohamed MAGASSOUBA. Les Aigles du Mali ont dominé de la tête et des épaules le match d’hier face au Sily National de la Guinée, mais à cause d’un mauvais coaching de MAGASSOUBA à la 65 ième minutes en faisant sortir Issiaka DIARRA son défenseur central blessé par un défenseur inexpérimenté et sans compétition dans les jambes au lieu de ramener Falaye SACKO dans l’axe de la défense et densifier son milieu de terrain en faisant sortir son deuxième attaquant Djénépo en manque de fraîcheur physique et le remplacer par un milieu récupérateur polyvalent qui pouvait servir de relais au latéral droit. L’entraîneur du Sily National de la Guinée en faisant une bonne lecture du jeu a remplacé au même moment deux milieux de terrain par deux joueurs beaucoup plus rapides dont l’excellent joueur du CHAN Morla et au même poste. Quatre minutes après ces deux remplacements, le Sily National de la Guinée ouvre le score à la suite d’un mauvais placement de la défense des Aigles. Le stopper des Aigles au lieu de faire la faute sur le joueur Guinéen l’a laissé décrocher un tir puissant qui n’a laissé aucune chance à notre portier Djigui DIARRA. C’était sur cette seule occasion de but que le Sily National de la Guinée a scoré contre deux occasions franches de but offertes aux Aigles du Mali. Il faut que la FEMAFOOT fixe un objectif de résultat à l’entraîneur des Aigles du Mali Mohamed MAGASSOUBA, celui d’atteindre à la CAN 2022 au Cameroun au moins la finale, sinon c’est la porte.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here