Forum international sur le sport (FIS)

0

Dans le cadre des activités du Forum International sur le Sport (FIS), la Caravane de la paix de Marlène Harnois, en partenariat avec l’Organisation internationale Peace and Sport, s’est rendue le samedi 22 juin dernier sur le camp des déplacés à Niamana pour y effectuer des activités sportives et des dons. Un véritable moment de partage et de convivialité pour les occupants dudit site.

 

La Caravane de la paix rend heureux les déplacés de Niamana 

 

La 4e édition du Forum International du Sport (FIS) (tenu de 20 au 23 juin dernier) ne s’est pas contentée des panels et des différentes activités sportives ordinaires. Elle est allée au-delà des murs du palais des sports Salamata Maiga de l’ACI 2000 en s’invitant dans des actions humanitaires, à travers une grande sortie récréative et de donation au camp des déplacés de la crise du centre, à Niamana. En, effet, partenaire du FIS, la Caravane de paix de la médaillée olympique et championne de la paix, Marlene Harnois, accompagnée de ses partenaires, à savoir Peace and Sport, une organisation internationale œuvrant pour la promotion de la paix par le sport, et le Forum international sur le Sport, a décidé d’aller passer quelques moments de partage et distraction aux cotés des déplacés du site, à Niamana. Au cours des activités, des produits de première nécessité tels que le riz, le mil, l’huile et des matériels sportifs, entre autres, ont été remis aux occupants du site.

Pour Marlène Harnois, présidente de la Caravane de la paix, l’idée de cette activité c’est avant tout le partage afin de lier des liens d’amitié et de proximité avec les enfants. Elle a par ailleurs remercié la première dame du Mali pour ses actions de la paix : « Je remercie la première dame du Mali, Madame Keita Aminata Maiga, par son parrainage de FIS et son soutien aux initiatives qui vont dans le sens du développement et de la cohésion sociale ».

Quant à Jean-Jérôme Périn-Mortière, le directeur de programme de terrain de Peace and Sport, il estime que cette activité est une manière pour eux de faire véhiculer des valeurs et des messages de paix à travers le sport et le don. « Nous sommes là dans le cadre du programme caravane de la paix et grâce au sport. Cela nous permet, à travers les différentes activités que nous mettons en place, de transmettre un certain nombre de valeurs dont se ressembler autour d’un projet commun. En plus, aujourd’hui, c’est la journée olympique à travers le monde et partout il y a des valeurs autour de l’olympisme », nous explique-t-il.

Pour Sy Animata Makou Traoré, coordinatrice du FIS, ancienne athlète (Ceinture noire, 4e dan de Taekwondo et vice-championne du monde Taekwondo), cette activité est l’idée innovatrice de cette 4e édition du Forum International du Sport. « Nous voulons montrer à travers cette initiative que le sport est pour tout le monde. Ce don est l’idée innovatrice de cette 4e édition. L’objectif est de monter au monde que le Mali est indivisible, sans distinction de race, religion, politique et ethnique et seul le sport peut faire véhiculer ce message. C’est aussi montrer à ces déplacés qu’ils ne sont pas seuls dans ces moments difficiles. Avec cette activité, nous avons montré à toute la communauté peulh et tout le Mali que le sport est vecteur de paix et de cohésion sociale », s’est-elle confiée.  

 Pour conclure, Jean-Jérôme Périn-Mortière dira que le FIS permet d’avoir l’ensemble du monde sportif au même endroit. C’est aussi, selon lui, une belle opportunité de faire passer des messages autour de la paix de manière beaucoup plus simple lorsque tous les interlocuteurs sont autour de la table ou au même endroit.

Youssouf KONE et Kassoum THERA   

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here