Mali : Le Stade malien limoge Rigo Gervais

1

Un tour, oupsil s’en va ! Arrivé à la tête du Stade malien de Bamako en octobre dernier, l’aventure de l’entraîneur ivoirien, Rigo Gervais, n’aura duré que de 5 mois. Il a été limogé la semaine dernière pour insuffisance de résultat. L’élimination prématurée de l’équipe en coupe africaine des clubs et le début calamiteux en championnat (1 victoire, 4 nuls et 1 défaite en 6 journées) lui auront été fatal. Rigo Gervais a été remplacé par le préparateur physique de l’équipe et ancien sélectionneur de l’équipe nationale féminine, Mohamed Saloum Housseï, qui assurera l’intérim jusqu’à la nomination d’un autre coach.

Abdrahamane SISSOKO/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Le Stade Malien de Bamako s’est mis dans un problème d’entraineur qui n’avait pas sa raison d’être. En effet après le limogeage de l’experimenté et Excellent Entraineur Djibril DRAMÉ sans motif valable alors qu’il a remporté en 2010 la coupe CAF avec le Stade Malien et terminé premier du championnat national Orange Mali l’an passé, il fallait s’attendre à çà. Nos entraineurs locaux, malgré qu’ils ne sont pas dans des conditions idoines de travail nous procurent des résultats escomptés et nos responsables de clubs croient que le hasard peut tout résoudre. Au lieu d’aller se compliquer la tâche, les dirigeants du Stade Malien de Bamako devraient dire à Djibril DRAMÉ, qu’après avoir remporté en 2010 la coupe CAF, ils ambitionnent de remporter en 2021 la ligue des champions et quelle est la recette pour atteindre cet objectif. Il allait leur donner un programme de travail et l’effectif qu’il désirait pour remporter la ligue des champions d’Afrique. Je sais que pour remporter la ligue des champions d’Afrique, il faut avoir trois séances d’entraînement par jour, une excellente pelouse, toutes les commodités pour un bon internat, jouer au moment des trêves internationales au moins deux matchs internationaux, recruter sur le plan national et international et dans chaque compartiment du jeu de très bons joueurs, ne pas compter sur l’état dans l’organisation des voyages à l’extérieur. Il faut que nos responsables de clubs sachent qu’à chaque projet ses moyens et sans ressources financières il n’y a pas de résultats. Pour remporter la ligue des champions d’Afrique, il faut mobiliser au minimum une bagatelle de 800 Millions de F CFA en quatre tranches 200 Millions par tranche. Une première tranche de 200 Millions pour les tours préliminaires, une deuxième tranche de 200 Millions pour la phase de poules, une troisième tranche de 200 Millions pour la demi-finale, une quatrième et dernière tranche de 200 Millions pour la finale.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here