Falling Walls Bamako: Green Energy company représentera le Mali à Berlin (Allemagne)

1

La phase finale de la 2ème édition de Falling Walls Lab Bamako, un concours de pitch entre startups, a eu lieu, ce samedi 11 juin, à l’hôtel de l’Amitié. Une initiative de la fondation Friedrich Naumann, en partenariat avec la fondation Falling Walls Lab basée à Berlin (Allemagne).

 21 startups ont été retenues pour la phase finale de la 2ème édition de Falling Walls Lab Bamako. Après une formation du 7 au 8 juin dernier, les jeunes entrepreneurs ont chacun présenté leur projet pour une durée de 3 minutes. A ce jeu, trois startupeurs se sont distingués aux yeux des membres du jury. Il s’agit de Green Energy company ; Kouraya company et Agro-ferme Africa.

Au Mali, Falling Walls Lab est mis en œuvre avec les partenaires comme Orange-Mali, Lenali, Jokkolabs, Donilab. « Nous travaillons avec des partenaires pour que demain ces partenaires puissent prendre la main », a indiqué Mohamed Lamine Cissé, Directeur pays de la fondation Friedrich Naumann, dans son mot de bienvenue. « Il faut encourager l’entreprenariat, pousser les startups à mettre en place des systèmes innovants pour mettre le pays sur le chemin du développement », a ajouté Mohamed Lamine Cissé.

Avec Agro-ferme Africa, Sira B. Sissoko se hisse sur le podium de cette deuxième édition de Falling Walls Lab Bamako. La startupeuse veut concevoir un frigo fonctionnant à l’énergie solaire pour conserver les cultures saisonnières. A la deuxième place, on retrouve Modibo Sidibé, cofondateur de Kouraya company, une manufacture de produits de décoration et mobilier éco-responsable et éco-design.

La première place du podium est occupée par Abdoulaye Souaré, avec sa startup Green Energy company qui évolue dans le secteur des énergies renouvelables. La jeune entreprise a déjà sur le marché un fourneau qui convertit la chaleur de la cuisson en électricité capable de charger les téléphones…. Ainsi, Abdoulaye Souaré représentera le Mali à la grande compétition à Berlin au mois de novembre prochain.

 

Mamadou TOGOLA

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. “..Après une formation du 7 au 8 juin dernier, les jeunes entrepreneurs ont chacun présenté leur projet pour une durée de 3 minutes.

    « Il faut encourager l’entreprenariat, pousser les startups à mettre en place des systèmes innovants pour mettre le pays sur le chemin du développement », a ajouté Mohamed Lamine Cissé.

    EN 3 MINUTES, LE MALI EST MIS SUR LE CHEMIN DE L’ INNOVATION …!
    LE SIMULACRE CONTINUE…!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here